fbpx
Aller au contenu

La candidate « Ensemble » se désiste de la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales

Laurence Gayte, Ensemble

Au lendemain du premier tour des législatives anticipées, la candidate Ensemble arrivée en troisième position s’était qualifiée pour le second tour. Une qualification qui ouvrait la possibilité de la seule triangulaire des quatre circonscriptions des Pyrénées-Orientales.

Le dimanche 30 juin, la prise de parole de Gabriel Attal appelant au désistement des candidats de sa majorité moins bien placés était pondérée par les propos de son parti. Par mail, « Ensemble » demandait le désistement « au profit des candidats en mesure de battre le Rassemblement national » tout en rajoutant, « avec qui nous partageons l’essentiel : les valeurs de la République. » En clair, il fallait faire la différence entre les candidats Nouveau Front Populaire d’origine Socialiste, Ecologiste et les Insoumis.

Or, dans la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales, la candidate en seconde position est justement militante Insoumise. La question était donc, désistement or not désistement. Visiblement, Laurence Gayte a tranché. Et a annoncé ce 1er juillet, via ses réseaux sociaux, son retrait du second tour. Non sans auparavant remercier les 11 367 électeurs qui lui ont fait confiance.

« C’est une vraie dynamique qui hélas n’a pas suffi et pour la première fois de notre histoire l’extrême droite est aux portes du pouvoir et peut disposer d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale. Nous ne pouvons accepter cela, donc avec Guillaume nous avons décidé de nous retirer du 2nd tour et nous appelons à ce qu’aucune voix n’aille au Rassemblement national. La France mérite que l’on n’hésite pas et je fais confiance à mes électeurs à leur sens des responsabilités. »

Maïté Torres