Gérone la colorée by KikimagTravel

Et voilà, encore une ballade conseillée par Kikimag, c’est à Gérone que notre blogueuse voyage préférée nous amène en ce mois de février. Malgré ses propos au sujet de Game Of Thrones, que notre rédaction désapprouve avec humour mais fermement, KikiMag est une blogueuse voyage à découvrir. Nous vous conseillons de vous plonger dans le récit de ses voyages hors de la région suivre KikiMagTravel.

« Apprenez à voyager en couleurs et vous verrez le monde autrement… »
Nouvelle escapade au compteur chez la colorée Gérone ! Il était temps que je vous en parle. Honte à moi, j’ai la Catalogne à deux pas de chez moi et je ne vous en parle pas assez. Je mériterais une punition pour ce genre d’égarement. Mais avec cet article, j’essaie de revenir sur le droit chemin. Comme vous l’avez peut être déjà remarqué, Gérone est une ville qui se fait très discrète d’apparence mais qui en réalité, quand on l’arpente en long, en large et en travers, on voit qu’elle déborde d’originalité, de couleurs et de joie de vivre. Il faut avouer que ce n’est pas toujours facile pour elle, voisine de Barcelone et amie de la belle Costa Brava, Gérone a de quoi se faire voler la vedette. Voilà pourquoi aujourd’hui, je choisis de la chouchouter et de la mettre en lumière. J’allume les projecteurs sur tous ses beaux trésors.

♦ Comment venir à Gérone
Pour venir se la couler douce par ici, vous pouvez arriver par avion. Gérone possède un aéroport. Je ne sais pas si il y a de nombreux vols, mais depuis Paris, ça doit se trouver.

Si vous venez de Perpignan, il suffit de prendre l’autoroute AP-7. Il y a environ 1 heure de route. Si vous préférez le train, il y a des trajets pour 40 euros aller/retour (voir moins) avec RENFE ou  OuiSNCF 

Si vous venez de Barcelone, comptez 45 minutes de voiture en prenant l’AP-7. Le trajet est aussi possible depuis une des gares de Barcelone avec RENFE. Prévoir un budget de 30 euros environ l’aller/retour.

♦ Ce qu’il faut savoir
Gérone se visite toute l’année. C’est une ville qui vit au rythme des fêtes catalanes, d’activités culturelles, de foires et de nombreux marchés en extérieur. Par exemple, le premier samedi de chaque mois, vous aurez la foire d’alimentation artisanale. Tous les dimanches, c’est la foire aux collections. En gros, il y a de quoi occuper vos week-end. Vous pouvez retrouver tout le calendrier sur Girona.Cat.

Gérone a servi de lieu de tournage pour la série Games of Thrones. Je vous parle de GOT, mais personellement je n’ai jamais vraiment accroché avec cette série. Je suis restée bloquée à l’épisode 5 de la saison 1. Oui je sais, pour kiffer la série, il faut finir toute la première saison, mais j’ai pas envie haha (en mode têtue). Bref, si vous aimez GOT, alors vous retrouverez la devanture de la cathédrale Sainte Marie dans la saison 6.

Ici, la charcuterie et les saveurs catalanes sont mises à l’honneur.

Si vous souhaitez visiter les environs de Gérone, la portion entre l’Escala et Platja d’Aro est sublime. Il existe plein de jolis coins à découvrir. Je vous en parlerais sûrement dans un futur article 🙂

À ne manquer pour rien au monde ! La Cité historique
Quand on vient à Gérone, il faut absolument visiter cette jolie cité. J’ai commencé mon kikitour par La Basilique Sant Féliu et la Cathédrale Sainte-Marie. Deux édifices magnifiques. J’aime beaucoup le côté unique et imposant qu’elles apportent à la ville. On ne voit que par elles dès notre arrivée. J’apprécie d’ailleurs visiter les lieux cultes pour l’atmosphère apaisante qui règne à l’intérieur. Qu’importe la religion que j’ai, ça me plaît de les visiter. Je ne vais pas vous le cacher, cette fois ci, j’ai été déçue. Les visites se sont avérées payantes. L’intérieur de la cathédrale et de la basilique coûte 7 euros chacune par personne . Ce qui fait quand même 14 euros pour les deux visites. Je trouve ça dommage dans le sens où j’en ai quand même visiter pas mal en France, en Europe ou même dans le monde et la plupart du temps on peut y rentrer librement, comme bon nous semble.

Mais ne nous laissons pas distraire par ce genre de déception et continuons en direction des murailles. Pour le coup, elles sont gratuites, et nous permettent d’observer la ville sous toutes ces coutures. Un panorama incontournable. J’adore ces endroits où l’on peut se balader au dessus de la ville comme si on la survolait, pas vous ? Dépaysement garanti !

On redescend les murailles pour se rendre à la Rambla de la Llibertat et la Place de l’indépendance. Deux endroits très vivants où la convivialité est le mot d’ordre. Le cœur de la ville, le côté animé et jovial. On continue dans cette bonne humeur en flânant dans les ruelles du Quartier Juif. Un vrai coin charmant qui vous fera alors comprendre l’importance de la culture Juive à Gérone. On y photographie de jolis patios pour notre plus grand plaisir. Laissez vous ensuite porter par le vent. Comme on dit souvent, les plus belles découvertes sont celles qui ne se prévoient pas.

Petite halte pour déjeuner. Déguster de bonnes tapas au Zanpanzar, un restaurant typique et chaleureux comme je les aime. Pour info, mes parents en sont fous, dès qu’ils vont à Gérone, ils y font une escale. Alors si vous ne savez pas où grignoter, n’hésitez pas une seconde ! Bon rapport qualité/prix et ambiance conviviale au rendez-vous.

Embrasser les fesses de la lionne
Allez encore une histoire de fesses, après le bordel à Pompéi, c’est des fesses que je vous demande d’embrasser. Quand je vous dis, que partout où je vais je tombe sur des cochonneries, ce n’est pas une plaisanterie ! J’attire les bordels haha ! Mais pour être un peu plus sérieuse, cette statue (une lionne qui grimpe sur une colonne) est très symbolique à Gérone. Tous les voyageurs qui passent ici doivent embrasser ses fesses. Elle ne vous apportera pas de bordel promis, juste de la chance. Ça mange pas de pain de lui faire une petite bise, hein ?

Le pont “Palanques Vermelles”
Ce pont à l’architecture de fer a été entrepris par Gustave Eiffel. Il a était construit juste avant la Tour Eiffel. Non seulement, c’est un très joli pont mais c’est aussi un super spot pour admirer les jolies maisons colorées qui bordent l’Onyar, la rivière qui traverse la ville. Gérone possède de nombreux autres ponts où vous pourrez observer cet arc en ciel de maisons qui donne du pep’s à la ville. C’est ma petite préférence à moi…

Le petit plus: Vous avez la possibilité de visiter la maison natale de Rafael Masó, un architecte très connu ici, né à Gérone. Sa maison se trouve sur les bords de l’Onyar, l’une des plus connues de la ville. Attention, la visite se fait sous réservations.

Les mots de la FIN
Vous l’aurez compris, Gérone mérite le détour et son charme ne vous laissera pas indifférent. Il y fait bon vivre et c’est en flânant dans ses ruelles qu’on se remplit de bonne humeur. Je veux aussi faire passer un message à travers cet article, vous dire que voyager en Catalogne ne se résume pas seulement à Barcelone et à la Costa brava. Il faut s’aventurer bien plus loin pour s’imprégner de toute la culture catalane. Avant de vous quitter, je tiens à remercier du fond du cœur « Les Ch’tis Trotteurs » qui mettent en valeur cette jolie ville. C’est grâce à eux que j’ai pris le temps de revisiter ma belle Gérone. Alors n’hésitez pas à consulter leur blog pour prendre quelques infos supplémentaires.

Adèu !! Voir plus de photos sur Gérone sur l’article de KikiMag

2 pensées sur “Gérone la colorée by KikimagTravel

Commentaires fermés.

libero. amet, mattis elit. efficitur. porta. vulputate, eget dolor in mi, id,