46 heures de marathon pour les neurones au service de l’innovation à l’Université de Perpignan

C’est une première pour l’Université qui lance son premier concours d’innovation à visée touristique. À l’image des startup week-end ou des hackathons¹, les porteurs de projets seront coachés pendant 46 heures. 10 projets seront retenus, 10 équipes de 3 personnes seront en immersion, dormant et se restaurant au sein du campus. Objectif ? Co-construire le projet en 46 heures. Le premier Miro Incube se tiendra du 16 au 18 février dans les locaux de l’université de Perpignan. Pour postuler par mail ou via le site de Miro Incube.

“L’effet concours stimule la créativité et la capacité à s’adapter” selon Pierre Louis Xech, responsable chez Microsoft
Parmi les partenaires de l’opération, le géant de l’informatique Microsoft, présent par la voie du directeur adjoint de Microsoft INRIA et responsable des partenariats et des écosystèmes recherche. Ce natif des Pyrénées Orientales et ancien étudiant de l’UPVD sera présent durant toute la durée de Miro Incube pour accompagner les équipes participantes. Il déclarait à la conférence de présentation de l’opération :

“La rapidité, la capacité à travailler en réseau, l’agilité et la capacité à adopter des nouvelles technologies dans le numérique sont essentielles. Il s’agit de méthodes de travail qui ne se n’appréhendent pas le jour où l’on crée une startup. Cela s’apprend aussi quand on est étudiant, en participant à des Hackatons, qui stimulent par l’effet de concours”.

L’innovation au coeur du tourisme de demain
Visite touristique commentée ou en immersion grâce à la réalité augmentée, traduction instantanée ou e-bot adaptés à l’expérience touristique sont autant d’idées déjà implantées ou en passe de l’être pour une nouvelle expérience touristique. Quand on sait qu’aujourd’hui, 90% des voyageurs utilisent leur mobile pour chercher de l’information sur place, il parait évidement que les smartphones et leurs multiples applications sont au cœur de l’innovation. La 5G, le big data, la reconnaissance faciale sont autant de technologies à adapter au secteur touristique. Le concours proposé par l’université de Perpignan a vocation à faire émerger les startup qui seront tenus d’établir leur entreprise à Perpignan afin de “créer de la valeur ajoutée sur le territoire” insistait Fabrice Lorente lors de la présentation de Miro Incube.

Eurorégion Pyrénées Méditerranée : 41 millions de touristes
L’objectif du programme MIRO² est “d’accompagner la mutation du secteur touristique d’un territoire, celui de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, où ce secteur est déterminant en matière d’employabilité et d’attractivité. Cela consiste à proposer des solutions innovantes dans le domaine de la formation en tourisme culturel par la création de supports de formations multilingues et online”. 

Fabrice Lorente insistait sur le nombre de touristes fréquentant l’Eurorégion et la nécessaire “mutation d’une des premières activités d’un territoire” qui se déploie de l’Occitanie à la Catalogne. Julien Lugand, responsable pédagogique du Programme Miro confiait quant à lui “l’innovation pédagogique que géographique et le décloisonnement des pratiques” au sein du programme MIRO.

Objectif : Dénicher et Incuber de jeunes pousses
Comme dans tout concours, le lauréat se verra remettre un lot de prix dont une dotation financière de 10 000 €. Mais avant tout le vainqueur du premier Miro Incube bénéficiera d’un accompagnement personnalisé pour faire de son idée un projet concret avec un modèle économique cohérent et viable dans le temps.

  • Un an d’hébergement à l’hôtel d’incubation de l’université de Perpignan
  • Participation de un an au programme Microsoft BizSpark qui permet un libre accès aux solutions digitales proposées par Microsoft
  • Participation au Mobil World Capital, congrès annuel qui se tient en février à Barcelone réunissant l’ensemble des acteurs  internationaux de la téléphonie mobile. À l’instar du CES de Las Vegas, le Mobil World est le temple de l’innovation en matière de mobilité.
  • Ainsi que 2 mois d’espace de travail collaboratif au Canòdrom catalan. Lieu d’innovation entrepreneuriale pour les créateurs de nouvelles technologies au coeur de Barcelone
  • Dotation financière de 10 000 euros

Au  programme des 46 heures : Ateliers, coaching, “brainstorming”, et “pitchin” pour faire école de jeunes pousses.

¹ Hackathon : Concentration de développeurs dont l’objectif est, dans un temps limité, de mettre en place une programmation informatique collective.

² MIRO : Master Interdisciplinaire de Regroupement des Organismes Économiques et Universitaires dans le territoire des Pyrénées Orientales

in venenatis, accumsan suscipit elit. eleifend ipsum pulvinar ut leo