Barcelone, au coeur du 4YFN 2018, petit frère du Mobile world Congress

Parallèlement au Mobile World Congress, vitrine mondiale de l’innovation dans le secteur de la téléphonie mobile, le forum 4YFN réuni startup et investisseurs. « The place to be » pour tout projet qui souhaite devenir une licorne, startup valorisée à plus du milliard de dollar, à l’instar de BlaBlaCar ou Trinéo, deux plateformes issues de la génération French Tech.

600 startup de 145 pays face à 600 investisseurs et 20 000 visiteurs
Dans cet espace dédié, les porteurs d’idées se pressent à la rencontre des investisseurs, eux mêmes désireux de dénicher la perle rare, celle qui leur permettra de faire la bonne opération financière. Aleix n’a pas chômé pour développer son réseau. Le fondateur de MyPoppinsApp, plateforme de mise en relation entre particulier et de professionnels du nettoyage, nous a accordé quelques minutes pour nous expliquer le principe de son outil et ses récents succès. Un marketplace déjà présent dans 8 villes d’Espagne. Après seulement une année d’existence, il a réussi à boucler avec succès sa première levée de fonds. 440.000 Euros qui vont permettre la consolidation du projet et d’envisager son expansion à l’international.

Conférences et autres workshop autour de l’innovation et des nouvelles technologies
« Demystifier la Silicon Valley » présentée par Christian Prada directeur de l’incubateur espagnol Sapin Tech Center (STC), faisait un retour d’expérience et déclinait les différentes phases de l’état d’esprit des startups accompagnées par STC. L’incubateur a créé un programme d’immersion dans l’environnement de la Silicon Valley. Depuis 2011, STC a accompagné 500 entreprises, dont 85% d’entre elles ont des clients aux USA. Christian Prada dévoilait lors de sa prestation la dichotomie entre le Sillicon Valley Dream et la réalité éprouvée sur le terrain. Une évolution que la majorité des startups doivent affronter pour réussir leur croissance.

« Startups, les 10 règles d’or pour atteindre son objectif ». Le duo d’entrepreneurs catalans, Sergi Herrero Noguera et Pep Agell ont partagé leurs expériences avec une assistance quasi exclusivement composée de porteurs de projet en quête de conseils. Du bon sens que Pep et Sergi n’ont pas hésité à dispenser. Parmi ces préceptes, « Hire Slow, Fire Quick » (Embaucher calmement, licencier rapidement), ou encore « Ce qui n’est pas écrit, n’existe pas ». Des règles que ce que l’on qualifie parfois « d’ancienne économie » connaît parfaitement et que parfois l’univers feutré et quelques fois hors sol pourrait avoir tendance à oublier.

♦ Concours de pitch pour les futurs GAFA
Le pitch est un exercice fort redoutable pour les porteurs de projets. Il s’agit d’exposer en un temps limité son entreprise et ses besoins en capital ou en moyens humains. Parfois en une minute, mais ici les jeunes pousses avaient 5 minutes pour convaincre l’assistance du bien fondé de leur application ou de leur innovation. Parmi les startups prêtes à pitcher HiGuest un service associé à Airb’b. Un système qui facilite les démarches nécessaires pour transformer son bien de location annuelle en location de courte durée.

Également en scène, Volpy, l’application, made in « Corsican Tech » qui propose aux utilisateurs d’échanger ou de racheter leurs smartphones. L’entreprise basée à Bastia fondée Marc Simeoni et Paul Miniconi vient de réussir sa deuxième levée de fonds. 1,3 millions d’euros pour enrichir son offre de recyclage de smartphones. L’application qui compte déjà plus de 300 000 téléchargements permet désormais aux utilisateurs d’échanger directement leur téléphone portable. Dans le secteur de la #GreenTech, Volpy s’appuie sur le fait que 14% des smartphones sont mis au rebut alors qu’ils pourraient venir alimenter le marché de l’occasion. Une application qui vise l’international dans le courant 2018.

risus dolor. commodo dolor Aenean facilisis lectus mi, vulputate, risus. libero mattis