Illustrations Coronavirus Covid-19 contrôle forces de l'ordre Perpignan France © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Dix-huit mars au matin, deuxième jour du confinement décrété pour lutter contre la pandémie du Coronavirus ; encore du monde dans les rues de Perpignan. Certains n’ont pas encore pris la mesure de l’impérieuse nécessité de rester chez soi. Pour rappel, la règle générale est de ne pas sortir ; et ce pour éviter au maximum de propager le Covid-19 à toutes les personnes avec qui nous serions en contact.

Le nombre de véhicules présents à l’entrée de la pénétrante nord de Perpignan était supérieur à 1000 véhicules par heure ce matin ; et ce après la période d’embauche. Ce qui apparait, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales, notoirement en contradiction avec les mesures de confinement obligatoires.

♦ Plusieurs opérations de contrôle dans les Pyrénées-Orientales

Alors que le confinement strict est en place depuis le 17 mars à midi, les autorités ont mené plusieurs opérations sur le département.

Des opérations durant lesquelles policiers et gendarmes avaient pour consigne la fermeté.

En effet après le contrôle d’hier, le Préfet a haussé le ton ; pour que les mesures mises en place pour faire face à la crise soient strictement respectées.

Le contrôle de police mené à l’entrée de Perpignan a provoqué un embouteillage massif ; signe que beaucoup trop de personnes n’appliquaient pas les règles.

Les contrôles portaient sur l’attestation, le motif du déplacement ; mais aussi la cohérence entre le lieu de domicile et le motif du déplacement. Idem pour le type de l’attestation, certains ont montré une attestation sur le smartphone. Non, la règle est soit une attestation imprimée soit manuscrite, mais par sur téléphone.

♦ On ne choisit pas son boucher préféré, on va au plus près de son domicile

D’autant plus quand on réside à proximité de l’un des plus grands centres commerciaux du département. Idem pour les pharmacies, il faut se rendre à la plus proche. De nombreuses personnes étaient dans l’incompréhension. « Mais, nous avons l’habitude d’aller dans cette boucherie de Perpignan… » dit cette personne qui habite à Saint-Laurent de la Salanque ; soit à proximité de Claira.

Peut-on aller faire ses courses en couple ? Là encore la réponse est non. Une seule personne de la famille peut sortir, et munie d’une attestation pour chacun de ses déplacements dérogatoires.

Les contrôles sont aussi effectués à pied. Selon le commissaire, les missions se font en effectifs réduits. Le commissaire rappelle l’importance que les règles soient strictement respectées.

« Il faut se concentrer sur l’essentiel, et changer nos habitudes. Nous devons faire montre de solidarité, et de responsabilité individuelle et collective pour mener cette guerre contre le virus ». Pour le moment, le département est en sursis. Mais précise le Préfet, « hier nous avions 14 cas, et ce matin, c’est monté à 22 cas avérés et de nombreux cas suspectés ».

Le Préfet a également déclaré que l’armée n’était pas appelée en renfort dans les Pyrénées-Orientales. L’opération sentinelle est sur place et conduit ses missions Vigipirate ; notamment dans les gares, et aux frontières.

♦ Sport en ville et sortie avec Médor

Croisés ce matin aux pieds du Castillet, Sacha et John en sueur faisant des exercices sur un des bancs en pierre de la place.
« Nous habitons en centre-ville, sans jardin. D’habitude, nous allons dans une salle, mais là nous faisons notre sport en ville. Mais nous avons chacun notre attestation ! ». Précise Sacha sortant le précieux document de la poche de son legging.

Également croisés en ville ou sur les berges de la Têt, des propriétaires de chiens munis du précieux document.
Pour rappel, la règle est de ne pas sortir ; néanmoins, faire un peu de sport à proximité de son domicile est autorisé. À proscrire, la balade en forêt ou le jogging autour du lac de Villeneuve-de-la-raho (d’ailleurs fermé).

Une image forte du photographe Idhir Baha (Collectif IMAL / Hans Lucas France) en conclusion de cette série

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances