#Déferlantes17 – Entre la nostalgie de Renaud et l’énergie de Boulevard des Airs

Cette première journée de la 10ème édition du festival des déferlantes a brillé par son contraste. Les 10.000 personnes venues voir l’auteur mythique de Mistral Gagnant (chanson préférée des français) ont soutenu l’artiste dans un élan commun, revival des années blouson noir et foulard rouge. Un public dont la puissance de l’unisson couvrait malheureusement la voix du chanteur fatigué. Renaud a agi comme un électrochoc, entre nostalgie du temps qui passe et colère des années qui marquent les souvenirs autant que les corps.
Les « quadras et quinquas » ont laissé la place à la jeune génération quand la scène de Renaud s’éteignit pour éclairer celle de Boulevard des Airs, le collectif des 9 copains de lycée sautillants à l’énergie communicative. Petit Biscuit et Don Broco avaient ouvert cette journée de samedi avant de laisser la place sur scène à la carte blanche de Cali. Une journée qui s’achève tard avec l’electro de FEDER avant de laisser la place ce dimanche à STING, Ludwig Von 88 ou encore Last Train ou Midnight Oil. Instants choisis …

Aperçu vidéo de la première journée des Déferlantes

56c9bf466a55fd713317e6c68dd2b567@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@