Claire Allard – Première résidence d’artiste du Centre International de Photojournalisme

La photographe belge, présente en 2016 au festival de Visa Pour l’Image, présentait vendredi dernier au Centre International de Photojournalisme, le travail réalisé lors de la résidence d’artiste avec le CIP. Celle qui a passé plus de 20 ans de sa carrière à mettre en lumière « Les Hommes de l’Ombre » a transmis les règles de bases de la photographie à 9 adolescents. Mais bien au-delà, elle a tenté de leur faire prendre conscience de la nécessaire réflexion au moment d’appuyer sur le déclencheur de l’appareil photo.


Un travail de 20 ans
Claire Allard a commencé son reportage sur les techniciens de spectacles il y a deux décennies. « 20 ans à les accompagner de chantier en chantier, 20 ans à observer, à capter la lumière sur leur visage, 20 ans à épier leurs moindres gestes ». C’est ainsi que cette photographe belge décrit son travail autour du thème de l’Homme, et particulièrement dans son milieu professionnel. Une thèmatique qui devient rapidement la base de toute sa carrière.

Les prochains challenges de Claire  ? « Je suis en recherche de soutiens pour réaliser mon prochain projet : la mise en place d’une grande exposition et l’édition d’un livre sur mon travail ».

♦ Le photojournalisme pour éveiller les consciences des adolescents
Neuf jeunes de 14 à 16 ans ont participé à la première résidence d’artiste, proposée par le CIP. Valentine, Nour, Lou, Marco, Clément ou Feryel, ils ont tous découvert les astuces et les conseils proposés par la photographe. Mais surtout, ils ont compris l’importance de la réflexion que doit apporter un photographe au moment de prendre une photo ainsi que la nécessaire sélection d’une image parmi une série. Certains ont choisi d’appréhender la technique de base pour mieux s’en détacher et d’investir le volet artistique de la photo. D’autres encore ont sélectionné un angle spécifique à leurs images. À l’instar de Valentine qui a mis en avant les femmes du Théâtre de l’Etang

« On rencontre peu de femmes techniciennes de spectacle, mais lors de ce reportage j’ai eu l’occasion d’en croiser quelques-unes et c’est la raison qui m’a poussée à me concentrer sur ces femmes si particulières, rigoureuses, et indépendantes ».

Les élèves de la classe « option photojournalisme » de Laëtitita Cologni, enseignante au lycée Arago mais aussi des adolescents du service jeunesse de la ville de Perpignan ont chacun choisi 3 images parmi leur série pour présenter leur travail. Un travail qui apporte une vision nouvelle, rempli de l’énergie qu’ils ont mis à collaborer avec Claire.

Bénédicte Vincent, référente des résidences d’artistes du CIP, « ils ne se rendent pas vraiment compte de la portée et de l’importance de leur travail. C’est super enthousiasmant de travailler avec des jeunes aussi motivés et impliqués. Leurs photos font partie de la première exposition du CIP ».

Exposition au CIP du 17 février au 10 Mars 2017 au Couvent des Minimes, rue Rabelais à Perpignan.

Appel à candidature pour Résidence d’Artiste épisode 2
Après ce beau succès, le CIP a décidé de renouveler l’expérience et, avis aux amateurs, vous avez jusqu’au 28 février pour candidater.

Le Centre International du Photojournalisme, en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, la direction régionale des affaires culturelles Occitanie Pyrénées Méditerranée lance un appel à candidatures en direction des photojournalistes professionnels pour une résidence menée à des fins d’éducation à l’image et une nouvelle lecture de l’information. Vous souhaitez y participer, demandez le dossier à remplir à cette adresse : vincent.benedicte@mairie-perpignan.com

Crédit photo de UNE Claire Allard

2 pensées sur “Claire Allard – Première résidence d’artiste du Centre International de Photojournalisme

Commentaires fermés.

4843f26f3d1f83e2cb8df0565ac482b3)))))))))))))))))))))))))))