Toute une région en quête d’identité

Dernière mise à jour le 11 mars

Nous apprenons de notre confrère Lindependant.fr que les 5 noms qui seront finalement soumis à consultation du 9 mai au 10 juin seront :

Languedoc 
Languedoc-Pyrénées
Occitanie
Occitane-Pays Catalan
Pyrénées-Méditerranée 

La mention de l’identité catalane qui avait jusque là était exclue par le comité consultatif a finalement été ajouté à la liste des noms de la future région.


 

Article publié le 6 avril

Après l’annonce des 8 noms retenus par le comité de consultation, chargé de faire des propositions  pour entériner l’identité de la nouvelle grande région, née de la fusion de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, de nombreux catalans se sont insurgés en constatant qu’aucune des 8 propositions n’incluait leur identité. Aujourd’hui le nom qui semble faire consensus dans l’opinion est Pyrénées-Méditerranée,  choisi notamment par Jean-Marc Pujol et Jean-Paul Alduy.


La tendance en voyant les Hauts de France, pour l’ancien Nord-Pas de Calais, ou Grand Est pour la fusion des régions Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne semble être plus à la retranscription de la géographie que de la culture ou de l’histoire d’un territoire.

Ainsi il était donc prévisible que la dénomination « catalan » disparaisse du nom de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Mais cet abandon ne va pas sans réactions de certaines personnalités localement.

Carole Delga, élue à la présidence de la nouvelle région répondait aux catalans qui s’estimeraient oubliés devant le micro de nos confrères TV SUD « Les propositions ne peuvent pas détailler chaque partie du territoire mais la culture  catalane est profondément reconnue et soutenue par la région »

Des réactions nombreuses dans les Pyrénées-Orientales

agissons boycott
Visuel de #agissons appelant au boycott de la consultation populaire

Le mouvement #agissons, qui en appelle au  « bon sens des citoyens et à la mise en commun des compétences afin de porter de réelles actions dans et pour le département des Pyrénées-Orientales », souhaite quant à lui boycotter la consultation populaire prévue du 2 mai au 2 juin qui aboutira à la détermination définitive du nom.

Philippe Simon, candidat aux élections municipales de 2014 et militant de parti catalaniste Convergence Démocratique de Catalogne s’interrogeait sur « le non respect de l’identité du territoire » et dénonçait le fait « d’une république encore plus jacobine et plus centralisée qu’19ème siècle » Il s’interroge également sur « le poids du Roussillon à l’heure des vrais choix (économiques, culturels etc…) ? ».

Pyrénées-Méditerranée le choix de Jean-Marc Pujol et de Jean-Paul Alduy
Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan et Président de la communauté urbaine Perpignan-Méditerranée préfère renommer la région en Pyrénées-Méditerranée, il entend dans cette nouvelle appellation « un passeport » et considère que « lui trouver un nom qui claque comme un drapeau, qui brille comme un phare, est un acte majeur ! »

Jean-Paul Alduy, Président de l’agglomération Perpignan-Méditerranée jusqu’en 2014 s’exprimait quant à lui dès le mois de novembre 2015 pour l’appellation Pyrénées-Méditerranée, qui était le meilleur « label »… « capable non seulement de fédérer la mosaïque des territoires de la nouvelle Région mais aussi de lui donner une lisibilité immédiate et forte ».

D’après le sondage tout à fait officieux que nous avons opéré sur les réseaux sociaux, malgré le manque de l’identité catalane le nom qui ressort, loin devant, est Pyrénées-Méditerranée.

sondage

 

Les prochaines dates à retenir pour ce processus sont

  • Le 15 avril, les élus du Conseil régional adopteront une résolution pour fixer la liste de noms soumise à la consultation citoyenne, ainsi que les modalités d’organisation de cette dernière.
  • Entre le 2 mai et le 2 juin (sans doute) : la consultation sera organisée via internet et des bulletins papier à découper dans les journaux.
  • Le 24 juin : l’assemblée régionale adoptera une proposition de nom.
  • Avant le 1er octobre : après examen par le Conseil d’État, le gouvernement tranchera en dernier lieu avec la publication d’un décret.

Une pensée sur “Toute une région en quête d’identité

Commentaires fermés.

amet, luctus consequat. velit, ante. felis elit. Donec Praesent Aenean