Revue de presse du 24 octobre l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

France, Perpignan, 2021-10-22. Illustration, The government has announced its plan to revive freight transport in France, from the "primeur train" to combined transport including refrigerated wagons and containers. A political decision aimed at reducing the number of trucks on the roads. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-10-22. Illustration, Le gouvernement a annonce son plan relance du fret en France, du train des primeurs au transport combine incluant wagons frigorifiques et containers. Une decision politique destinee a reduire le nombre de camions sur les routes. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ Train des primeurs et Jean Castex – Duo de stars de la semaine média des Pyrénées-Orientales

⊕ L’Express / La délicate relance du « train des primeurs » entre Perpignan et Rungis

Après deux ans d’arrêt, Jean Castex va relancer le « train des primeurs » qui transporte des fruits et légumes méditerranéens de Perpignan au marché de Rungis en région parisienne. Une promesse, ça se tient ! Surtout quand il s’agit de sa terre électorale des Pyrénées-Orientales. Pour Jean Castex, ex-maire de Prades, une fois digéré la séquence carburant, il est l’heure de retourner au pays afin de remettre le « train des primeurs » sur les rails. (…) Ce train qui transportera essentiellement des fruits et légumes méditerranéens (origine Espagne et Maroc), effectuera cinq trajets par semaine de novembre à juillet, mais incongruité, redescendra à vide ! Signe de la fragilité du modèle et conséquence d’une l’offre sacrément allégée. Après le célèbre « quoi qu’il en coûte », place au « parce qu’il fallait le faire ».  

⊕ Le Parisien / À 16h05 ce jeudi, le train des primeurs Perpignan-Rungis a repris du service

Depuis ce vendredi et jusqu’en juillet 2022, les trains des primeurs circule enfin à nouveau entre Perpignan et Rungis. Il s’agit de réduire l’empreinte carbone des fruits et légumes produits dans le sud de la France, en Espagne et au Maroc et massivement consommés en Ile-de-France.

⊕ Le Monde / Suspendu à l’été 2019, le « train des primeurs » Perpignan-Rungis relancé

Ce train, qui transporte des fruits et légumes méditerranéens de Perpignan au marché de Rungis, a été relancé, vendredi, par le premier ministre, Jean Castex. Son retour avait été confirmé par le premier ministre en septembre. M. Castex a relancé, vendredi 22 octobre, le « train des primeurs », qui transporte des fruits et légumes méditerranéens de Perpignan au marché de Rungis (Val-de-Marne) près de Paris, après deux ans d’interruption. Le premier train est parti du marché Saint-Charles de Perpignan à 16 h 28, pour arriver à Rungis samedi à 3 h 8, à temps pour nourrir le ventre de Paris.

⊕ Europe 1 / Train des primeurs : un redémarrage entre espoir et crainte d’un « feu de paille »

Le Premier ministre Jean Castex va relancer ce vendredi le « train des primeurs », qui transporte des fruits et légumes méditerranéens de Perpignan au marché de Rungis (Val-de-Marne) près de Paris, après deux ans d’interruption. Le premier train doit partir du marché Saint-Charles de Perpignan vers 15h00, pour arriver à Rungis samedi à 4h00, à temps pour nourrir le ventre de Paris.

⊕ Les Echos / La relance du train des primeurs Perpignan-Rungis fait débat

Vrai développement du fret ferroviaire ou effet d’annonce ? Alors que le « train des primeurs » est de retour les transporteurs routiers et des spécialistes du ferroviaire critiquent les modalités choisies.

♦ Thierry Casasnovas, la star de Youtube poursuivie par le tribunal de Perpignan

⊕ Marianne / L’enquête sur le youtubeur controversé Thierry Casasnovas dans les mains d’un juge

Le Parquet de Perpignan a saisi un juge à propos de Thierry Casasnovas, « le gourou du cru ». L’ouverture de l’information judiciaire devrait permettre d’approfondir l’enquête, alors que Thierry Casasnovas fait l’objet de centaines de signalements.

♦ La mairie RN de Perpignan, du café de la Poste aux manifestations pour la langue catalane

⊕ Le Monde / À « la Poste », rien à signaler depuis que le RN est arrivé

A « La Poste », du café, du rosé, et rien à signaler depuis que le RN est arrivé. Perpignan, poste avancé de la banalisation de l’extrême droite. Dans la cité catalane, dirigée depuis juin 2020 par Louis Aliot, vice-président du Rassemblement national, la vie suit son cours comme si de rien n’était. Ici, rares sont ceux qui se mobilisent contre l’extrême droite.

⊕ Ouest France / Manifestation pour un projet de lycée catalan bloqué par la mairie RN

Les partisans de la création d’un collège-lycée d’enseignement en catalan ont manifesté à Perpignan pour demander au premier magistrat de libérer le site préempté par la mairie.

♦ Mémoires du Covid – « Confinés : des amours et des humeurs »

⊕ Libération / Mémoire du Covid-19 : un site Internet pour témoigner, collecter et se souvenir

Dès le premier confinement, des dizaines de collectes de témoignages ont fleuri, émanant de services d’archives ou de musées. Malgré une collecte inégale de textes et d’objets, les conservateurs et universitaires tentent de garder des traces de cette période si particulière. La plateforme internet de l’institut Covid-19 Ad Memoriam, lancée le 7 octobre, a pour travail mémoriel de recueillir témoignages et objets compilés par des Français pendant la crise du Covid-19. Sur la photo : diptyques tirés de la série «Confinés : des amours et des humeurs», réalisée à Perpignan (Pyrénées-Orientales), autour des phases que peuvent traverser les couples confinés. (Idhir Baha/Hans Lucas).

♦ Le Monde prend le train de nuit de Perpignan à Paris

⊕ Le Monde / Chronique dessinée d’une nuit à bord du train Paris-Perpignan

Un dimanche de septembre, le dessinateur Aurel a embarqué dans le train de 22 h 12 au départ de la gare d’Austerlitz, à Paris, direction les Pyrénées-Orientales. Récit illustré de ses rencontres avec les passagers. Dans le temps dilaté et cotonneux de ce dimanche soir de fin d’été, la France hésite entre miettes de vacances et promesses de rentrée. Un été pluvieux dans le rétroviseur et une année de présidentielle en ligne de mire…

♦ Focus sur le portraitiste du Roi-Soleil

⊕ Le Figaro / Le portrait, un art total selon Hyacinthe Rigaud

Le musée d’art de Perpignan replace le peintre du Roi-Soleil au centre d’un genre artistique dont il marqua un zénith en France. Il est le soleil dont le lustre n’en finit pas d’éclipser les étoiles. Le Perpignanais Hyacinthe Rigaud (1659-1743) a plus de 60 ans lorsqu’il peint, sous la Régence, la jeune femme présumée être Charlotte de Fleury de La Jonchère. Parée d’une robe de velours et enveloppée d’une étole de mousseline transparente, l’épouse du trésorier royal Gérard Michel de La Jonchère sourit. Elle devine, peut-être, l’équilibre avisé de sa pose, à l’orée des ténèbres, au premier seuil du jour, là précisément où la coulée d’étoffes aux reflets ocre brille de son éclat le plus mordoré.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances