fbpx

Les expositions 2019 du Musée Rigaud de Perpignan

Après le succès des expositions Picasso et Raoul Dufy, le Grand Rigaud annonce les deux grandes expositions prévues pour 2019. Le peintre affichiste Antoní Clavé fera l’objet d’une exposition qui se tiendra du 1er février au 12 mai 2019 et qui commémorera la Retirada à travers le prisme de ces artistes internés. Du 22 juin 2019 au 3 novembre 2019, le Rigaud recevra l’exposition temporaire conçue comme un dialogue entre Aristide Maillol et Auguste Rodin. Les deux sculpteurs de la fin du XIXème siècle avaient entre autre point commun le nu féminin, même si les deux hommes l’appréhendaient différemment.

“Antoní Clavé, sur le front de l’art”

Février 1939, la chute de Barcelone provoque un exode sans précédent. Près d’un demi- million d’hommes, femmes et enfants fuient l’avancée des troupes franquistes et franchissent les Pyrénées. C’est la Retirada. Parmi les réfugiés qui débutent leur exil en France par un internement dans des camps des Pyrénées-Orientales, Antoní Clavé. Ce jeune peintre affichiste barcelonais au succès prometteur avait mis son talent au service de l’armée républicaine.

À Prats de Molló puis à Perpignan au camp des Haras, Clavé dessine ses compagnons d’infortune et ses gardes tirailleurs sénégalais. Ses dessins sont remarqués et lui permettent d’être libéré, grâce à l’entremise de Martin Vivès, artiste peintre perpignanais et futur conservateur du musée Rigaud.

En février 2019, la commémoration de la Retirada est le point de départ d’une exposition d’Antoní Clavé (1913-2005) au musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan. Elle propose de (re)découvrir le parcours singulier de cet artiste : la guerre d’Espagne, l’arrivée à Perpignan et l’exil pour une nouvelle vie.

À Paris, d’abord sous l’égide de Picasso et des peintres réfugiés espagnols puis au sein de la Nouvelle École de Paris, Antoní Clavé connaît dès la seconde moitié des années 1950 un succès qui devient rapidement international. Peintre, graveur et sculpteur, il quitte Montparnasse pour le Midi de la France en 1965 où il travaille désormais jusqu’à son décès en 2005.

Le parcours de l’exposition présente aussi bien des sculptures, des gravures, que des peintures monumentales ou encore des tapisseries. Célébré de son vivant au Centre Pompidou, ou à la Biennale de Venise où il représente l’Espagne en 1984, Antoní Clavé est de ces catalans internationaux qui ont fait rayonner leur art par-delà les frontières.

♦ Rodin-Maillol : face à face 

La scénographie fera la part belle aux dialogues entre les œuvres de ces deux sculpteurs, mettant en exergue leurs différences mais aussi en lumière la force de leur art qui ouvrit la porte à la modernité. Les oeuvres de Rodin et de Maillol sont essentiellement prêtées par le musée Rodin et le musée Maillol, tous deux à Paris, mais également par le Centre National des Arts Plastiques de Paris et le Musée des beaux-arts de Lyon.

sed efficitur. Donec risus. non vel, Donec suscipit libero justo porta. in