Zapping de l’actualité du 16 juin | Pyrénées-Orientales

♦ Focus : De Perpignan à Mo’orea, 50 ans de recherche sur les écosystèmes et la biodiversité

Du 14 au 18 juin, l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) célèbre les 50 ans du laboratoire CRIOBE. « Depuis 50 ans, le CRIOBE, présent à Mo’orea (Polynésie Française) et sur le campus de l’Université de Perpignan Via Domitia, observe, expérimente, comprend et modélise pour apporter des solutions et maintenir une harmonie entre l’homme et la nature dans les écosystèmes à l’interface entre terre et mer avec des modèles d’étude privilégiés en Polynésie Française et en Occitanie. Il étudie l’origine et le maintien de la biodiversité marine et comment nous pouvons réduire l’impact anthropique sur les systèmes côtiers grâce à leur gestion durable et la réduction des pressions terrestres, telles que celles produites par les agroécosystèmes. »

Photographie aérienne du site de Mo’orea (Polynésie Française) CRIOBE © Anthony Lagand
Photographie aérienne du site de Mo’orea (Polynésie Française) CRIOBE © Anthony Lagand

Retour aux origines…

En 1971, une équipe de chercheurs est sollicitée par le commissariat à l’énergie atomique (CEA) afin de produire des données sur les écosystèmes coralliens. Le biologiste marin Bernard Salvat réalise que l’implantation d’une station de recherche s’impose en Polynésie. 50 ans plus tard, le CRIOBE est implanté sur deux sites distants de 20.000 km : à Mo’orea et à l’Université de Perpignan (depuis 1988) ; sans oublier son bureau à la Maison des Océans à Paris.

Chimie, biologie, écologie, sciences humaines et sociales… Le CRIOBE est un centre de recherche pluridisciplinaire. Ses recherches occupent la première place en Europe en termes de publications et d’indexation scientifique sur les récifs coralliens. Il représente d’ailleurs le principal interlocuteur français en matière de collaborations internationales avec les grands centres de recherche sur les récifs coralliens.

La grande Nacre © Didier Fioramonti / RNMCB
La grande nacre © Didier Fioramonti / RNMCB

Du Pacifique Sud aux enjeux écologiques du bassin méditerranéen

Selon le CRIOBE, « la grande nacre est une espèce protégée et endémique de Méditerranée ; c’est-à-dire qu’elle n’est présente qu’en mer Méditerranée. La grande nacre de Méditerranée subit, depuis 2016, une mortalité massive liée à la présence d’un parasite. Cela réduit drastiquement l’ensemble de ses populations sur l’entièreté du pourtour méditerranéen. La France n’a pas échappé à cette mortalité ; et depuis 2018, la côte occitane a vu ses populations touchées du Sud vers le Nord. » Dans ce contexte général et local, le CRIOBE effectue un suivi de la mortalité deux fois par an depuis 2019, au printemps et à l’automne.

En complément du suivi de la mortalité, le CRIOBE travaille actuellement, pour la région Occitanie et en collaboration avec le biodiversarium de Banyuls-sur-Mer ainsi que l’aquarium de Canet-en-Roussillon, à la construction de trois structures aquariologiques permettant de maintenir des individus en captivité.

Autre exemple, la Sharka ; un organisme nuisible installé en Occitanie et touchant plus particulièrement, les vergers du Roussillon. Inoffensif pour la santé humaine, cet organisme nuisible peut affecter sérieusement le rendement des récoltes en rendant les fruits impropres à la commercialisation. Cédric Bertrand, enseignant-chercheur au CRIOBE, mène un programme de travaux de recherche visant à développer un nouveau système de détection qui permettrait d’identifier la présence du virus de façon précoce ; avant même que la maladie ne s’exprime et que la plante ne devienne contagieuse.

Verger © Claude Alleva

♦ Raréfaction de l’eau dans les Pyrénées-Orientales

Le comité départemental dit « sécheresse », réuni sous l’autorité du Préfet, s’est réuni une seconde fois le 10 juin. Il a permis de faire le bilan actualisé de l’état actuel de la ressource en eau et de partager le constat d’un début d’année qui reste sec.

