Débat d’Orientation Budgétaire, DOB2016

Lors du premier conseil municipal de 2016, les élus de la majorité ont présenté le DOB. Après un petit rappel de la situation économique de Perpignan, de la Région et de la France, l’adjoint aux finances de Jean-Marc Pujol, Romain Grau, a détaillé les principaux axes d’orientation du budget 2016 qui seront soumis au vote dans un délai de deux mois.romain grau

Rappel de la situation

L’analyse des éléments macro-économiques montrent que malgré une croissance de 1,1%, la France ne parvient pas à endiguer le chômage de masse, 10,6 % de chômeurs en France (16% dans les Pyrénées Orientales), contrairement à ses voisins européens qui voient leur situation économique s’améliorer.

« Une situation économique et sociale toujours dégradée », Romain Grau présente les chiffres de la dette française (95,6% du PIB) il rappelle que la France reste « le mauvais élève de l’Europe » en matière de déficit public. Tous ces éléments ont « des conséquences très lourdes pour les collectivités » et particulièrement la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement, DGF.

« Concrètement c’est une perte de 26M€ sur 4 ans pour les finances de Perpignan ! »

Des atouts malgré tout

Depuis quelques années, déjà, notre territoire attire, +14,78% de population depuis 1999. Perpignan est la 4ème ville la plus attractive après, Montpellier, Toulouse et Villeurbanne, et très loin devant, Nantes, Paris, Nice ou Grenoble. En queue de ce classement (Sources INSEE), Metz, Caen, Brest ou Le Havre constatent une baisse démographique.

Cette augmentation de la population accroît mathématiquement le nombre de foyers fiscaux,  l’assiette fiscale sur laquelle repose l’impôt local des Perpignanais.

Axes d’investissements choisis

  • Le centre-ville au coeur de l’action

Des grands travaux en cours, le campus Mailly, qui devrait être opérationnel en septembre 2017, le déplacement des archives municipales au cloître des Dominicains…Mais aussi la préservation du patrimoine historique de Perpignan.

La volonté de faire de Perpignan une destination touristique classée au patrimoine mondial de l’UNESCO (dans le programme du candidat Jean-Marc Pujol lors des élections municipales). Des contacts sont en cours pour un classement sur le thème « le Royaume de Majorque ».

  • La sécurité et la Proximité

Ce sujet a soulevé la contestation de Louis Aliot, à la tête du groupe d’opposition « Quelle différence entre la gestion Pujol aujourd’hui et la gestion Alduy hier, aucune !…Les résultats sont les mêmes, caillassages des bus et le besoin d’armer les policiers municipaux avec des fusils mitrailleurs, selon vos propres demandes, pourquoi pas des chars Leclerc !

Rectification apportée immédiatement par le premier magistrat, « j’ai demandé des armes d’épaule, je n’ai pas attendu les attentats pour savoir qu’il y avait un problème dans notre pays, j’ai agi de manière à ce que les perpignanais soient en sécurité ! ». Jean-Marc Pujol aura doublé l’effectif de policiers municipaux en 2017 et passé le nombre de caméras de vidéo-protection de 98 à 211, entre 2010 et 2017.

  • Taux de fiscalité municipal bloqué depuis 5 ans, maîtrise de la dépense et notamment avec la baisse des effectifs municipaux de 50 agents par an sur le mandat. En 2015 la baisse a été de 47 départs en retraite non remplacés. Selon Romain Grau « cet objectif est réalisable si nous poursuivons la modernisation notamment par la e-administration »
  • Autres réalisations prévues

La réalisation d’un Skate-Park  au parc des sports du moulin à vent, un espace de glisse de 2.500M2, avec 3 zones en béton dont un « bowl » de plus de 2,80 mètres de profondeurs.

Coût des travaux 772.000 €

skate park06022016 2

Réfection de l’avenue Joffre et Dalbiez, reconstruction du groupe scolaire JJ. Rousseau sont autant de projets prévus dans en 2016/2017.

Après ce débat qui fut somme toute relativement cordial, avec une petite pique sur la sécurité et la propreté de la ville vint le moment d’action de la séance avec la discussion autour du point 8 de l’ordre du jour, prévoyant la »révision des indemnités des élus », mais pas de tous, seulement de ceux de la majorité ce que Louis Aliot a trouvé « scandaleux », rappel des faits et réactions politiques dans l’article « Nos très chers élus« .

f27d02ba027f6729490411cb8de836d7%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%