fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Politique » Législatives 2022 l En Marche devenu Renaissance annonce ses 4 candidats dans les Pyrénées-Orientales

Législatives 2022 l En Marche devenu Renaissance annonce ses 4 candidats dans les Pyrénées-Orientales

Législatives 2022 l En Marche devenu Renaissance annonce ses 4 candidats dans les Pyrénées-Orientales

Article mis à jour le 13 juin 2022 à 01:25

Ce samedi 7 mai, la coalition « Ensemble » a annoncé la 2ème vague de 263 candidats dont ceux pour notre département. Jeudi dernier, la majorité présidentielle avait déjà divulgué les 187 premiers investis. Par ailleurs, Catherine Pujol, seule députée sortante du Rassemblement National, ne serait pas investie par son parti qui lui préfèrerait Anaïs Sabatini, adjointe de Louis Aliot à la mairie de Perpignan.

♦ Romain Grau et Sébastien Cazenove en lice, Laurence Gayte ne sera pas candidate

C’est par mail que la majorité présidentielle a annoncé les noms des 4 candidats des Pyrénées-Orientales. Les 12 et 19 juin prochains, ils tenteront de donner une majorité au futur gouvernement d’Emmanuel Macron. Si le renouvellement d’investiture de Romain Grau ne faisait guère de doute sur le 1re circonscription, le doute planait sur celle des sortants Laurence Gayte et Sébastien Cazenove. Quant à la seule circonscription du département sous la coupe du Rassemblement National, c’est Frédérique Lis qui tentera de faire basculer la circonscription.

  • Romain Grau, (47 ans), député sortant sur la 1re circonscription reçoit l’investiture.
  • Frédérique Lis, (32 ans), candidate malheureuse aux Régionales, portera les couleurs En Marche sur le 2ème circonscription.
  • Pierre Bataille, (51 ans), le maire de Fontrabiouse, a été préféré à Laurence Gayte, députée sortante sur la 3ème circonscription.
  • Sébastien Cazenove, (43 ans), député sortant sur la 4ème circonscription tentera de convaincre les électeurs de l’élire pour un nouveau mandat.

// Lire aussi notre article : Législatives 2022 P.O. l Les 4 candidates du RN qualifiées face à la macronie ou la Nupes

Catherine Pujol écartée sur la 2ème circonscription

Alors que les candidats du Rassemblement National n’ont pas encore été dévoilés, l’information de la non-investiture de la seule députée sortante dans le département a fuitée. Catherine Pujol qui avait récupéré son siège à l’Assemblée à la faveur de l’élection de Louis Aliot ne sera pas investie. Elle aurait appris l’information par téléphone.

Selon nos informations, une majorité des candidats investis par le parti de Marine Le Pen seraient majoritairement membres du conseil municipal de Perpignan.

Sur cette circonscription particulièrement favorable au Rassemblement National, outre Frédérique Lis pour la République En Marche, David Bret est le candidat des Républicains. Le parti Reconquête d’Éric Zemmour a investi Alexandra Raspaud. Enfin, via le nouvel accord à gauche, c’est l’écologiste David Berrué qui portera les couleurs de Nupes*. Ce nouveau mouvement issu des négocations au forceps entre le parti de Jean-Luc Mélenchon et les partis de gauche a investi le seul candidat non issu de la France Insoumise sur une circonscription qui a voté massivement pour Marine Le Pen les 10 et 24 avril dernier.

24/08/2020, Perpignan, France, Cérémonie monument aux morts en présence de la députée Catherine Pujol
Catherine Pujol – Archives août 2020

> À lire aussi l Écho de campagne législative l Un nouveau duo candidat sur la circonscription 1 des Pyrénées-Orientales

« Ensemble », la coalition du « Modem », de la République En Marche devenu « Renaissance » et « d’Horizons »

C’est lors d’une conférence de presse que fut annoncée la nouvelle alliance présidentielle. Richard Ferrand, François Bayrou, Édouard Philippe, et Stanislas Guerini, respectivement Président de l’Assemblée nationale, du Modem, du parti Horizons et de la République en Marche affichaient leur entente, par moments étrangement parfaite. Richard Ferrand annonçant la première salve des candidats déclarait :

« Avec des candidats issus de l’ensemble des formations politiques de la majorité et avec de nombreux candidats de la société civile, c’est un collectif fort, soudé, divers, que nous vous présentons aujourd’hui ». Il se félicitait d’avoir « renouvelé », « rajeunie » et « féminisée » l’Assemblée nationale en 2017. En 2022, Richard Ferrand et la majorité présidentielle veulent poursuivre le « renouvellement de la vie politique tout en nous appuyant sur l’expérience des cinq années passées ».

*Nupes : Nouvelle Union populaire écologique et sociale, mouvement né des négociations entre

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances