Zapping de l’actualité des Pyrénées-Orientales | Semaine du 4 novembre

♦ Focus : L’espace rural du département des Pyrénées-Orientales

Selon un récent rapport de l’INSEE, dans les Pyrénées-Orientales, 184 communes sur 226 (81%) sont situées dans l’espace rural. Celui-ci abrite 151.000 personnes en 2018 ; soit 32% de la population du département.

Les Pyrénées- Orientales sont considérées comme un département « intermédiaire » ; c’est-à-dire ni « principalement rural » ni « principalement urbain » ; à l’image de 36 autres départements de France, dont le Gard et l’Hérault en Occitanie. Seuls l’Hérault et la Haute-Garonne affichent une part de population rurale plus faible.

Une croissance démographique plus dynamique dans le rural que dans l’urbain…

Depuis 1982, la population de l’espace rural des Pyrénées-Orientales a augmenté de 50% ; plus rapidement que celle de l’espace urbain (+39%). Cette tendance se poursuit sur la période récente. Entre 2008 et 2018, la population croît de 0,9% par an dans l’espace rural ; contre +0,7% dans l’urbain. Dans ces deux espaces, les décès étant plus nombreux que les naissances, la croissance de la population repose uniquement sur l’attractivité du territoire ; et celle-ci est plus forte dans le rural.

Des habitants aussi âgés et qui vivent moins souvent seuls que dans l’urbain

Dans l’espace rural des Pyrénées-Orientales, en 2017, la moitié des habitants ont plus de 47 ans ; soit seulement un an de plus que dans l’espace urbain. Et un quart des habitants ont 65 ans ou plus, comme dans l’espace urbain. Il y a relativement moins de jeunes adultes entre 18 et 32 ans dans le rural que dans l’urbain ; mais davantage d’adultes âgés de 33 à 65 ans. Les habitants de l’espace rural des Pyrénées-Orientales vivent plus souvent en couple. En revanche, les personnes seules et les familles monoparentales sont moins représentées dans le rural.

Sans surprise, les agriculteurs sont davantage présents dans le rural ; et, comme souvent, c’est aussi le cas des artisans, commerçants, chefs d’entreprise et des ouvriers.

Comme pour le Gard, mais contrairement à l’Hérault, les deux autres départements « intermédiaires » de la région, les employés sont moins présents dans l’espace rural que dans l’espace urbain. Au total, les cadres, les professions intellectuelles supérieures, les professions intermédiaires et les employés représentent 67 % des actifs en emploi résidant dans l’espace rural, soit 4 points de moins que dans l’espace urbain.

♦ Économie : 35% des dirigeants d’Occitanie contraints de réduire la voilure à cause des difficultés d’approvisionnement

Selon le baromètre trimestriel régional de conjoncture publié il y a quelques jours par l’OBSéc,  35 % des dirigeants d’Occitane déclarent dans ce baromètre avoir été contraints de réduire leur volume d’activité à cause des difficultés d’approvisionnement. « À ces difficultés s’en ajoutent d’autres (hausse du prix des matières premières et des produits, hausse du prix de l’énergie, difficultés de recrutement…) qui expliquent que, malgré la prévision de croissance de 6,3 % de notre PIB en 2021 et de 4 % en 2022, les chefs d’entreprise demeurent prudents » dixit Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie.

15 % d’entre eux pensent que leur activité sera impactée dans les six prochains mois par les difficultés d’approvisionnement et 11 % à plus long terme.
« Face à la nécessité pour les entreprises d’absorber la hausse des prix sur leurs marges afin de demeurer compétitives se pose la question de l’évolution de leur rentabilité. Un sujet qui croise celui de la trésorerie, alors que se profilent les premières échéances de remboursement des PGE et que, face à ces pénuries, certains dirigeants envisagent de refaire des stocks, qui augmentent le Besoin en Fonds de Roulement. »

♦ Université : De nouvelles avancées dans la recherche pour le vaccin contre la schistosomiase

Des chercheurs du laboratoire IHPE (Interactions Hôtes-Pathogènes-Environnements) de l’UPVD ont récemment publié les résultats de leurs recherches sur la clé d’un vaccin contre la schistosomiase ; deuxième maladie parasitaire humaine après le paludisme, dans le journal Nature Communications.

Elle pourrait venir de la faune sauvage et plus particulièrement du macaque. Cet animal pourrait aider au développement d’un vaccin contre la schistosomiase ; une maladie parasitaire qui affecte actuellement plus de 200 millions de personnes, et en tue plus de 200 000 chaque année dans le monde. Telles sont les conclusions d’une étude menée par des scientifiques du Butantan et du laboratoire IHPE (Perpignan/Montpellier), du Brésil, du Royaume-Uni et des Pays-Bas.

Les recherches ont montré que les macaques étaient capables de générer des anticorps neutralisants contre les parasites ; mais aussi qu’ils restaient protégés une fois exposés à une deuxième infection.

L’étude représente une avancée importante du fait que l’incidence de la schistosomiase a augmenté de 30 % ces dernières années ; notamment en Afrique et au Brésil. La maladie est également endémique en Europe depuis 2015. Les parasites infectent les personnes qui entrent en contact avec de l’eau contaminée et s’installent dans les vaisseaux sanguins de l’intestin. Comme les humains ne peuvent pas éliminer le parasite naturellement, la maladie devient dangereuse car elle entraîne de graves complications dans les organes touchés.

Photographie au micrographe électronique d’un ver parasite Schistosoma adulte mâle. Par David Williams, Illinois State University.

♦ L’économie sociale et solidaire au cœur du 3e festival « ESSayez »

Dimanche 21 novembre, les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire des Pyrénées-Orientales s’empareront de l’espace Jules-Pams de Valmy, à Argelès-sur-Mer ; proposant de nombreux spectacles et animations dans le cadre du festival “ESSayez”.

Pour sa troisième édition, ce festival organisé par les acteurs de l’ESS, en partenariat avec la ville d’Argelès-sur-Mer et la Chambre Régionale de l’ESS Occitanie, vous propose de venir seul ou en famille vous divertir, vous cultiver, vous informer, manger et faire du sport “autrement”. “Autrement”, car tous les acteurs présents partagent des valeurs communes et ont pour caractéristique de mettre l’humain au cœur de leur activité.

Donner une seconde vie aux matériaux, réinventer des objets, s’informer sur les financements et les énergies alternatifs, les formations ESS ou les chantiers solidaires, s’éveiller par le jeu et les ateliers créatifs…

De multiples animations seront proposées en simultanée tout au long de la journée (de 10h30 à 18h) à l’intérieur des salles de l’espace Jules Pams et dans le parc de Valmy (en fonction des conditions météorologiques). Également au programme (disponible sur le site de la ville d’Argelès-sur-Mer) : ciné-débat, spectacle musical et théâtral, jeux coopératifs, balades botaniques, finances et énergies alternatives, environnement et permaculture, médiation numérique et insertion, solidarités et formations…

♦ Dans les Pyrénées-Orientales, 10 métiers concentrent 30% des offres d’emploi

Parmi les métiers les plus en tension, on retrouve les métiers de l’hôtellerie-restauration, ou de l’aide à la personne. Selon « le besoin de main-d’œuvre » édité en mai 2021, 1.780 projets de recrutement des entreprises des Pyrénées-Orientales se feront dans les services aux entreprises (Agents d’entretien de locaux, agent de sécurité ou secrétaires bureautique).

Selon la vice-présidente à la formation professionnelle, Marie Castro, les 30 000 offres de formation financées par la Région répondent à plusieurs enjeux« Nous voulons favoriser la justice sociale, en donnant la priorité aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Ces formations accompagnent les dynamiques économiques et répondent aux besoins en compétence des entreprises d’Occitanie. Nous souhaitons développer une offre de formation de proximité sur l’ensemble du territoire ».

30.000 formations région

♦ Covid Long : L’ARS Occitanie met en place un dispositif et un numéro de téléphone pour les usagers et professionnels

Le Covid-19 est une maladie dont les signes disparaissent dans la plupart des cas en 2 à 3 semaines. Toutefois, près de 20% de patients présentent encore un ou plusieurs symptômes initiaux au-delà de 5 semaines après l’infection et plus de 10 % sont toujours affectés après 6 mois, selon la Haute Autorité de Santé (HAS).

Afin de prendre en compte, l’ARS a mis en place un certain nombre de mesures et débloqué 2 M€ sur le Fonds d’intervention régional en soutien à ces actions.

