fbpx
Charlie Hebdo 11 Mars 2020 - Municipales à Perpignan

Revue de presse hebdomadaire du vendredi 13 Mars – Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

LECTURE

Parcourez notre revue de presse nationale (et pas que) publiée exceptionnellement vendredi (loi électorale oblige), en lieu et place de notre rendez-vous dominical. Les Pyrénées-Orientales sous le prisme des médias nationaux et étrangers.

♦ Les élections municipales de Perpignan vues de France

⊕ Charlie Hebdo / Municipales Perpignan – Peur sur la ville

“Prêts à danser la Sardane avec l’extrême droite. Perpignan pourrait basculer dans l’escarcelle du RN avec Louis Aliot. Ce serait la première ville de plus de 100.000 habitants aux mains de l’extrême droite. En 2014, un front républicain s’était dressé face à lui et avait fait gagner le maire UMP. Mais pas sûr qu’il en aille de même aujourd’hui. Aliot a adopté une stratégie pour se “normaliser” au maximum afin de recueillir les voix de la droite classique qui lui avaient fait défaut. Mais s’est-il si “normalisé que ça ?”

⊕ Ouest France /Perpignan la catalane, l’une des ambitions du RN

“Louis Aliot, l’ancien compagnon de Marine Le Pen, veut remporter la mairie après deux échecs consécutifs. Il est largement en tête des sondages pour le premier tour. Comme il y a six ans… Délinquance, centre-ville qui se meurt, énormes bouchons quotidiens, pollution… Au cœur des Pyrénées-Orientales, à une demi-heure de l’Espagne, Perpignan(120 000 habitants) est en souffrance. À ce tableau clinique défavorable, s’ajoute une situation sociale difficile : un Perpignanais sur trois vit sous le seuil de pauvreté. Le chômage, lui, touche 23 % des actifs, 50 % dans certains quartiers…”

⊕ Le Figaro / Jean-Marc Pujol: «À Perpignan, chacun devra prendre ses responsabilités»

INTERVIEW – Face au candidat du RN, Louis Aliot, le maire sortant LR, soutenu par Nicolas Sarkozy, se veut confiant pour les municipales.

⊕ Les Echos / Municipales : à Perpignan, la tentation du Rassemblement national

“Clientélisme, économie en berne, taux de pauvreté élevé, chômage et centre-ville délabré… Perpignan coche toutes les cases pour que Louis Aliot emporte la mairie le 22 mars prochain. Mais le paysage politique éclaté rend le résultat plus incertain qu’on ne le croit. La nuit vient de tomber sur Perpignan et son palais des rois de Majorque. Sur une place à 100 mètres des quelques cafés huppés du centre-ville, les gamins s’amusent, les plus vieux boivent en terrasse, la douceur est printanière en cette fin février.”

⊕  Slate /À Perpignan, le RN drague l’électorat de droite et ça fonctionne

Louis Aliot semble en position de force pour ravir la mairie de la grande ville catalane française à l’élu sortant LR. Perpignan pourrait bien être la grosse prise de ces municipales pour le Rassemblement national (RN), qui s’enorgueillirait enfin d’avoir conquis une grande ville. Cela permettrait aussi au parti d’agiter une victoire pour masquer une campagne globalement difficile, marquée par les déboires, son incapacité à s’ancrer localement et le faible effectif de ses troupes.

♦ Les élections municipales de Perpignan dans la presse internationale 

⊕ The Nation /The Rise of the Far Right in France’s Poorest Cities /Poussée de l’extrême droite dans les villes les plus pauvres de France

“Les contraintes socio-économiques sont le point commun des territoires qui donnent le Rassemblement gagnant. Depuis Perpignan en France – Cette fois, Louis Aliot pense pouvoir enfin emporter l’élection et ainsi faire de Perpignan la plus grande ville de France contrôlée par l’extrême droite du Rassemblement national.”

⊕ Der Spiegel / Alles, nur nicht Paris / Partout sauf Paris

“France – Les partis classiques sont si impopulaires qu’aux élections locales, de nombreux candidats se présentent comme indépendants. Ils soulignent qu’ils n’ont rien à voir avec les responsables politiques nationaux. Dans la circonscription électorale de l’homme qui veut être maire de Perpignan, rien, vraiment rien, n’indique à quel parti il appartient. Louis Aliot, 50 ans, est membre du conseil d’administration et l’un des plus éminents représentants du Rassemblement national (RN), un parti populiste de droite.”

⊕ Neue Zürcher Zeitung / Für Frankreichs Rechtspopulisten ist Louis Aliot ein Hoffnungsträger – und das, obwohl er nicht für die Partei antritt / Pour les populistes de droite en France, Louis Aliot est une lueur d’espoir – même s’il ne défend pas le parti

“À Perpignan, à l’extrême sud de la France, un politicien du Rassemblement national a de bonnes chances de devenir maire. Il s’appuie sur une stratégie particulière.”

⊕ Challenges / Sarkozy, «référence» de la droite, distille ses apparitions

“Retiré de la vie politique mais «référence» à droite, Nicolas Sarkozy distille ses apparitions dans une campagne municipale qu’il suit de très près, même s’il exclut toute idée de retour à deux ans de la présidentielle. Lundi soir, l’ancien chef de l’Etat participera — sans discours — au grand meeting de campagne de Rachida Dati organisé salle Gaveau, là même où Nicolas Sarkozy avait fêté sa victoire à la présidentielle le 6 mai 2007. Jeudi, il devait être à Perpignan où le maire LR sortant Jean-Marc Pujol affronte le candidat RN Louis Alliot. Il a finalement annulé ce déplacement par précaution face au nouveau coronavirus, a-t-on indiqué chez LR.”

♦ Crise Catalane – Les suites de la venue de Puigdemont à Perpignan

⊕ Le Figaro / Où en est la crise entre la Catalogne et l’Espagne?

“DÉCRYPTAGE – Une première négociation entre Madrid et l’exécutif catalan a eu lieu le 26 février. Les positions semblent irréconciliables, mais personne ne veut renoncer au dialogue avant les élections régionales. Il y a dix jours, l’ex-président de la région, l’indépendantiste Carles Puigdemont, réunissait quelque 100.000 personnes à l’occasion d’un meeting géant à Perpignan.”

♦ Sport – Le parcours de l’USAP remarqué

Sport 24 /Perpignan garde le rythme 

“Après la victoire de Colomiers, l’USAP se devait de gagner face à Montauban pour ne pas voir la tête du classement s’éloigner. C’est chose faite pour les joueurs de Perpignan, vainqueurs à Sapiac (27-23) grâce à trois essais, notamment le dernier de Cocagi (49e). L’USAP reste deuxième, mais revient à un point de Colomiers. Montauban est 13e.”

♦ Société 

⊕ Le Monde /Chriss Campion, fils de et prince évangélique des forains

“ENQUÊTE Son père, Marcel, alias « le roi des forains », avait prévu pour lui un empire et une carrière musicale. Mais Chriss a donné son cœur à une femme manouche et son âme à Jésus. En décembre 2019, il a fondé sa propre église…. Chriss Campion et James Franchitto sautent dans un avion, destination Perpignan.”

♦ Économie 

⊕ Les Echos /Le groupe de BTP Fondeville repart de l’avant

“Après le redressement judiciaire qui a affecté en 2019 sa filiale de construction, le groupe catalan de BTP et de promotion immobilière Fondeville se recentre sur le pourtour méditerranéen et recrute à nouveau.”

♦ Santé – Le travail de l’hôpital de Perpignan mis en lumière 

⊕ Le Quotidien du Médecin /« Test to treat », un dispositif «tout en un» pour dépister et traiter l’hépatite C

“Initié par l’Équipe Mobile Hépatites du centre hospitalier de Perpignan, le défi est de taille. Il s’agit d’augmenter le nombre de personnes précaires dépistées et traitées pour l’hépatite C par des séances test to treat. Le projet propose un système de dépistage de l’hépatite C en une séance auprès des populations précaires.”

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances