Zapping de l’actualité du 15 avril | Pyrénées-Orientales

30/04/2018, Paulilles, France, Vignes de bord de mer © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Focus – La préfecture des Pyrénées-Orientales face au gel des cultures

Le département des Pyrénées-Orientales a connu un épisode de gel les 7 et 8 avril 2021 ; comme ce fut le cas pour de nombreux autres départements sur le territoire national. « Les productions végétales (viticulture, maraîchage et arboriculture) relativement précoces cette année ont été fortement touchées. Un premier recensement réalisé par la Chambre d’agriculture fait apparaître des dégâts ponctuellement très forts ; notamment en ce qui concerne les vignes. »

Ce mardi 13 avril, une réunion des acteurs locaux a permis de dresser un premier état des lieux des dommages provoqués par ce gel. Dans certaines situations et pour certains exploitants, les dégâts portent sur la totalité de la récolte ; tant en viticulture qu’en arboriculture. « Dans l’attente des mesures exceptionnelles qui seront prises par le gouvernement, il a été décidé de mettre en œuvre plusieurs actions. »

  • Réalisation d’un inventaire des productions et des surfaces effectivement touchées ainsi que le niveau de pertes.
  • Organisation, dans le cadre de la procédure des « calamités agricoles », des missions d’enquête sur le terrain pour confirmer les dégâts, la zone, les productions et les surfaces concernées.
  • En fonction des zonages établis et des dégâts constatés, activation des dispositifs d’aide disponibles ; notamment les dégrèvements de taxe foncière sur les propriétés non bâties, la prise en charge de cotisations sociales MSA, etc. 

« Les professionnels ont unanimement exprimé le désarroi provoqué par cet évènement et appelé à la mise en place d’un accompagnement resserré des situations les plus aigües. Dans cette perspective, une cellule d’urgence avec les services de l’État, la MSA, la Chambre d’Agriculture, les banques va être activée afin de traiter les cas les plus difficiles et urgents. »

♦ Covid-19 : la situation sanitaire des Pyrénées-Orientales en chiffres

Les Pyrénées-Orientales affichent un taux d’incidence à 250 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours ; pour rappel ce chiffre était de 309 vendredi dernier. Au niveau des variants dans les cas détectés, la souche anglaise est toujours largement prédominante (88,3%).

♦ Un centre de vaccination à St-Estève

C’est en temps normal le lieu privilégié pour l’accueil des festivités à Saint-Estève ; l’Espace Saint-Mamet s’est converti pour quelques jours, en centre de vaccination.

« Si ce centre de vaccination temporaire a pu être implanté à Saint-Estève, c’est en grande partie grâce à la mobilisation d’un collectif d’infirmiers stéphanois, déjà très actif depuis le début de la pandémie. C’était déjà sous l’impulsion de ce même collectif que le centre de dépistage COVID de la Salle Méditerranée – encore en service à ce jour – avait pu voir le jour en novembre dernier. La municipalité est quant à elle intervenue en montant un dossier pour l’accueil du centre de vaccination auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ; et en mettant l’Espace Saint-Mamet à disposition des infirmiers stéphanois, ainsi que des ressources humaines et matérielles. »

Le Préfet Étienne Stoskopf, le Sénateur Jean Sol et Guillaume Dubois (ARS) accueillis par le Maire Robert Vila.
Le Préfet Étienne Stoskopf, le Sénateur Jean Sol et Guillaume Dubois (ARS) accueillis par le Maire Robert Vila. © Mairie de Saint-Estève

♦ Déploiement des bataillons de la prévention à Perpignan

Le Premier ministre a approuvé le calendrier de Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, pour la mise en place de ces bataillons ; 300 éducateurs et médiateurs seront recrutés et mobilisés avant le 14 juillet ; et les 300 restants avant la fin du mois d’octobre. Parmi les 45 quartiers identifiés, figurent à Perpignan le Centre ancien et le Champs de mars.

Ces quartiers ont été identifiés suivant plusieurs critères : l’ampleur du quartier (nombre d’habitants et poids des jeunes), le degré de décrochage des jeunes (décrochage scolaire, vis-à-vis de l’emploi…), le niveau de difficultés socioéconomiques des familles et les synergies possibles avec les dispositifs de la politique de la Ville.

Saint-Jacques - Perpignan Père Pigne

♦ Les 12 Morts de la rue à Perpignan en 2020 avaient un nom

Audelà des chiffres, voici des noms : ceux des 12 Morts de la rue à Perpignan en 2020. Selon le journal La Croix, ils ont été 535 en France l’année dernière ; un recensement complexe vu le contexte sanitaire. « Elles avaient 49 ans en moyenne. 491 hommes, 44 femmes, un enfant de moins 5 ans et quatre jeunes de moins de 19 ans, ainsi qu’une personne de plus de 80 ans. »

  • Françoise, 61 ans, le 31 janvier
  • Jean-Pierre, 62 ans, le 25 février
  • Hamid, 51 ans, le 5 mai
  • Najim, 49 ans, le 24 mai
  • Coralie, 35 ans, le 31 mai
  • Didier, 42 ans, le 16 juin
  • Nathalie, 56 ans, le 8 septembre
  • René Uhl, 61 ans, le 23 septembre
  • Julien, 40 ans, le 8 octobre
  • Dominique Capet, dit Dom, le 12 octobre
  • Un fils, un frère, 40 ans, le 18 octobre
  • Un parmi d’autres, le 19 décembre
Illustrations Coronavirus Covid-19 contrôle forces de l'ordre Perpignan France © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ D’ailleurs, Quid des 35 mesures de prévention et de lutte contre la pauvreté ?

Cette stratégie nationale avait été présentée par le président Emmanuel Macron le 13 septembre 2018. Le comité d’évaluation présidé par Louis Schweitzer et piloté par France Stratégie vient de publier son rapport 2021. L’évaluation se fait au regard de trois grands objectifs : les deux objectifs visés par la Stratégie, à savoir éviter la reproduction sociale de la pauvreté et permettre aux gens de sortir de la pauvreté ; auquel le comité a ajouté un troisième objectif, qui fait l’objet depuis 2015 d’un engagement de la France devant les Nations unies : ne laisser personne en situation de grande pauvreté.

« La grande majorité des mesures ont été lancées ; même s’il y a des retards sur certaines, en partie liés à la crise du coronavirus et au fait que les administrations centrales, déconcentrées et locales ont dû gérer la crise en priorité, et sont parfois encore en train de le faire. Mais pour le comité et le panel citoyen, le suivi de la mise en œuvre n’est pas satisfaisant, et ne permet pas d’avoir une vision globale de la mise en œuvre de la Stratégie à mi-parcours, ni une vision claire de son déploiement dans les territoires. »

  • Quatre mesures ont été intégralement mises en œuvre ; parmi lesquelles la revalorisation de la prime d’activité.
  • Deux ont été abandonnées ; notamment le soutien des collectivités dans 60 Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) avec deux adultes par classe de maternelle.
  • Les mesures restantes ont été lancées mais leur état d’avancement est très inégal.
Archives Perpignan France 07-04-2020 Distribution colis alimentaire pauvreté précarité Secours Populaire Conseil Départemental Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Quel est le degré de vulnérabilité alimentaire des Pyrénées-Orientales ?

Le Conseil national pour la résilience alimentaire (CNRA) – une association qui réunit élus, citoyens, entreprises et agriculteurs autour de la promotion des circuits locaux – vient de diffuser son premier baromètre ; « un outil d’information et de pilotage de la résilience alimentaire des territoires. » Consommer local, d’accord ; mais quid l’adéquation entre la production et les besoins des Pyrénées-Orientales ?

L’indicateur CRATER développé par les Greniers d’Abondance permet d’évaluer la capacité d’un territoire à subvenir aux besoins de sa population. Pour chaque famille d’aliments (céréales, fruits et légumes, oléo protéagineux, viandes, etc.), la production agricole du territoire est mise en regard des besoins nutritionnels de ses habitants. Et les résultats ne sont guère encourageants pour les Pyrénées-Orientales…

♦ Et si gérer son budget s’apprenait dès le collège ?

Depuis 2016, la France s’est dotée d’une stratégie nationale d’éducation économique, budgétaire et financière (EDUCFI). Ce programme véhicule des messages clé simples et concrets : « bâtir un budget, épargner pour faire face à des imprévus ou des accidents de la vie, mesurer le coût d’un crédit, utiliser ses moyens de paiement en sécurité, choisir des assurances adaptées, savoir trouver une aide en cas de difficultés, éviter les arnaques. »

Durant la semaine de l’Éducation financière (29 mars au 2 avril 2021), la Banque de France de Perpignan a ainsi sensibilisé 200 élèves ; en 7 interventions dans trois collèges différents. Une opération couronnée de succès puisque les établissements ont déjà réservé leurs créneaux pour 2022.

Photo © Banque de France
Photo © Banque de France

♦ Perthus – 388.460 euros dissimulés dans 25 chaussettes

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics, a annoncé – non sans humour – que « dans une version revisitée du bas de laine, les douaniers du Perthus ont saisi 388.460 € dissimulés dans 25 chaussettes en contrôlant un fourgon conduit par un chauffeur effectuant un trajet France – Espagne. » Les faits datent du 23 mars dernier sur l’aire du Boulou ; le marquage du chien anti-stupéfiant JEDI dans un fourgon amène à la découverte d’une double paroi dissimulant les billets ; ainsi que sept chargeurs pour GLOCK (arme de poing) et un brouilleur.

Le ministre Olivier Dussopt a profité de l’occasion pour rappeler que : « En 2020, les douaniers français ont intercepté 59,5 millions d’euros pour manquement à l’obligation déclarative et blanchiment (51,5 millions en 2019, soit + 15,5%). »

♦ Le Collectif droits des Femmes 66 interpelle Emmanuel Macron Co-Prince d’Andorre

Le Collectif droits des Femmes 66 (CDDF66) demande l’abandon des poursuites du gouvernement d’Andorre pour diffamation contre Vanessa Mendoza Cortes récemment appelée à déposer. Psychologue et Présidente de l’association andorrane « Stop Violences », elle avait évoqué les préoccupations en matière de droits des femmes et des filles andorranes devant un comité de l’ONU en 2019.

Son association andorrane milite notamment pour la dépénalisation de l’avortement dans un pays où celui-ci est interdit en toutes circonstances. Le collectif des Pyrénées-Orientales rappelle que Vanessa Mendoza Cortes encourt jusqu’à 4 ans d’emprisonnement et une amende pouvant atteindre 30.000€ pour « atteinte à la Nation » ; et interpelle Emmanuel Macron en qualité de Co-Prince d’Andorre.

FRANCE - SOCIAL MOVEMENT - FEMINIST - RALLY FOR THE INTERNATIONAL DAY AGAINST VIOLENCE AGAINST WOMEN
© Idhir Baha

♦ Été 2021 : Air France propose 2 nouvelles destinations au départ de Perpignan

Afin d’accompagner la reprise progressive des voyages attendue pendant la période estivale, Air France enrichit son offre vers les destinations loisirs au départ de Perpignan. Au cours de la saison estivale, la compagnie assurera 4 liaisons saisonnières en France, dont 1 nouvelle :

  • Brest (nouveau) : 1 vol par semaine le samedi du 26 juin au 4 septembre 2021
  • Strasbourg (nouveau) : 1 vol par semaine le samedi du 26 juin au 4 septembre 2021
  • Nantes (nouveau) : 1 vol par semaine le samedi du 26 juin au 4 septembre 2021
  • Lille : 1 vol par semaine le samedi du 26 juin au 4 septembre 2021

Les horaires et tarifs sont consultables sur airfrance.com. La compagnie de préciser : « Ce programme de vols est susceptible d’évoluer en fonction des restrictions de voyage » ; mais aussi que les billets sont 100% modifiables et remboursables.

ILLUSTRATION Perpignan, France Aéroport Rivesaltes © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Livres – « Un jour viendra » sélectionné par Jean de la librairie Torcatis

Jean Grazzini de la librairie Torcatis a réalisé une sélection d’ouvrages bien utile en ce 3e confinement. « On l’appelait l’enfant mie de pain parce qu’il était le fils du boulanger et qu’il était faible, il n’avait pas de croûte, laissé à l’air libre il moisirait, bon ni pour la soupe ou le pancotto, ni pour nourrir les poules. »

L’incipit de ce magnifique roman italien a de quoi vous faire ressentir sa puissance narrative, digne d’une grande saga mêlant les destins individuels à la Grande Histoire. Giulia Caminito nous livre un récit qui vient du cœur, celle de deux frères que tout oppose, et puisant dans sa mémoire familiale, elle nous parle de l’Histoire de l’Italie, de son unification, de ses révoltes sociales et de l’impact de la première guerre mondiale sur ses populations paysannes. Très belle découverte ! « Un jour viendra » de Giulia Caminito aux éditions Gallmeister.

♦ « Paysages liquides », l’art comme passerelle transfrontalière

En mars-avril 2021, sous la coordination des associations Agit’Hé et Inund’Art, un groupe pluriel d’artistes visuels, originaires de chaque versant de la frontière du territoire catalan, ont travaillé en dialogue avec l’exposition « Paysages liquides », initiée par l’association 3C Calce Culture Contemporaine. « La résidence a été rythmée de recherches personnelles et partagées, aux ateliers citadins de l’hé|SPACE à Perpignan, puis en itinérance au cœur du « terroir », notamment viticole, nord-catalan. »

Le prochain rendu de résidence a lieu ce samedi 17 avril à 14h30 aux Caves Arnaud de Villeneuve de Rivesaltes, où l’exposition « Paysages liquides » est et reste ouverte au public.

© Caroline Milin (Perpignan) 2021 - Installation - projections vidéo sur volume, plâtre et bois.
Paysage liquide © Caroline Milin (Perpignan) 2021 – Installation – projections vidéo sur volume, plâtre et bois.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances