Dispositif SDF, pénurie de masques, déclaration revenus 2019, solidarité – Débriefe moi la semaine

07/05/2020, Canet-en-Roussillon, France, Illustration déconfinement interdiction plages, bord de mer, terrasses des cafés et restaurants / deconfinement banning beaches, seaside, café and restaurant terraces © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Le déconfinement du 11 mai sonne la fin de certains dispositifs d’exception ; comme celui du confinement pour les personnes sans domicile fixe. Pas de retour à la “vie d’avant”, puisqu’adaptations et évolutions seront nécessaires dans notre quotidien. Jongler avec la pénurie de masques à usage unique, ne pas oublier sa déclaration de revenus 2019, déposer (ou non) chaque matin sa progéniture à l’école.

Ce débriefing hebdomadaire reviendra également sur le fonds de solidarité ; et sur le dispositif permettant aux entreprises en difficulté de “se placer sous protection” du Tribunal de Commerce. Et pour les plus jeunes qui se projetteraient dans un avenir plus vert, toutes les infos sur la  Journée virtuelle “portes ouvertes” du 12 mai de l’enseignement agricole dans les Pyrénées-Orientales.

Nos autres articles de la semaine :

Et notre article en continu :

♦ Fin du dispositif de confinement pour les personnes sans domicile fixe

Depuis le début du confinement, les pouvoirs publics et les associations avaient mis en place un dispositif à destination des personnes précaires. Depuis 2 mois, les associations de la Croix Rouge et de Solidarité Pyrénées ont pris en charge les publics fragiles au quotidien ; et notamment avec l’ouverture 24h/24 d’un centre d’accueil à Perpignan.

À partir de la levée du confinement, le dispositif d’aide aux personnes sans domicile fixe évolue :

  • Retour au régime habituel de fonctionnement des dispositifs d’urgence du 115 et du service intégré d’accueil et d’orientation des personnes sans abri.
  • L’hôtel dédié au confinement des personnes atteintes du Covid-19 reste ouvert ; et destiné à la mise en quarantaine volontaire de personnes positives au Coronavirus. Les personnes sans abri peuvent en bénéficier sur décision médicale.
  • Compte tenu de la fermeture du gymnase Diaz (mis à disposition des associations pour l’accueil des sans abris), les associations organiseront au mieux la sortie des précaires actuellement accueillis. Et notamment par “un entretien individuel, un accompagnement social, une orientation ainsi qu’une dotation en masques et en chèque-service”, précise le Préfet.
  • Les services de l’État dotent les services d’accueil d’urgence de 20 places supplémentaires.
  • Les services de veille sociale seront renforcés par des moyens humains professionnels de suivi sanitaire.

♦ Délais et modalités pour joindre le centre des impôts pour la déclaration de revenus 2019

Les contribuables ont jusqu’au 11 juin à 23h59 pour déclarer leurs revenus 2019 sur le site internet Impots.Gouv.Fr . Le délai en cas de déclaration papier est porté au 12 juin à 23h59.

Pour rappel, les centres des finances publiques sont fermés ; mais il est possible de prendre contact avec les services fiscaux via :

  • La messagerie sécurisée de votre espace particulier ou le courriel,
  • Par téléphone au 0809 401 401 appel non surtaxé,
  • En cas d’urgence, il est possible de prendre un rendez-vous téléphonique avec les services des impôts.

♦ Retour des enfants dans les écoles à partir du 11 mai

Sur la base du volontariat, les enfants de primaire sont les premiers à reprendre le chemin des classes. Ce lundi 11 mai, ce seront les enseignants qui seront accueillis pour permettre dès le lendemain aux enfants de revoir leur maître ou leur maîtresse.

Un challenge pour les maires en charge des écoles, de leur entretien et du périscolaire. Dans les 39 écoles de Perpignan, “les jeux scolaires extérieurs seront neutralisés afin que les enfants ne puissent pas y accéder. Tous les agents municipaux , agents des cantines et de l’entretien seront équipés de masques chirurgicaux. Les salles seront nettoyées deux fois par jour”.

Pour la restauration scolaire, “les élèves rentreront un par un, ne se croiseront pas. Le lavage de mains avant et après le repas sera obligatoire et le plateau-repas sera déjà disposé sur la table dès leur arrivée pour éviter des manipulations ; de même le plateau sera retiré à la fin du repas par le personnel des cantines”.

Malgré la réouverture des écoles, le dispositif de suivi pédagogique à distance reste en place. Les collèges du département devraient rouvrir leurs portes dès le 18 mai.

♦ Les entreprises en difficulté peuvent “se placer sous protection” du Tribunal de Commerce

Le nouveau président du tribunal de commerce, Michel Binier se met à la disposition des entreprises qui seraient en difficulté. Il annonce qu’au-delà des mesures prises par les pouvoirs publics auprès des entreprises affaiblies par les conséquences du coronavirus, les acteurs économiques peuvent se placer sous sa protection.

“Il suffit de demander l’ouverture d’une procédure de prévention. Le mandat ad hoc et la conciliation sont des dispositifs amiables et confidentiels, non publiés et mis en place à l’initiative du chef d’entreprise. Ces mesures d’anticipation complètent et permettent d’englober celles proposées par les pouvoirs publics en offrant à l’entreprise un cadre propice pour échanger avec l’ensemble de ses créanciers. Dans ce cadre, un moratoire qui serait accordé pour les dettes fiscales et sociales peut alors être accompagné de mesures de restructuration de toutes les dettes de l’entreprise”.

Objectif affiché via un dispositif simplifié : Éviter les liquidations ou les redressements.

Il faut saisir le président du tribunal de commerce par l’intermédiaire du greffe du tribunal pour un entretien confidentiel. Cette gestion en amont des difficultés peut éviter un redressement ou une liquidation judiciaire. Contact par téléphone au 06.30.90.90.68.

♦ Journée “portes ouvertes” virtuelle pour l’enseignement agricole

L’enseignement agricole du département des Pyrénées-Orientales a mis en place pour ce 12 mai, une série de webconférences filière par filière ; des conférences animées par les professeurs principaux et les coordonnateurs de formations. Les proviseurs et conseilleurs principaux seront également disponibles lors de cette journée portes ouvertes d’un nouveau genre.

Pour les néophytes, l’enjeu est de découvrir les filières d’enseignement général et technologique proposées au lycée de Théza ou d’enseignement professionnels au lycée de Rivesaltes. Rendez-vous sur le site Eplea66.net et cliquez les liens de webconférences (dès le 12 mai 9h et jusqu’à 17h).

Des webconférences sur l’agroalimentaire, la floristerie, l’horticulture ou pour devenir jardinier-paysagiste… Près d’une quinzaine de vidéoconférences pour en apprendre plus sur les métiers agricoles.

♦ De la pénurie de masques à usage unique, à l’envoi de masques tissu par La Poste

Après les atermoiements des pouvoirs publics sur l’utilité des masques grand public ou alternatif, les acteurs locaux et régionaux se sont organisés ; autant de procédures différentes.

La Région Occitanie en partenariat avec le département a choisi de fournir un masque tissu par personne ; via la poste pour les grandes communes, via les mairies pour les plus petites.

Plusieurs mairies du département ont également mis en place des ateliers participatifs de bénévoles. La mairie de Perpignan a organisé 6 ateliers solidaires grâce à l’aide de 130 couturiers et couturières bénévoles. On ne compte plus les selfies de certains qui prennent la pose avant de poster l’image sur les réseaux sociaux. 40 couturières bénévoles à domicile complètent ce dispositif solidaire. Pour participer à cette chaîne de solidarité, ou pour recevoir un masque tissu, cliquez sur le lien unmasquepourtous.mairie-perpignan.fr.

En parallèle, la mairie de Perpignan a fait une commande de 50.000 masques distribués dès le 6 mai via le Centre Communal d’Action Sociale. L’objectif pour le maire de Perpignan est d’équiper en premier lieu les personnes âgées et/ou fragiles.

Jean-Marc Pujol précise que “la suite de la distribution sera engagée au fur et à mesure des livraisons pour couvrir à terme l’intégralité de la ville, donc de tous les Perpignanais”.

Corona Bodyguard – Financement participatif pour créer des protections innovantes pour les soignants

Portée entre autres par Frédéric Duong, ingénieur du projet Nénuphar finaliste du Prix Sauvy 2019, Corona Bodyguard se présente comme “équipement plus performant et ergonomique”. Corona Bodyguard se veut complémentaire des masques à usage unique FFP1 et FFP2 couramment utilisés par les soignants.

Le collectif citoyen perpignanais à l’initiative a imaginé une protection “fabriquée à partir de matériaux techniques spécifiques, composée d’un chapeau en tissu respirant, filtrant et étanche aux particules, d’une paroi en plastique transparent constituant une véritable barrière virale ; ainsi qu’un système de filtration de l’air très performant (filtration jusqu’à 99.95% des particules) derrière la tête. Le tour de cou se compose d’un tissu souple et respirant“.

Les établissements Cambres, fabricant de chapeaux français, sont le partenaire industriel du projet. Les 100 premières protections fabriquées sont d’ores et déjà testées par le personnel médical et soignant ; et notamment les personnels de l’EHPAD de Pézilla- la-Rivière.

Si les tests s’avèrent concluants, le Corona Bodyguard pourra être produit à grande échelle à destination en priorité des personnes les plus exposées au virus : les professionnels de la santé, les salariés des commerces alimentaires, les conducteurs de transport en commun ; ainsi que toutes les personnes dont le confinement complet est difficilement supportable sur une longue période, en particulier les populations vivant dans les pays en voie de développement.

Le collectif a lancé un financement participatif afin d’assurer le développement technologique de l’équipement Corona Bodyguard. Parmi les soutiens du projet, l’Université de Perpignan, la Région ou Perpignan Métropole. Pour participer au projet, cliquez sur le lien OkPal.

♦ Fonds de solidarité dans les Pyrénées-Orientales

11.835 bénéficiaires ont perçu 15,57 Millions d’euros, soit une aide moyenne de 1315 euros au 4 mai 2020. Comme au niveau national, le secteur le plus impacté est le secteur du commerce, suivi dans le département, par le secteur de la construction, et l’hébergement et la restauration. Alors qu’au niveau national, la restauration est le 2e secteur le plus impacté par le confinement. Un site interactif et mis à jour en temps réel est mis à disposition.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances