Zapping de l’actualité du 9 avril | Pyrénées-Orientales

Archives Perpignan France 07-04-2020 Distribution colis alimentaire pauvreté précarité Secours Populaire Conseil Départemental Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Focus – En 2021 à Perpignan, quand handicap rime encore avec inégalité et inaccessibilité

La délégation des Pyrénées-Orientales de l’Association APF France handicap “tire la sonnette d’alarme et, alerte les acteurs de l’habitat sur la pénurie de logements accessibles et adaptés dans le département qui impose des conditions de vie inacceptables à de nombreuses personnes en situation de handicap et, leurs familles.”

Afin de mettre un visage sur ces difficultés du quotidien liées au handicap, l’association a posté une vidéo édifiante du mode de vie de Naïma Bertin domiciliée à Perpignan. Chaque jour, Naïma porte son fils polyhandicapé de 50 kg sur ses épaules pour monter, mais aussi au sein même son appartement. Totalement inadapté à la situation du jeune Jawad, 17 ans, ce logement ne permet l’utilisation d’aucune aide technique ; comme la largeur des portes interdisant l’usage d’un fauteuil roulant. Opérée en janvier dernier de l’épaule, contre avis médical mais sans solution, Naïma continue de porter son fils et s’épuise au fil des mois.

“Cette année, je suis à bout de forces ; morales, physiques, la totale ! Parfois, il me passe par la tête de placer Jawad parce que ce n’est plus possible. Mais en même temps, je n’y arrive pas. Ni moi, ni ses frères et sœurs ne pourront supporter de ne plus le voir au quotidien. C’est invivable !”

Selon Pauline, sa référente APF, la demande de logement social a été faite depuis plusieurs années ; et une réservation préfectorale a été déposée en mars 2019. Depuis maintenant 2 ans, priorité a été donnée à la maman de Jawad, sans réelle solution…

♦ Covid-19 – La situation des Pyrénées-Orientales en bref

Les Pyrénées-Orientales affichent un taux d’incidence à 319 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours ; l’incidence moyenne en France étant de 404. Au niveau des variants dans les cas détectés, la souche anglaise est largement prédominante (88,9%).

♦ Covid-19 – La Catalogne réinstaure le confinement “comarcal”

Compte tenu de la situation épidémiologique actuelle en Catalogne, la protection civile (PROCICAT) fait “machine arrière” ; et ce 3 semaines seulement après avoir autorisé les habitants à circuler à l’intérieur de la Catalogne. Depuis ce vendredi matin, les Catalans sont toujours en confinement périmétrique (avec impossibilité de sortir de la Catalogne) ; mais également isolés par comté (“comarcal”). Le couvre-feu est maintenu de 22h à 6h.

Aucun changement au niveau de la restauration : les heures de service et de consommation dans les établissements restent de 7h30 à 17h00. Installés uniquement à table, les groupes ne doivent toujours pas dépasser 4 personnes ou être constitués de bulles de coexistence. Les établissements commerciaux ne peuvent exploiter plus de 30% de leur surface (sans excéder 800 m2). Pour les activités culturelles et sportives, les capacités sont limitées à 50% (30% dans certains cas) avec une jauge maximale variable selon les lieux.

https://twitter.com/emergenciescat/status/1380405112699412483

♦ Don de sang – L’EFS appelle les citoyens à poursuivre leur mobilisation

Dans les Pyrénées-Orientales comme partout en France, la fréquentation des Maisons du don et des collectes mobiles par les donneurs de sang est en forte baisse. Cette baisse de fréquentation, conjuguée à une offre de collecte qui ne peut se déployer normalement en raison de la difficulté à organiser des événements de collecte dans les universités, dans les entreprises en raison de la généralisation du télétravail et dans les salles municipales très convoitées dans le cadre de la campagne vaccination entraînent une forte diminution des réserves de sang

L’Établissement Français du Sang “appelle les citoyennes et citoyens à se mobiliser massivement pour donner leur sang au cours des prochains jours et des toutes prochaines semaines pour permettre à l’EFS de fournir aux établissements de santé les produits sanguins dont ils ont besoin pour soigner les patients.” Alors où donner au mois d’avril dans Les Pyrénées-Orientales ?

La Maison du don de Perpignan : 

Don de sang, plasma et plaquettes sur rendez-vous sur le site : mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application mobile «Don de sang» ou par téléphone au n° vert : 0 800 972 100 (gratuit). 

Où se trouve la Maison du don de Perpignan ? Quels sont les horaires ?

55 av. de la Salanque (derrière l’Hôpital).
Lundi : 9h15 > 12h15 / 13h15 > 17h45. Du mardi au vendredi : 10h30 > 13h30 / 14h30 > 19h.

Les collectes mobiles dans le département : 

L’EFS attend les donneurs des Pyrénées-Orientales et de l’Aude dans les 23 collectes mobiles du bassin Roussillon durant tout le mois d’avril.
Toutes les collectes sont sur RDV, les plannings sont en ligne ici : mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application mobile «Don de sang».

Illustrations Coronavirus don du sang Hopital Perpignan © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Les chiffres du jour : les Français délaissent le “cash” et année noire pour l’hôtellerie-restauration en Occitanie

Selon une enquête OpinionWay, le désamour des Français pour les espèces progresse. Près d’1 Français sur 3 se déplace désormais sans argent liquide ; soit une hausse de 6 points par rapport à l’année dernière. Les femmes confirment cette tendance déjà observée en 2020 : 35% n’ont généralement pas d’espèces sur elles (+6 points) ; contre 23% des hommes (+3 points).

Contrairement aux idées reçues, les habitants des petites agglomérations (35%, soit +10 points par rapport à l’an dernier) et ceux des communes rurales (32%, soit +12 points par rapport à l’an dernier) sont les plus nombreux à déclarer ne jamais se déplacer avec des espèces sur eux. Loin devant les Franciliens (26%).

2020, l’année noire de l’hôtellerie-restauration en Occitanie. On le pressentait, et les chiffres désormais sont là : dans le secteur de l’hôtellerie-restauration en Occitanie, la baisse du chiffre d’affaires est estimée à plus de 35% en 2020. Selon la chambre de commerce régionale, “les confinements, comme les limitations de déplacements, ont mécaniquement réduit l’activité. Les mesures de livraisons et de « Clic & Collect » n’ont pas permis de compenser les pertes.”

Paiement par carte bancaire

♦ Études et distanciel, les limites du tout digital

Avec la généralisation des cours en distanciel dans les universités et les écoles, l’accès à une connexion internet de qualité est devenu indispensable à la réussite des études. Selon une étude réalisée par l’opérateur Wifirst, “les étudiants sont 67% à déclarer ne pas avoir accès aux replays de leurs cours en ligne. Un outil qui pourrait être utile pour la majorité des étudiants qui jugent la qualité de l’enseignement à distance moins bonne qu’en présentiel (5/10) en raison de soucis techniques notamment.”

“10% des étudiants déclarent même n’avoir aucun accès WiFi dans leur école ou université ; tandis qu’ils sont 65% à estimer avoir une meilleure connexion dans leur résidence que sur le lieu où ils étudient.” Une étude réalisée sur 242 résidences publiques Crous et 261 résidences privées réparties dans toute la France.

♦ Photographie et biodiversité : l’Université et ADN Nature au Festival Marenda

L’Université de Perpignan Via Domitia et l’association ADN Nature, avec le soutien de la Fondation UPVD, ont décidé de coproduire une exposition rétrospective de photos scientifiques sur la biodiversité ; des clichés réalisés par les enseignants-chercheurs de l’UPVD au cours de leurs recherches et sélectionnées lors du Festival Off depuis 8 ans. 15 photographies ont été choisies par le jury qui s’est réuni ce jeudi 8 avril, et seront exposées pendant l’été 2021 à Argelès-sur-Mer lors du festival de photographie nature Marenda. 

“Manifestation éco-culturelle, le festival de photographie nature Marenda a pour objectif d’éduquer un large public à la biodiversité et à l’écologie. […] Le lever de rideau est prévu dès l’été 2021 avec un programme d’expositions de photographies « naturalistes et biodiversité » (plus de 10 actuellement prévues) et de soirées de projection de documentaires à Argelès-sur-Mer”.

© Gilles Saragon, ingénieur CNRS CEFREM
© Gilles Saragon, ingénieur CNRS CEFREM

♦ ProD2 – L’USAP de justesse face à Biarritz, et en route pour Montpellier ?

Au terme d’un match en dents de scie, le club de l’USAP s’impose à domicile 29-27 face à Biarritz. Mis en difficulté par la solide défense des Basques, Perpignan rentre aux vestiaires menée 9-20 ; sans avoir inscrit le moindre essai et réduite à 13 après 2 cartons jaunes successifs. De retour sur le terrain, les Catalans montrent très rapidement un tout autre visage avec notamment les essais de Lam (43′) et Volavola (55′). Voir le résumé de la rencontre ci-dessous.

Côté calendrier, la finale de la saison 2020/21 de ProdD2 aura lieu cette année au GGL Stadium à Montpellier le week-end du 5/6 juin 2021.

♦ Nouveau succès d’audience et recrutement pour les Dragons

Après le record d’audience réalisé lors de la première journée, les Dragons continuent sur leur lancée avec de nouveaux chiffres excellents lors de leur victoire face à Huddersfield.

“Diffusé en France sur beIN SPORTS et au Royaume-Uni sur Sky Sports, le match a a enregistré une audience moyenne sur Sky Sports de 233.290 téléspectateurs et un pic à 273.800 téléspectateurs. Il s’agit de la seconde meilleure audience de cette deuxième journée de Super League.” Une nouvelle exposition exceptionnelle attend les Dragons samedi avec le match de Challenge Cup retransmis en direct sur la BBC au Royaume-Uni et sur beIN SPORTS en France.

Côté terrain, Jordan Dezaria (24 ans) vient d’être appelé par Steve McNamara pour intégrer le groupe Dragons avec effet immédiat. Arrivé au club en 2015, Jordan Dezaria avait fait ses débuts en Super League en 2016 et disputé 4 matchs de Super League la saison suivante avant de quitter le club. Revenu en équipe réserve l’an dernier après un passage par Leigh et Toulouse, il portera le numéro 30 dans l’effectif des Dragons.

♦ Problème de garde ? Personnels prioritaires, inscrivez-vous sur monenfant.fr.

Les Caf ont ouvert un service dédié à l’accueil prioritaire pour les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise. Depuis le 4 avril 2021, les crèches, écoles, collèges et lycées ont fermé pour 3 semaines minimum mais pas les établissements médico-sociaux. Certains professionnels de santé et autres personnes indispensables à la gestion de la crise sanitaire, peuvent rencontrer des difficultés pour faire garder leurs enfants et se rendre sur leur lieu de travail.

Le site monenfant.fr les aide à trouver une solution : un questionnaire en ligne permet de demander une solution d’accueil pour leur(s) enfant(s) de moins de 16 ans et d’indiquer s’ils ont besoin de les faire garder la nuit ou le week-end en particulier.

01/09/2020, Perpignan, France, Rentree scolaire ecole primaire covid-19 © Arnaud Le Vu / MiP

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances