L’ancienne école Lavoisier accueillera la nouvelle synagogue en 2018

Alors que le représentant de la communauté israélite de Perpignan avait initialement prévu d’installer la nouvelle synagogue au rez-de-chaussée d’une copropriété située sur l’Espace Méditerranée, il a finalement décidé de changer de lieu de culte suite à l’obstination des copropriétaires. C’est désormais en plein cœur du centre historique que les familles de la communauté israélite du département pourront pratiquer leur foi.

♦ Obstination de la copropriété que le représentant des juifs de Perpignan qualifie « d’antisémitisme »
«Depuis le départ de ce projet, la copropriété est reste déterminée à nous déloger sous des prétextes sécuritaires mais c’est purement et simplement de l’antisémitisme » nous confiait Daniel Halimi en janvier dernier lors de sa réélection à la tète de la communauté juive de Perpignan. « Les copropriétaires ont intenté 8 ou 9 procès contre nous, nous avons gagné tous ceux qui ont été jugés. Mais il nen démordent pas, ils continuent malgré la vente du local ! ». Une vente qui est effective depuis l’été dernier.

« Ce nest pas un bon cadre pour exercer sa foi », nous déclarait Daniel Halimi par téléphone.

Ancienne école Lavoisier : « un bel endroit qui correspond plus à notre état desprit »
La communauté juive a donc choisi de se porter acquéreur auprès de la Mairie de Perpignan, les locaux de l’ancienne école primaire Lavoisier, rue de la cloche d’or.

Lors du dernier conseil municipal l’ensemble des élus a voté la résolution autorisant la vente de cet ensemble immobilier à la communauté juive des Pyrénées Orientales pour la somme de 230.000 euros, tel qu’évalué par France Domaine. Le conseil municipal avait déjà autorisé (en juin 2016) la vente de ce bien à un acteur qui avait vocation à créer des ateliers de création artistique et des expositions. Il s’est malheureusement avéré dans l’incapacité de financer son projet, le bien a donc été remis à vente.

« Nous allons faire des travaux de rafraîchissement et de mise en conformité pour pouvoir, dès le mois de janvier ou février 2018, installer la synagogue ». Daniel Halimi nous confiait que les nouveaux locaux comptent 1500 à 2000 M2 et qu’ils auraient également une vocation culturelle et éducative. « Les travaux se feront en fonction de lavancée du financement ». Il tient à préciser que ces investissements sont tous réalisés grâce à des dons privés et locaux.

La communauté israélite de Perpignan exerçait jusque là ses activités près du conservatoire de musique de Perpignan. Des locaux qui seront rapidement mis en vente, selon Monsieur Halimi.

Daniel Halimi a débuté son 4ème et dernier mandat à la tête de la communauté israélite des Pyrénées Orientales qui compte 800 familles et près de 4000 adhérents. Avec seulement 5% de pratiquants précisait Daniel Halimi.

 

b6210974951252a638397bf2cc08da9bLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL