Deluxe Concert El Mediator Perpignan 2019 Tournée Boys and Girl Egoraphobia
/

Cougouyou Music, Davy Kilembé, Jamait, les Bulles Sonores, Yes Futur, El Mediator, Hellfest – La Rubrique-à-Zic

LECTURE

Seconde mouture de la Rubrique-à-Zic avec un retour sur la grosse rentrée du Mediator, le label local Cougouyou Music, le nouvel album de Davy Kilembé, l’escale d’Yves Jamait, les festivals Les Bulles Sonores et Yes Futur, et le cauchemar de la billetterie du Hellfest.

♦ Deluxe, L’Épée, Panda Dub, FID & BD – La grosse rentrée du Mediator

Rentrée sur les chapeaux de roues (des Combis Wolkswagen !) pour la salle El Mediator cette saison. Des concerts à guichets fermés, des artistes monumentaux, et une surprise dès l’Opening du 19 Septembre. Le groupe l’Épée a en effet offert trente minutes de concert au public présent à la soirée de présentation. Car la formation, composée des Liminanas, d’Emmanuelle Seigner et d’Anton Newcombe, était en résidence artistique au Mediator durant deux semaines pour préparer sa tournée. L’occasion était trop belle, et le public tellement chanceux…

Le lendemain, c’était Panda Dub qui investissait le lieu pour une énorme soirée Root’s Electro. Fin septembre, El Mediator a ensuite accueilli les festivaliers du FID & BD et l’expo Antoine Giacomoni «Mirror Sessions II». Avant de redémarrer en trombe avec “l’un des meilleurs concerts de l’année” d’avis d’aficionados : Deluxe ! Le groupe a déroulé les rythmes cuivrés de son nouvel album pendant 1h15. Avant de s’offrir une grosse demi-heure plus intimiste avec le public autour de tous les succès du groupe depuis 10 ans. Un marathon automnal pour Deluxe qui enchaînera encore 19 dates d’ici fin novembre !

♦ Cougouyou Music – Des “black albums” à “Back from the Canigou”

À l’origine, Cougouyou est (re)connu en tant que disquaire à l’incroyable collection de vinyles. Mais saviez-vous que c’est également un label destiné à soutenir la scène musicale locale ? Car, fort de son expérience de 20 ans au sein d’un label allemand, son propriétaire Markus a souhaité développer Cougouyou Music. Concrètement, dix artistes ont été sélectionnés pour une série de dix 45 tours en tirage limité. 500 exemplaires pour les trois premiers, 300 pour les suivants. Une pochette neutre et noire avec un sticker coloré différent par artiste. Un concept à la fois basique et efficace.

Car si l’opération ne permettra à personne de faire fortune, Markus voit en cette démarche une bonne opération de “marketing territorial”. Un moyen original de promouvoir les artistes et la boutique. Et ils ont été nombreux à répondre présents, et pas des moindres. Pascal Comelade, Armand Miralles, The Limiñanas, Joy Rage, HelloLisa, Brigitte Fontaine et monsieuRdurand, The Llamps, Klangwart, Hair & The lotus, The Vampyrs.

Prochaine production du label Cougouyou Music ? Une rétrospective de la scène Rock-Psyché-Punk de Perpignan des années 1989-99. Intitulé Back from the Canigou, ce double 33 tours est un clin d’oeil à la compilation garage Back from the grave. Pour cette anthologie, deux années de travail ont été nécessaires pour retrouver les différents enregistrements d’époque. Des pistes studio aux Live, tout a été minutieusement compilé par l’équipe (Jean-Bernard Bassart, Grégory Tuban, Éric du Fanzine Dig It) pour proposer de nombreux inédits. Reste plus qu’à attendre Santa Klaus et son traineau.

♦ Plate-forme participative – Soutenez la sortie du 7e album de Davy Kilembé

Après son EP en février dernier, Davy Kilembé s’apprête à sortir Chansons d’amour et de colère. Un album prévu pour la fin de l’automne et composé de 11 titres. Dont certains ont d’ailleurs déjà été rodés en live. Ce nouvel opus a démarré après une résidence dans l’Ariège il y a tout juste un an. Davy Kilembé renoue avec la formation type trio et ne lâche plus ses acolytes, le batteur Eric Flandrin et le contrebassiste Guillaume Bouthié.

“Les thèmes abordés dans ce disque sont contrastés, j’y chante mes amours et mes colères. Chacun d’entre nous est plein d’ambivalence, ni tout noir, ni tout blanc….c’est ce qui m’a guidé dans la création des chansons. J’y suis accompagné par la même équipe que sur « Danser les mots » mon album précédent.”

Comme pour sa précédente production Danser les mots, Davy fait appel à votre générosité. 56 contributeurs ont déjà participé à sa campagne sur la plate-forme Kiss Kiss Bank Bank. Un soutien ira aux cachets des musiciens et techniciens, aux mastering et photos, ainsi qu’à la fabrication de l’album et à sa promotion. Selon vos moyens, vous pouvez participer à différents niveaux contre différentes contreparties (album, affiches, invitation)

♦ Yves Jamait érige l’indignation citoyenne en Totem

À quelques jours de son concert à l’Olympia début novembre, Yves Jamait fera escale à Perpignan le 19 octobre. Il foulera les planches catalanes sans sa casquette, mais en compagnie des musiciens de sa précédente tournée. Samuel Garcia à l’accordéon, Mario Cimenti aux percussions et Jérôme Broyer aux guitares qui ont réalisé les arrangements de Mon Totem, le dernier album du chanteur.

Alors, un nouveau Jamait ? “J’aime bousculer, ne pas marcher sur mes propres pas. Dès le départ, je n’ai pas voulu avoir toujours le même son, même si c’est plus facile de se débarrasser de la casquette que de l’accordéon auquel je reste accroc.” Mais la rudesse de l’existence, le tragique continuent d’inspirer l’auteur.

Bertrand Dicale, spécialiste de la chanson française, évoque l’artiste. “Les indignations citoyennes d’Yves Jamait nourrissent plusieurs de ses nouvelles chansons : Les Mêmes qui s’interroge sur l’uniformisation des modes de vie, des médias et des imaginaires à travers le monde ; Celles qui ose brandit l’oriflamme du combat féministe au masculin ; Le Maillon qui exprime la colère des individus persuadés qu’« ils » nous trompent… Et il aime toujours dire qu’il aime, de la rêverie à la félicité amoureuse (Vivre avec toi, Si tu pouvais) et à l’amitié (Pas les mots, adressé à Didier Grebot).

♦ Festival Les Bulles Sonores à Limoux – Keziah Jones, Dub inc, La Rue Kétanou

Pour cette 7ème édition prévue du 18 au 20 octobre 2019, le festival Les Bulles Sonores proposera à nouveau plus de 20 concerts durant les trois jours du festival, via une programmation éclectique et audacieuse : chanson, rock, musiques électroniques, reggae, hip-hop, musiques du monde… De nombreuses animations seront également proposées au public : village des vins, scène en accès libre, animations pour les petits et grands… et d’autres surprises !

Dixit sa programmatrice Sophie Lévy Valensi, “Si on va aux Bulles Sonores à Limoux cette année, ce ne sera pas seulement parce que nous aimons un groupe aussi festif qu’engagé comme La Rue Ketanou, ou aussi reggae et cosmopolite que Dub Inc, ou parce que Keziah Jones sera musicalement au top de ce qu’il sait faire. Pas uniquement parce qu’on s’initiera à ce que la musique a engendré de plus riche et actuel ces derniers mois … Groupes issus de la région et de partout ailleurs”.

“Ce sera un peu pour tout cela bien sûr mais ce sera surtout parce qu’un festival est un rendez-vous important pour faire vivre notre territoire : on s’y rencontre, on y vit des moments collectifs, on prend le temps de découvrir les vins régionaux en se laissant porter par la musique et surtout par le spectacle : tout ce qui existe ici et maintenant, ne se reproduira jamais à l’identique.”

  • Vendredi 18 octobre : Keziah Jones, La Rue Kétanou, Aywa Music, Hilight Tribe, Le Trottoir d’en Face, Slim Paul.
  • Samedi 19 octobre : Dub inc, Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko, La P’tite Fumée, Ensemble National de Reggae, DjeuhDjoah & Lieutenant Nicholson, Le SuperHomard, R.Can, M.A.N, The Twin Souls.
  • Dimanche 20 octobre : Les Ogres de Barback, Jahneration, Collectif 13, Vanupié, The Yellbows, Agathe Da Rama.

♦ Festival Yes Futur #2 à la Casa Musicale et à l’institut Jean Vigo

Journée haute en couleur avec le Collectif Artistes Solidaires le samedi 26 octobre pour la seconde édition du Festival Yes Futur. Outre les (super) concerts, Yes Futur mélange les genres et propose également des spectacles et du théâtre engagés, des ateliers gratuits, du documentaire et de la rencontre littéraire. Avec pour leitmotiv : l’échange.

La marraine de cette édition sera Mélanie Bauer, Journaliste, Chroniqueuse, animatrice musicale sur France Inter et DJ’s. Présente sur tout le festival, elle mettra sa longue expérience d’animatrice culturelle et son savoir musical à disposition du public… Dans l’après-midi, elle co-animera également les différents événements culturels à l’Institut Jean Vigo. Et pour finir, dès 19h, elle enfilera sa casquette de DJ’ au coeur de la Casa Musicale.

L’après-midi, le collectif proposera le documentaire Colis suspect, de la littérature avec le CML, et la pièce Les Tirailleuses de la compagnie Les trous dentés. En soirée, outre Mélanie Bauer, se produiront sur scène Ktyteen Conasse, TATA et Los Raskaï les pirates catalans, ainsi que Didier Super.

♦ Le cauchemar de la billetterie du Hellfest – Plantages, serveurs saturés, faux espoirs

55.000 Pass 3 jours étaient mis en vente ce mercredi 9 octobre pour la quinzième édition anniversaire du Hellfest. Malheureusement, la mise en ligne de la billetterie à midi pétante a viré au cauchemar pour la plupart des fans. Les serveurs de la société Weezevent n’ont pas pu supporter les centaines de milliers de connexions simultanées. La gestion de la file d’attente a été catastrophique. Et pour les chanceux qui  passaient ce couperet, des déconnexions intempestives les attendaient aux différentes étapes de la commande.

Un bad buzz dont ce serait sûrement passé le festival de Métal victime de son succès. Et à en juger par le déchaînement sur la page Facebook du Hellfest (8.000 commentaires), cette édition laissera des traces dans la communauté Métal. Une colère, une incompréhension non contenue par beaucoup de fidèles de la première heure restés à la porte de l’enfer. Comme Coco Marxtaz ou d’autres qui envisagent de s’expatrier sur des festivals étrangers, comme ceux d’Allemagne.

“Ouah obligé de faire du Télétravail pour être vissé à son ordi. Etre tétanisé une heure avant début des ventes sans ne pouvoir plus rien faire. Lancement des ventes. Cela rame, cela plante. J’arrive dans la file d’attente une fois cela me bloque à 94725 puis là à 3407. J’ai relancé mais je n’y crois plus. Franchement faut pas être cardiaque. À 47 ans être en stress pour un truc comme cela franchement. Je crois qu’au bout de 8 ans cela va être la fin des haricots tant pour la difficulté à avoir des places que pour ce sentiment d’inquiétude qui est quand même ridicule. Ce qui me fait le plus chier, c’est que c’était l’occasion de voir de potes que je ne voyais qu’a ce moment là. Je vais pleurer dans mes chiottes.”

♦ Concerts à venir – La prog’ El Mediator / L’Archipel

Samedi 12 (21h) – NOCHE DE CUMBIA Avec CHICO TRUJILLO + SIDI WACHO

Considéré comme un des meilleurs lives d’Amérique Latine,  Chico Trujillo épice la cumbia colombienne de sa culture chilienne. Cette section de 11 musiciens survitaminés est de celles qui remplissent les stades au Chili. Nomade, rebelle et insolent, le collectif Sidi Wacho, composé de deux MC’s (1 français et 1 Chilien), d’un trompettiste, d’un accordéoniste et d’un percussionniste assume fièrement son identité « bordélik » en mixant les sonorités, les dialectes et les rêves.

Mercredi 16 (19h) – YES WE JAM !  Focus Otis Redding – Invité SEBAH

Samedi 19 (21h) – YVES JAMAIT + DAVY KILEMBÉ

Yves Jamait possède un univers couleur sépia, fait des clins d’œil à la java, au jazz musette. Des rengaines réalistes et populaires, écloses sur les pavés des cités sombres. Compositions qui racontent l’amour perdu, les adieux merdeux, la fraternité, la vie des zincs, des cirques, les déboires d’une vie de dézingué, avec cette pudeur qui sied aux poulbots de culture ouvrière. Davy Kilembé saisit l’air du temps et s’en inspire pour mettre en musique son univers. Loin des sentiers rebattus, une écoute attentive donne à réfléchir, autant qu’à se laisser porter par ses rythmes aux influences «soul».

Dimanche 20 (18h) – DANIEL MILLE interprète ASTOR PIAZZOLLA

Un voyage sensible dans l’œuvre solaire du compositeur et bandonéoniste Astor Piazzolla, le Picasso de la musique argentine, révolutionnaire transformateur du tango et de la milonga. Le projet est porté par l’un des très grands accordéonistes français, Daniel Mille, entouré d’un contrebassiste de haut vol et d’un fantastique trio de violoncellistes. (Salle Le Grenat à l’Archipel dans le cadre du Festival Jazzèbre).

Jeudi 24 (18h30) –  TRIP FOR LEON + AGATHE DA RAMA + BEFORE (présentation du Festival Aujourd’hui Musiques à l’Archipel)

Le duo Trip For Leon compose une musique trip-hop/folk à la fois puissante et intime. Agathe Da Rama, une voix chaude et sensuelle, une guitare incisive, une contrebasse nonchalante, une batterie groovy et une multitude d’influences sont les ingrédients de cette folk novatrice, teintée de blues et de trip-hop.

Samedi 26 (21h) –  JOHNNY MAFIA + NOT SCIENTISTS

Une musique sous haute tension en forme de décharge électrique, avec une voix inspirée dans les mélodies, des titres hurlés avec conviction, entremêlés de riffs de guitares plombés et de mini-solos psyché́. Johnny Mafia, c’est une spontanéité alliée à un sens mélodique imparable, qui ne peut qu’inviter à l’assaut du grand large en à peu près 2 secondes et demi. Les NotScientists ont une fougue propre au punk rock qu’ils déversent lors de leurs prestations live, impressionnantes également par le nombre : plus de 300 à ce jour à travers l’Europe, le Canada et les États-Unis.

Jeudi 31 (20h30) – CARTE BLANCHE À STEEVE LAFFONT – HOMMAGE À DJANGO REINHARDT

L’Archipel invite le guitariste virtuose Steeve Laffont pour une Carte Blanche où il s’entoure d’une bande d’amis acrobates de la guitare, d’un violon et d’une contrebasse. Cet artiste majeur du genre, originaire de Perpignan, y célèbre la musique manouche et son étoile filante Django Reinhardt. C’est comme une histoire de famille tissée par les liens du jazz où l’on croise Stochelo Rosenberget Costel Nitescu. (Salle Le Grenat à l’Archipel).

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Election du président parti Les Républicains Perpignan Guillmaume Larrivé Octobre 2019
Article précédent

La "polémique du pupitre", une épicerie 0 déchet, des journées de l'architecture - "Débriefe moi la semaine"

Article suivant

Procès des indépendantistes catalans - Des heurts et des élus des Pyrénées-Orientales dénoncant un verdict sévère

justo non elit. leo venenatis Phasellus Donec mattis facilisis risus.