Sauv Life application smartphone crise arrêt cardiaque

SAUV Life – L’application smartphone qui a déjà sauvé la vie de plusieurs Catalans

LECTURE

Bernard a 64 ans aujourd’hui … et il ne serait plus là sans l’application SAUV Life. Une application qui géolocalise sauveteurs et défibrillateurs à proximité d’une personne qui fait une crise cardiaque. Déployée d’abord dans le Nord depuis mars 2018, elle est aujourd’hui présente dans 46 départements avec aujourd’hui 312.000 personnes inscrites (2.623 dans les Pyrénées-Orientales). Fin novembre, à Saint-André, Pauline a reçu un sms de Sauv Life et a relayé, pendant plusieurs minutes, le témoin d’un accident cardiaque. En 18 mois, l’application recense 117 citoyens “héros” qui ont porté assistance à des victimes d’arrêt cardiaque.

♦ “Dans un rond-point, j’ai fait une attaque cardiaque. Tout est allé très vite…”

“C’était le 17 juillet 2018, et je conduisais ma voiture. Mon fils de 35 ans était passager. Dans un rond-point, j’ai fait une attaque cardiaque, mon cœur s’est subitement arrêté de battre. Je suis mort au volant et la voiture a continué tout doucement sa route vers le bas côté. Le conducteur derrière nous a téléphoné au SAMU qui a guidé mon fils pour qu’il débute le massage cardiaque.

En parallèle, ils ont enclenché l’application et, par chance, il y avait une personne à moins de 300 mètres. Elle est venue relayer mon fils. Puis elle est allée chercher le défibrillateur qui se trouvait à 200 mètres de là. C’est grâce à cela que mon cœur a pu repartir dans les 5 minutes. Les secours sont arrivés au bout de 20 ou 25 minutes et m’ont transporté à l’hôpital de Perpignan. Au bout d’une semaine, je suis sorti sans aucune séquelle”.

Depuis, Bernard ne cesse de vanter les mérites de cette application qui, selon ses propres termes, lui a sauvé la vie. “Je suis passé sur TF1, sur France 2 et je suis allé porter la bonne parole auprès des sénateurs”. Car précise Bernard, il y a très peu de gens qui survivent et a fortiori sans séquelles. Pour rappel, toute minute passée sans massage cardiaque réduit les chances de survie de 10%.

Fin novembre, à Saint-André, c’est Pauline qui a relayé, pendant plusieurs minutes, le témoin d’une personne victime d’un accident cardiaque. Contactée par Sauv Life, Pauline a pu envoyer parallèlement son compagnon chercher le défibrillateur le plus proche.

♦ Comment fonctionne SAUV Life en cas d’arrêt cardiaque ?

L’alerte va déclencher les Secours (SAMU et Pompiers) qui, en parallèle, vont amorcer l’application. Les utilisateurs qui seront à 10 minutes à pied autour de cet arrêt cardiaque vont recevoir un SMS pour demander s’ils sont disponibles pour aider. À ce moment-là, ils recevront par leur GPS la localisation de l’événement.

Ils seront guidés pour aller sur place. Certains iront même chercher un défibrillateur, recensé dans l’application, pour délivrer les premiers gestes de secours indispensables avant l’arrivée des Secours (SAMU et Pompiers). Les utilisateurs seront guidés à tout moment de cette opération par les Secours (SAMU et Pompiers).

En pratique, il faut télécharger l’application et accepter d’être géolocalisé en permanence. La géolocalisation de citoyens volontaires est nécessaire pour aider les Secours (SAMU et Pompiers).

♦ Objectif en cas de crise cardiaque ? Gagner de précieuses minutes

L’arrêt cardiaque tue 50.000 personnes en France tous les ans. Les chances de survie ne sont que de 5% et diminuent de 10% par minute sans massage cardiaque. Alors que les secours arrivent en moyenne au bout de 13 minutes. Seule une action immédiate d’un citoyen permet de sauver des vies.

  • Faire intervenir les citoyens sur demande des Secours (SAMU et Pompiers) en cas d’arrêt cardiaque ou d’urgence vitale. L’un des points inédits de cette application est l’interaction entre les Secours (SAMU et Pompiers) et les citoyens.
  • Permettre de contacter les Secours (SAMU et Pompiers) rapidement, et de manière géolocalisée dans le cas où l’on est témoin d’un arrêt cardiaque afin qu’ils puissent faire intervenir les secours organisés, mais aussi les autres citoyens à proximité.

https://twitter.com/SAUVLife/status/1203315356988784641

♦ Sauv Life, le “Tinder” de la crise cardiaque ?

À l’origine de cette application, Lionel Lamhaut, médecin urgentiste du SAMU 75 . Il déclarait à nos confrères du Parisien « En gros, seuls ceux qui ont la chance d’avoir un malaise devant une caserne ou un hôpital peuvent s’en sortir. Pour augmenter ce taux de survie, il faut donc faire en sorte que les gens qui se trouvent à proximité de la victime puissent agir tout de suite en attendant l’arrivée des secours ». Il a mis 3 ans pour lancer son application.

♦ Les chiffres de Sauv Life, ce sont notamment 117 citoyens « héros » depuis mars 2018

  • 312.000 citoyens sauveteurs inscrits
  • Dans 90% des alertes, un citoyen à moins de 10 min
  • Distance médiane 600m entre le citoyen et l’arrêt cardiaque
  • 7 cœurs / mois repartis grâce à l’intervention de citoyens
  • 117 citoyens « héros » récompensés lors de cérémonies au Sénat

https://twitter.com/SAUVLife/status/1202963025046724613

♦ La nouvelle réglementation en matière de défibrillateur à partir de janvier 2020

À partir de 2020, tous les établissements recevant plus de 300 personnes sont dans l’obligation de s’équiper d’un défibrillateur. Dès 2021, les autres établissements recevant du public seront concernés.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances