Jean Castex nommé Premier Ministre, Déferlantes XS, trottinettes électriques – Débriefe moi la semaine

LECTURE

Déjà pressenti en octobre 2018 pour devenir Ministre de l’intérieur après la démission de Gérard Collomb, Jean Castex est nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Sur le front de l’économie, l’Agence de Développement Économique a dévoilé sa nouvelle vidéo promotionnelle pour les Pyrénées-Orientales ; quand le fonds de solidarité se voit prolongé pour les petites entreprises. Le cirque de Valmy accueillera finalement le festival des Déferlantes fin août ; une version allégée pour répondre aux exigences sanitaires actuelles. Et les trottinettes électriques refont leur apparition sur le bitume perpignanais après une phase test en 2019.

Nos autres articles de la semaine :

♦ Jean Castex, maire de Prades et Monsieur déconfinement devient Premier Ministre

Déjà pressenti en octobre 2018 pour devenir Ministre de l’intérieur après la démission de Gérard Collomb, Jean Castex est nommé à Matignon par Emmanuel Macron.

Qualifié par Édouard Philippe de “haut fonctionnaire qui connaît parfaitement le monde de la santé et redoutable d’efficacité”, il devient Monsieur déconfinement à la mi-avril. Jean Castex a mis en place le déconfinement progressif ; une France en rouge, orange et vert pour minimiser les risques de reprise du Covid-19. À la fin de sa mission, après avoir salué le travail de son équipe restreinte, il retrouvait ses terres pradéennes.

En 2015, il a manqué de faire basculer le Conseil Départemental à droite. Selon certains commentateurs locaux, il pourrait repartir dans la bataille du département en 2021. En effet, depuis le 28 juin, les ténors de la majorité socialiste (Toulouges, Millas ou Amélie-les-bains) ont subi une lourde défaite dans les urnes. Ce qui laisse le champs plus ouvert pour les ambitions de Louis Aliot (Rassemblement National) élu maire de Perpignan. Jean Castex pourrait-il se lancer dans cette bataille face à Louis Aliot ? Désormais, Premier Ministre, rien n’est moins sûr.

♦ À la recherche de la panthère noire d’Ille-sur-Têt

C’est dans un post Facebook (partagé 860 fois) que les gendarmes des Pyrénées-Orientales ont raconté leur “drôle de rencontre”. Les militaires ont rapporté que, le mardi 30 juin vers 15h15, la brigade d’Ille-sur-Têt enregistrait plusieurs signalementsfaisant état de la présence probable d’une panthère sur les bords de la rivière, à proximité du plan d’eau”.

Le félin de la famille des léopards est une espèce dont les effectifs sont en baisse ; conduisant une ONG à la classer en espèce quasi menacée. L’habitat naturel des panthères est en Afrique ou en Asie du Sud-Est ; et nullement dans les Pyrénées-Orientales. D’où l’étonnement et la célérité avec laquelle l’équipe de gendarmes s’est rendue sur les lieux.

“Sans perdre de temps, un équipage est dépêché sur les lieux et, grâce à une parfaite connaissance du terrain et de la faune locale, l’enquête est rondement menée. En effet, l’animal sauvage signalé est rapidement localisé et se montre plutôt conciliant au contact des militaires qui n’ont pas besoin d’utiliser des moyens spéciaux pour le neutraliser…”.

Accompagnée d’un cliché, la publication montre les agents avec l’objet de l’intervention sur le capot de leur voiture. Le post sur les réseaux sociaux conclut par un trait d’humour.

“Le propriétaire de l’animal (ou de la peluche) peut toujours utilement se manifester auprès de la gendarmerie locale”. 

Ci-dessous une photo d’illustration d’une panthère noire ; sous-espèce de la famille des léopards.

♦ Un film pour faire la promotion du territoire

Déjà visionnée plus de 1.600 fois depuis son lancement, la vidéo promotionnelle des Pyrénées-Orientales vise à montrer l’étendue des possibilités qu’offrent notre département et ses acteurs.

Ce film a été réalisé par Guillaume Fizet, réalisateur et motion designer installé à Perpignan. Présenté en conférence de presse, l’Agence de Développement Économique déclare à propos de cet outil de marketing territorial :

“À l’heure où la consommation et les voyages sont devenus raisonnés, il est temps de mettre à l’honneur les atouts inégalés du territoire. (Re)découverte des plaisirs que l’on a sous les yeux pour les locaux et invitation au voyage pour ceux qui ne connaissent pas le département… C’est bien dans un objectif de soutien touristique et économique à ce département résilient que va être diffusé ce spot impactant. Ce film clair, moderne, sensible s’ouvre sur un œil qui rêve d’horizons ; mais l’œil est arrêté, « confiné » dans un rêve de vacances et d’espace… « N’imaginez plus » ! : la vue s’élargit sur un grand et vaste paysage qui prend l’ensemble de l’image. Le confinement est passé, place aux grands espaces du département !”.

L’ADE n’en est pas à son coup d’essai.

En novembre 2017, l’agence avait déjà lancé un film réalisé par Cyril Tricot ; une production vantant les atouts du département et intitulée “work, live, play“.

Durant le confirment, l’ADE avait aussi fait preuve d’initiative cinématographique. L’institution avait tenu à valoriser un territoire ; notamment “les actions solidaires des entreprises et acteurs économiques de toutes les filières qui se sont mobilisés activement. Ces commerçants, artisans, restaurateurs, hôteliers, ouvriers du BTP qui se sont organisés, mobilisés, réinventés en un temps record pour assurer la protection des habitants (création de visières, gel hydroalcoolique), assurer la continuité de l’économie et du service (maintien de l’ouverture du marché de gros, mise à l’honneur des agriculteurs locaux, organisation des circuits courts, commerces de proximité, …)”.

L’ADE est également à l’origine du buzz autour de la pétition pour qu’un personnage portant le nom de Perpignan intégre la série à succès “La Casa de Papel”.

♦ Le retour des trottinettes électriques à Perpignan

Après l’expérimentation menée à l’été 2019, l’usage des trottinettes électriques s’inscrit sur la durée à Perpignan ; et ce via l’entreprise Berlinoise Wind​ basée à Barcelone.

Dans la cité catalane, pas moins de 200 trottinettes électriques jaune poussin sont désormais disponibles ; un moyen de “permettre de décongestionner les villes tout en réduisant la pollution sonore et atmosphérique”.

Afin d’éviter l’abandon anarchique des trottinettes constaté lors de la phase test, l’entreprise Wind a exploré “les meilleures façons d’intégrer le potentiel de la micromobilité dans les rues perpignanaises et barcarésiennes” ; et notamment en encourageant les usagers “à stationner sur des places de stationnement spécifiées par des points de référence visuels “P” dans l’application”.

Arthur Rollin, à la Direction des Opérations en Europe, a déclaré : « L’exploitation de notre service est réalisée en étroite collaboration avec les communes pour une intégration vertueuse et complémentaire aux solutions déjà existantes. Nous partageons, d’autre part, avec les Perpignanais et les Barcarésiens une ambition égale d’améliorer le cadre de vie en ville par des initiatives éco-responsables. »

Le principe des trottinettes électriques est décrié par les écologistes. Selon eux, au lieu de remplacer les voitures, ce nouveau mode de déplacement augmente les besoins en électricité ; sans pour autant contribuer à la fragilité énergétique.

♦ Prolongation du fonds de solidarité mis en place pour contrer les conséquences de la crise économique conséquence du Coronavirus

Depuis le début de la crise sanitaire, et particulièrement depuis le début du confinement, Bercy a mis en place un fonds de solidarité destiné aux petites structures ; un fonds d’un montant maximum  de 1.500 euros par structure. Dans notre département, au 3 juillet, 15.152 entrepreneurs individuels ou sociétés de moins de 10 salariés ont perçu 43,87 millions d’euros ; un fonds qui a débuté au mois de mars. En moyenne, le montant mensuel du fonds de solidarité versé dans les Pyrénées-Orientales est de 1.330 euros.

Les secteurs les plus impacts localement sont :

  • Le commerce avec 7,7 millions d’aide versés,
  • Les professionnels de la construction ont perçu 6,5 M€ au titre de ce dispositif,
  • Quand le secteur de l’hébergement et la restauration percevait 6,3 M€.

Pour rappel, la demande se fait via le site des impôts. Plus d’informations en cliquant sur le lien impots.gouv.fr

♦ Des Déferlantes 2020 en version XS

Malgré l’annulation de la version classique du festival programmée début juillet, l’équipe des Déferlantes a réussi à mettre en place une version compatible avec les mesures sanitaires en vigueur ; un festival qui se tiendra dans le traditionnel parc de Valmy.

Ainsi, du 29 au 30 août à Argelès-sur-mer, se tiendra une version dite XS des Déferlantes. Nombre de places limitées à 4.500 personnes par jour ; et tarif de la soirée 25 € (Pass 3 jours = 65 €).

Au programme de ces Déferlantes allégées :

47 Ter + The Avener (dj set) + Caballero & JeanJass + Cali Officiel duo + Deluxe + Demi-Portion + Dubfire + Gambeat Radio Bemba Sound System + George Privatti (Elrow) + @Hatik + Jahneration + Joan Garriga & Madjid Fahem (la Troba Kung Fu) (Manu Chao) + JoeyStarr & R-ASH(Sound System) + MAALA + Maes LDS + Marc Maya (Elrow) + POPOF + Révélation RIFFX.fr + Sonotik + Vladimir Cauchemar + Yuzmv (preview) et de nombreux guests !

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?