Parmi elles, un espace de dialogue entre soignants et soignés. « De nombreuses inconnues subsistent autour de la variation des symptômes, de leur évolution et de la thérapie. Elles interrogent tant la communauté médicale que les patients souffrant de ces symptômes persistants. Face à ce constat, l’ARS a mis en place en juin 2021 un groupe partenarial (…) afin de suivre ensemble les évolutions autour de cette question de santé publique et échanger sur les recommandations et la prise en charge en région.« 

Afin d’accompagner la prise en charge par le médecin traitant des patients souffrant de Covid long, l’ARS a développé trois actions spécifiques et distinctes :
Mise en place de Cellules de coordination post-Covid. Ces cellules peuvent être sollicitées par les professionnels de santé ainsi que les usagers via un numéro unique propre à chaque département. Pour les Pyrénées-Orientales : 04.48.07.06.60.
Identification de Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) référentes dans les 13 départements ; pour former les professionnels volontaires sur les symptômes prolongés de la Covid-19.
Organisation de la prise en charge des situations les plus complexes.

♦ #DuoDay 2021 : partager une journée de travail avec une personne en situation de handicap

Pour la deuxième année consécutive se déroulera pendant la semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) l’édition DuoDay 2021. Le principe est simple : un employeur (privé ou public) accueille une personne en situation de handicap, le temps d’une journée de stage en duo avec un salarié.

Au programme de cette journée : participation active de la personne en situation de handicap aux tâches habituelles du collaborateur volontaire et/ou observation de son travail.

En Occitanie, l’Agence régionale de santé, la DREETS, l’AGEFIPH, le FIPHFP s’associent une nouvelle fois pour mobiliser le plus de participants à cette journée nationale #DuoDay le 18 novembre 2021. L’objectif est à la fois de sensibiliser les employeurs au handicap et de favoriser les échanges entre entreprises, personnes en situation de handicap et professionnels de l’insertion.

L’invitation est lancée à tous les employeurs privés ou publics potentiels de la Région Occitanie : il suffit de s’inscrire sur www.duoday.fr.

♦ 2 artisans d’art des Pyrénées-Orientales sélectionnés pour la première édition du salon Fragments

La 1ère édition de Fragments, salon des métiers d’art d’Occitanie, se tiendra du vendredi 19 au dimanche 21 novembre 2021 à La Cité à Toulouse.
« Cette première permettra de présenter au public l’excellence des savoir-faire spécifiques liés au travail du bois, des métaux, du verre, du textile, du cuir ou de la pierre… Elle sera aussi l’occasion de promouvoir la créativité des métiers d’art ; entre tradition des gestes ancestraux et esprit d’innovation résolument ancré dans le XXIème siècle. »

L’occitanie compte 4.000 entreprises concernées par ce secteur d’activité. Parmi la centaine d’artisans d’art présents, deux sont originaires des Pyrénées-Orientales : 
– Agnès Calas, Atelier Textile Agnès Calas, à Baixas, excelle dans l’art du tissage – www.agnescalas.com.
– Sonia Le Van, Le Papier Addict, implantée à Ille-sur-Têt, maîtrise la reliure et confectionne des carnets à dessin ou écriture – https://lepapieraddict.com.

♦ Les Grizzlys Catalans dévoilent le calendrier de leur saison 2022

Le club de football américain des Grizzlys Catalans a dévoilé le calendrier 2022 du championnat Élite, première division française.

Le championnat Élite français accueillera 12 équipes et sera divisé en 2 conférences. Chaque équipe rencontrera en match aller-retour les autres équipes de sa poule sans croisement avec la conférence voisine ; soit un total de dix matchs de saison régulière. Six équipes sont qualifiées pour les play-offs. Le premier directement pour les demi-finales nationales, les seconds et troisièmes pour les Wildcards qui se disputent entre les deux conférences.

La saison débutera le 13 février contre Les Argonautes d’Aix en Provence. Les matchs se dérouleront au nouveau complexe sportif inauguré cette année au Parc des Sports de Perpignan.

La conférence Sud : Grizzlys Catalans (Perpignan), Argonautes (Aix-en-Provence), Hurricanes (Montpellier), Ours (Toulouse), Centaures (Grenoble), Blue Stars (Marseille).
La conférence Nord : Black Panthers (Thonon-les-Bains), Cougars (Saint-Ouen l’Aumône), Flash (La Courneuve), Molosses (Asnière-sur-Seine), Spartiates (Amiens), Vikings (Villeneuve d’Ascq).

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances