Conseil Départemental 66, changement de la prise en charge de l’aide à domicile

Les projections démographiques font apparaître que le nombre de personnes de plus de 85 ans dans le département des Pyrénées-Orientales (PO) va doubler, atteignant 13.400 personnes en 2030. Statistiquement ce sont les plus de 85 ans qui connaissent le taux de dépendance le plus élevé. À ce jour les PO comptent plus de 100 structures habilitées à fournir un Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), un secteur en plein essor mais qui paradoxalement rencontre des difficultés financières. Le conseil départemental a décidé de remettre à plat le fonctionnement de l’aide sociale. Il est aujourd’hui pris en charge à hauteur de 18,5€ par acte et payé aux organismes après prestation. Désormais certaines structures pourront signer des conventions pour percevoir des dotations annuelles qui leur permettront une meilleure lisibilité économique de leur activité.


Un dispositif très peu lisible aujourd’hui
En l’état actuel, le tarif appliqué aux bénéficiaires est différent en fonction de la structure qui fourni la prestation (de 16,30€ à 32,73€). Mais la prise en charge dépend également de l’habilitation ou non de cet organisme, variant de 16,30€ à 18,50€. Ségolène Neuville, Secrétaire aux personnes handicapées et chargée de la lutte contre l’exclusion, insistait sur plusieurs objectifs et notamment celui d’éviter qu’un reste à charge trop élevé ne fasse renoncer certains bénéficiaires de la prestation. Ces conventions permettront également de renforcer la viabilité financière d’un secteur qui emploie 3.400 personnes dans notre département.

Sur les 109 structures fournissant des prestations, seules 29 sont habilitées à percevoir l’aide sociale, c’est à dire qu’elles ne font payer que le reste à charge au bénéficiaire.

Les organismes signataires d’un CPOM (Convention Pluriannuelle d’Objectif et de Moyens) s’engagent à pratiquer un tarif unique aux bénéficiaires fixé à 22€. Pour éviter que cette augmentation du tarif n’entraîne un renoncement des bénéficiaires, le conseil départemental décide d’augmenter l’allocation personnalisé à l’autonomie (APA) de 1€. Faisant ainsi mathématiquement baisser le reste à charge des personnes âgées dépendantes.

 

Une pensée sur “Conseil Départemental 66, changement de la prise en charge de l’aide à domicile

Commentaires fermés.

98f713cafbac1505441d8b9f648005d3\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\