Un arbre solaire pour recharger gratuitement les portables – Le projet fou des étudiants perpignanais

Dernière mise à jour 18 février 2018
Challenge réussi pour la team Elios’ arbre solaire de l’UPVD. Jusqu’au dernier moment Mathieu, Hajar, Arthur, Sephora, Asma, Ronny ou Pierre ont mobilisé autour d’eux pour battre les projets concurrents de 30 votes. Prochaine étape la remise des prix par Le Trophée de l’Etudiant.

Article originel écrit le 5 février 2018
Après l’arbre à chats voici l’arbre à portables ! Pour l’arbre à félins, il s’agit d’aider nos gentils compagnons à se faire les griffes. L’arbre à portable servira, quant à lui, à recharger les appareils nomades des étudiants. Et non pas à faire pousser des portables… C’est bien connu, iPhone et autres Samsung ne poussent pas dans les arbres, mais… dans l’esprit des ingénieurs !

Des encouragements sous forme de “likes”
Elio’s, c’est le petit nom du projet. Il se veut utile, “générateur de convivialité et de lien entre les étudiants” en manque d’énergie pour leur mobile. Actuellement en compétition pour remporter la 4ème édition du prix de l’internaute portée par Le Magazine L’étudiant, Mathieu et ses camarades en 1ère année de Master des énergies renouvelables ont besoin de vos “Likes” sur Facebook ou sur Youtube. En lice, une quarantaine de projets pour décrocher la première place dans le cœur des internautes. Pour le moment, Mathieu nous confiait qu’ils étaient numéro un d’une courte tête, les votes étant ouverts jusqu’au 16 février.

Le goût de l’entrepreunariat
Alors qu’il n’y a pas si longtemps, une grande majorité d’étudiants souhaitait embrasser la fonction publique et sa sécurité de l’emploi, les universités, dans le cadre de leur mission d’insertion professionnelles ont choisi d’enseigner et de leur donner le goût de l’entrepreunariat. Pari réussi pour Mathieu, Hajar, Arthur, Sephora, Asma, Ronny ou Pierre qui ont fait le choix associatif pour leur projet, avant peut-être de se lancer et de créer leur propre startup. Mathieu, natif de Villeneuve de la Raho, se dit quant à lui “tenté par l’aventure”. Il souhaite passer avec succès son Master et ensuite, “pourquoi pas” se lancer dans la monde de l’entreprise. Mathieu et l’association Etudiants Master Energie Perpignan (EMEP) envisagent de participer au premier hackathon organisé par l’UPVD, Miro Incube. Revoir notre article sur le sujet.

“Nous avons à ce jour toutes les données techniques en main !”
Grâce à l’émulation créée notamment par le trophée de l’étudiant, la quinzaine d’étudiants investie dans l’association EMEP, porteuse du projet est prête techniquement. Pourtant, il reste encore pas mal de chemin avant de voir l’arbre enfin “prendre racine” au coeur du campus principal de l’Université de Perpignan.

Le projet va bon train en tout ce qui concerne les données techniques, les partenariats, “mais on est retard au niveau com'” nous confiait Mathieu. L’objectif est de planter le premier arbre solaire créé à l’université de Perpignan, dès la rentrée universitaire 2018 : “Nous pensons le présenter au salon Innov’habitat et l’implanter dans la foulée sur le campus de la faculté où il servira sûrement lors d’événements tels que la fête de la science”.

1,5 kilowatt pour recharger 10 téléphones
Elio’s devrait être composé de 10M2 de panneaux solaire portés par une structure d’environ 4 mètres de haut. Il sera en capacité de fournir de l’énergie pour recharger, des téléphones, ordinateurs ou vélos électriques. “Nous envisageons également de nous connecter à un bâtiment de l’université pour fournir le surplus d’énergie générée par le soleil. Dans un second temps, nous pourrions même envisager la revente de l’énergie au réseau électrique”.

Un Master Energie lancé depuis 2005
Un Master qui “s’appuie sur une spécificité locale importante, l’énergie solaire, historiquement présent dans le département au niveau recherche (four solaire d’Odeillo, Centrale THEMIS), ainsi que dans ses applications industrielles. Ce secteur connaît de plus un développement important dans la région, en particulier au travers du pôle de compétitivité DERBI : Développement des Energies Renouvelables pour le Bâtiment et l’Industrie. Plus de 320 diplômés ont été formés depuis 2006, dont 50 ont poursuivi en doctorat”.

Une première dans une université française
C’est lors de la conférence sur le climat à Paris, COP21 que le grand public a pu découvrir ces arbres solaires qui fournissent suffisamment d’énergie pour alimenter nos appareils nomades. Dès le mois de mars 2017, le premier arbre de ce type a pris racine à Nevers, il a été conçu et produit par une entreprise Franco Israélienne. Elio’s sera le premier arbre solaire conçu et réalisé par des étudiants.
Nul doute, qu’il faudra garder un oeil sur ces étudiants et leurs idées qui allient recherche et développement durable.

ipsum ut mattis ipsum leo in