Journée du 8 Mars – En Occitanie les femmes gagnent 26% de moins que les hommes

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, l’INSEE* publie une étude très complète. L’institut de la statistique publique met en lumière 19 indicateurs clés permettant de comparer l’égalité entre les hommes et les femmes région par région. Espérance de vie, scolarisation, monoparentalité, taux de chômage, l’INSEE s’est également penché sur les conseils municipaux où la parité semble loin d’être acquise.

♦ En France l’écart de salaire annuel entre homme et femme est de 25%

La France fait en la matière office de mauvaise élève. En 2016, le taux d’inégalité salariale hommes-femmes européen se situe à 16,2%. Au niveau national, la région la plus inégalitaire est l’Auvergne-Rhône-Alpes, où le salaire annuel moyen des hommes est de 24.740€ contre 18.040€ pour les femmes. Dans la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, le salaire moyen des femmes s’élève à 17.180€ contre 23.230€ pour les hommes.

Au niveau de l’emploi, les femmes sont également pénalisées. En Occitanie, elles sont 14,9% entre 25 et 54 ans à être au chômage, contre un taux de 12,7% chez les hommes. Mais là ou l’écart semble le plus frappant est dans l’emploi à temps partiel. En effet, 29,5% des femmes occupent un emploi à temps partiel contre seulement 6,9% des hommes. Bonne nouvelle néanmoins, le nombre de femmes en emploi partiel est en net recul (-7,7%) depuis 1999.

Cet écart significatif peut être lié à la composition des familles mono-parentales. L’INSEE indique qu’en 2015, 13,8% des femmes sont les chefs d’une famille parmi les 25-54 ans. Ils ne sont que 3,1% d’hommes à la tête d’une famille mono-parentale. Cette tendance à la féminisation des familles mono-parentales s’est accentuée sur la période étudiée.

♦ En France métropolitaine, les femmes vivent près de 6 ans de plus que les hommes

En 2018, l’espérance de vie des Françaises est de 85,4 ans, contre 79,5 ans pour les Français. Cette tendance est quasi identique à celle de notre région. À savoir que, depuis l’an 2000, l’espérance de vie des hommes a crû plus vite que celle des femmes. Ce qui a pour conséquence de réduire l’écart entre les genres.

Les hommes ont gagné en 18 ans, 4,2 ans contre seulement 2,6 ans pour les femmes. La tendance est équivalente en région Occitanie.

♦ Seulement 39% des femmes dans les conseils municipaux

Et quand la législation n’impose pas la parité, comme c’est le cas dans les communes de moins de 1000 habitants, ce chiffre tombe à 35%. L’étude statistique met en lumière le fait qu’à l’approche des plus hautes responsabilités, la présence des femmes baisse encore. Seuls 16% des maires sont des femmes, un chiffre équivalent à la moyenne nationale bien que notre région soit une des deux seules présidées par une femme.

Au niveau des mandats nationaux, l’Assemblée nationale compte 40% de députées contre seulement 32% de sénatrices.

*INSEE : Institut National de la Statistique et des Études Économiques
non et, ut ipsum Aliquam tempus dolor