En route pour la finale avec les Déferlantes !

Alors que le match France-Allemagne battait son plein à Valmy, c’est les basses qui faisaient vibrer les festivaliers nombreux pour le premier soir de la 10ème édition des Déferlantes devenu un moment incontournable des étés catalans ! Une première nuit qui, malgré le match historique de l’Euro, a attiré un public séduit par la programmation de qualité du festival, sans pour autant délaisser sa passion du foot teintée d’un brin de chauvinisme !


Musique, Foot et bonne humeur
Un cocktail gagnant savamment orchestré par l’équipe des Déferlantes qui a su allier le foot et le son en réservant l’espace pinède à la diffusion du match France-Allemagne qui s’est soldé par la victoire historique des bleus 2-0. Simultanément, BigFlo & Oli, Patrice, Skunk Anansie, Nekfeu enflammaient les scènes Mer & Château. Dimanche 10 juillet, la finale opposera la France et le Portugal alors que sur la colline de Valmy se déchaîneront les guitares du groupe tant attendu “Les Insus”, réformation partielle du “légendaire” Téléphone.

Des têtes d’affiches engagées et un public en osmose !
Difficile mission pour BigFlo & Oli que d’entamer la longue série de sets dans la lumière et la chaleur orageuse de ce début d’été. Mais le flow impressionnant des deux frères a fait l’effet d’un warm up survolté. Une ambiance que Skunk Anansie a pu saisir pour rugir sauvagement son rock puissant.

Des messages très Carpe Diem comme celui du chanteur Patrice : “Are you ready to celebrate this moment ? Yesterday doesn’t exist, tomorrrow doesn’t exist, only exist today !” “We are the future in the présent”. Ou celui du vivre ensemble par le rappeur Nekfeu : “Quand je vois qu’il y a des gens qui sont capables de tuer des policiers, je suis content de voir qu’on se mélange tous ce soir !” et qui conclut devant un public conquis “Je vous aime bordel !”

Puis ce sera au tour du groupe Tryo de profiter des bonnes ondes et d’annoncer fièrement : “La France a gagné” et de glisser “une dédicace aux néo-bacheliers”. Avant, un final explosif de Bloc Party et du talentueux Paul Kalkbrenner qui comptait de nombreux aficionados.

Une scène pression live, la relève assurée
Place à la détente en début d’après midi sous la pinède avec le groupe issu des sélections Ghetto Studio, et Simawé qui “accueillaient” les premiers festivaliers avec leur Reggae Folk.

Praesent ut suscipit dolor leo ipsum amet, Phasellus accumsan tempus pulvinar