« Au niveau des cumuls de pluie, les précipitations ont été faibles depuis octobre dernier ; et l’on observe un déficit généralisé allant de 50 % à 70 %, selon les secteurs, par rapport aux normales de saison. De plus, la fonte nivale est quasiment achevée. Les épisodes pluvieux ont été peu nombreux et peu productifs pour recharger les nappes phréatiques. Les niveaux des nappes Quaternaires affichent un niveau quantitatif faible sur l’ensemble de la plaine du Roussillon ainsi que ceux du Pliocène sur les secteurs Agly-Salanque, Bordure côtière nord et Têt (Bompas). […] Les premiers efforts de gestion d’ores et déjà engagés par la profession agricole sur la gestion des canaux d’irrigation sont à souligner ».

Au vu de cette situation hydrologique, le Préfet des Pyrénées-Orientales a décidé, en application du Code de l’environnement, de limiter certains usages satisfaits à partir des ressources qui sont dans les situations les plus tendues (voir carte ci-dessous). Les modalités de mise en œuvre de toutes ces mesures ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site internet des services de l’État dans les Pyrénées-Orientales.

Carte sécheresse Pyrénées-Orientales Juin 2021

♦ Covid-19 : la situation sanitaire des Pyrénées-Orientales en chiffres

Les Pyrénées-Orientales affichent toujours un taux d’incidence à 2 chiffres avec 41 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours ; pour rappel ce chiffre était de 67 jeudi dernier. La proportion de personnes ayant reçu une dose de vaccin dans le département est de 48,83% ; ce taux de vaccination était de 46,96% milieu de semaine dernière. Source CovidTracker.fr.

Covid-19 : la situation sanitaire des Pyrénées-Orientales en chiffres

♦ Selon l’Urssaf, la masse salariale est revenue à son niveau d’avant crise

Au premier trimestre 2021, les effectifs salariés du secteur privé mesurés en fin de trimestre rebondissent de 0,5 % (soit + 96.400 postes) ; et ce après une diminution de 0,6 % au trimestre précédent. La situation sanitaire reste pesante, l’activité économique globalement atone. Sur un an, la quasi-totalité des régions enregistre une hausse de leurs effectifs.

Le salaire moyen par tête (SMPT) progresse quant à lui fortement : + 1,5 % sur le trimestre ; portant à  + 1,7 % son évolution sur un an. En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages augmentent de 0,8 % ce trimestre et de 1,1 % sur un an. L’évolution du SMPT, qui donne une vision des salaires soumis à cotisations versés par les entreprises, ne reflète toutefois pas l’évolution des rémunérations réelles perçues par les salariés. En particulier, le SMPT ne prend pas en compte les indemnités d’activité réduite (chômage partiel) ; celles-ci étant uniquement soumises à CSG et CRDS. Au premier trimestre, ces indemnités représentent 3,2 % de la masse salariale ; contre 3,0 % au trimestre précédent.

Les effectifs intérimaires sont quasiment stables ce trimestre (+ 0,3 %). Sur un an, ils augmentent très fortement (+ 58,9 %) en lien avec le niveau historiquement bas du premier trimestre 2020. Ils demeurent toutefois sensiblement en dessous de leur niveau d’avant la crise sanitaire.

♦ Le chiffre du jour : 19% des salariés ont subi une demande déplacée lors d’un entretien d’embauche

Outre les discriminations raciales et religieuses, le Body-Shaming et autres formes d’irrespect perdurent lors des entretiens d’embauche. La proportion totale de salarié(e)s ayant déjà subi au moins une demande déplacée lors d’un entretien d’embauche s’élève en France à 17% pour les hommes et 20% pour les femmes. De la perte de poids aux tenues sexy, quelles sont les demandes les plus courantes ?

Infographie ci-dessus © IFOP. Étude Ifop pour Meteojob réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 28 avril 2021 auprès d’un échantillon de 4 026 salarié(e)s, représentatif de la population française salariée âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

♦ Canet-en-Roussillon : un pôle nautique en pleine croissance

Le pôle nautique de Canet-en-Roussilon poursuit son développement dans un secteur de niche qui est celui du catamaran ; et dans lequel il se positionne déjà comme pôle d’excellence sur la côte méditerranéenne. Cette semaine a été annoncée l’arrivée d’un nouveau constructeur : A Sea Venture Yachting (ASV Yachting). Une entreprise innovante qui produira des catamarans à propulsion hydrogène.

Parallèlement, Catana, producteur mondial de catamarans, a fait part de sa volonté de relocaliser une partie de sa production, actuellement basée en Tunisie, à Canet-en-Roussillon. Le site de l’entreprise va donc encore s’agrandir pour produire des bateaux de toutes dimensions, qui font de Catana la seule entreprise à présenter une gamme aussi large. 

Windelo, dirigé par Olivier Kaufman et son fils Gauthier, a également le vent en poupe. Installés sur le pôle nautique depuis deux ans pour créer des catamarans éco-responsables, ils ont réussi leur pari fou. Deux nouvelles unités sont en commande pour cette entreprise qui compte aujourd’hui 35 salariés.

♦ Air Catalogne contraint d’annuler sa saison d’été 2021

La compagnie ne sera pas en mesure de prendre son envol le 18 juin ; cette dernière n’ayant pas réussi à obtenir les importantes garanties financières pour mener à bout les vols de juin, juillet, août et septembre 2021. Le vol avec les Dragons Catalans avait pourtant été un succès. Les dirigeants d’Air Catalogne ne jettent pas l’éponge pour autant. « Notre objectif va changer mais le but reste le même. Air Catalogne commence dès aujourd’hui à travailler pour revenir le plus rapidement possible sous une forme différente… Nous pouvons vous l’annoncer d’ores et déjà, nous allons travailler sur le dossier de Certificat de Transporteur Aérien. »

« Nous aurons beaucoup appris durant cette période et nous pouvons confirmer que l’attente pour le projet que nous portons est bien réelle ! Les retours tantôt politiques, économiques et surtout des voyageurs catalans confirment ce besoin d’avoir une compagnie aérienne régionale, basée à Perpignan. »

♦ Conflit Airbus-Boeing : suspension des taxes sur les vins français

Les Vignerons Indépendants saluent la prolongation de la suspension des droits de douane et demandent la résolution pérenne du conflit. Depuis le 18 octobre 2019, ces vignerons indépendants exportateurs de vins aux USA subissent une surtaxation de 25% de leurs vins ; victimes du conflit entre les avionneurs Airbus et Boeing. Une suspension des taxes de part et d’autre de l’Atlantique a finalement été actée au mois de mars 2021 pour une durée 4 mois.

« Plaidant depuis le début pour une résolution rapide de ce conflit impactant directement la compétitivité des vignerons indépendants français, à l’avantage de leurs principaux concurrents, les Vignerons Indépendants de France saluent l’annonce, lors du sommet entre l’Union européenne et les Etats-Unis, de la prolongation de la suspension des droits de douane, donnant ainsi la visibilité indispensable à la reprise des échanges commerciaux. Les Vignerons Indépendants appellent maintenant à une résolution durable du conflit […]. »

28/09/2019, Estagel, France, Illustration vigne vin secteur viticole vinicole Fenouillèdes © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ La Région Occitanie débloque 8M€ pour accompagner 159 projets de recherche

Soit autant d’allocations de recherche doctorales sur la période 2021-2024 ; mobilisant au total une enveloppe de plus de 8M€. Ces fonds sont destinés aux établissements d’enseignement supérieur et organismes de recherche. Ils permettent de cofinancer 50 à 70 % de la rémunération des doctorants pendant leurs 3 années de thèse.

Objectif du dispositif ? « Soutenir le transfert du savoir-faire au bénéfice des entreprises et des laboratoires régionaux, par la formation et l’accompagnement des doctorants ». Depuis 2017, la Région Occitanie a soutenu au total 700 projets, pour un montant de 40 M€.

Pour visualiser les principaux domaines d’application des 159 projets de recherche :
  • 40 projets dans le domaine de la santé, du bien-être et des risques infectieux,
  • 14 dans le cadre du pacte régional pour une alimentation durable,
  • 11 dans les domaines d’une Occitanie à énergie positive et hydrogène vert,
  • 8 projets sont en lien avec le plan régional d’intervention pour l’eau,
  • l’intelligence artificielle et la Transition numérique (11 projets),
  • le Plan Littoral 21 (7 projets),
  • la stratégie régionale pour la Biodiversité (5 projets)
  • ou encore le plan d’actions Handicap (3 projets).

L’université de Perpignan se voit ainsi soutenue pour le Projet Modèle Alternatif de Compétitivité Touristique pour l’Occitanie (Mactocc). « Le but de cette  recherche est de repenser le cadre d’analyse traditionnel du secteur touristique, en prenant en compte des chocs exogènes « globalisants » comme celui lié à la crise sanitaire, et en incorporant des déterminants liés à la résilience des destinations ainsi que des éléments alternatifs comme le tourisme de proximité ».

17/05/2020, Argeles-sur-Mer, France, déconfinement littoral plages dynamiques contrôle gendarmerie mesures barrières © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Perpignan Mon Point de conseils IKEA ouvre ses portes en septembre prochain

Les amateurs de la célèbre marque suédoise apprécieront. IKEA Montpellier annonce l’ouverture d’un nouvel espace à Perpignan en septembre prochain. Appelé « Mon point de conseils IKEA », il proposera aux clients IKEA Perpignanais une aide à la conception et planification pour faciliter leurs achats de projets complexes – notamment de cuisines et de solutions de rangement – ou pour passer leurs commandes sur tout l’assortiment IKEA pour livraison à domicile ou au point de retrait de Perpignan.

D’une superficie d’environ 100m2, « Mon point de conseils IKEA » sera situé dans le quartier de Château Roussillon, au sein du Carré d’Or. 4 collaborateurs IKEA seront présents pour guider les clients dans la conception de cuisines, chambres et rangements personnalisés ; et un service pour les professionnels sera également proposé.

Les recrutements sont d’ailleurs actuellement ouverts à tous ici.

♦ Dragons Catalans : la campagne d’abonnement 2021

Actuellement en tête de la Super League, les Dragons Catalans ont lancé leur campagne d’abonnement 2021 le 7 juin dernier. La saison ayant déjà débuté, l’abonnement sera valable pour les 7 matchs restants à jouer au stade Gilbert Brutus ; celui face à Leeds ce samedi 19 juin étant reporté du fait de tests Covid+ dans l’effectif anglais. Le club catalan a souhaité remercier les abonnés pour leur soutien la saison dernière en proposant des tarifs attractifs.

  • Tout en respectant le protocole sanitaire et les règles de distanciation sociale, le club fera au mieux pour vous placer au plus près de votre ancienne place.
  • Contacter le service billetterie par téléphone au 04 68 35 45 30.
  • Suite aux annonces du gouvernement, le pass sanitaire entre en vigueur à partir du 9 Juin.

♦ Inscriptions au transport scolaire liO désormais gratuit pour les élèves des Pyrénées-Orientales

Depuis le 14 juin et jusqu’au 31 juillet, les familles sont invitées à inscrire leurs enfants au service de transport scolaire liO pour l’année scolaire 2021-2022. À partir de cette rentrée, l’abonnement sera gratuit pour l’ensemble des élèves de la maternelle au lycée. Pour les familles des Pyrénées-Orientales, cela représente un gain de 45 € par enfant par rapport à la rentrée 2020 ; et jusqu’à 80 € d’économie par rapport au tarif appliqué en 2017. Cette année, 13.700 élèves étaient transportés par les services liO dans le département.

Les informations pratiques du dispositif 2021 :

20/05/2020 Perpignan, France, Illustration Car Bus Covid-19 mesures de distanciation sociale © Arnaud Le Vu / MiP / APM
Inscription au transport scolaire dans les Pyrénées-Orientales :

La gratuité concernera chaque élève ayant droit de la maternelle au lycée, au regard notamment de son lieu d’habitation, de son trajet ainsi que du respect de la sectorisation (carte scolaire) et du règlement des transports scolaires liO. Elle s’applique pour un aller-retour par jour scolaire, ou par semaine pour les élèves internes.

Le détail des critères et conditions d’éligibilité est à retrouver en ligne (lien ci-après).

La Région est compétente pour l’organisation des transports scolaires en dehors du périmètre des Communautés d’agglomération, des Communautés urbaines et des Métropoles, auprès desquelles les usagers concernés peuvent solliciter tout renseignement sur les tarifs et les modalités d’inscription.

Quand procéder à l’inscription ?

Les inscriptions sont ouvertes du 14 juin au 31 juillet. En cas d’inscription tardive non justifiée (à partir du 1er août), une participation forfaitaire exceptionnelle de 25 € sera demandée à la famille.

Comment s’inscrire ?

En raison du contexte sanitaire, les familles sont invitées à privilégier les inscriptions en ligne. Pour toute question ou besoin d’accompagnement dans les démarches d’inscription, le service régional des mobilités des Pyrénées-Orientales est à la disposition des usagers :
– 0 806 80 80 90 (service gratuit + prix d’un appel).
– Maison de Région de Perpignan, El Centre del Mon, 35 Boulevard Saint Assiscle.
– Démarches et renseignements : lio.laregion.fr/transports-pyrenees-orientales-scolaire

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances