FestinPia – Huitième édition du “Festival le plus improbable”

Les 3 et le 4 août prochain, le Parc des Tilleuls de Pia ouvrira ses portes pour deux jours  de concerts en plein air. Les pionniers de la scène trip hip-hop anglaise Morcheeba en tête d’affiche du festival. Aux cotés du groupe anglais aux albums, Sofiane “Fianso”, Diva faune, ou encore les Mountain Men. Le festival, qui se qualifie “d’improbable”, peut être fiers de compter 4000 aficionados qui se réunissent tous les ans pour profiter de sa programmation. Informations et réservations sur FestinPia.fr

♦ Retour de Morcheeba pour son nouvel album “Blaze away”

Après une pause pour cause de séparation provisoire des membres fondateurs, Skye Edwards et Ross Godfrey reviennent pour le plus grand bonheur de leur public.

Expliquez nous le style trip hip-hop ? Skye Edwards a répondu au magazine Rolling Stone : “Le trip-hop, c’est un parapluie sous lequel tu peux mettre tout ce que tu veux, tant que tu as un beat – et que ça sonne bien quand t’es défoncé ! Au fond, c’est super d’être impliqué dans ce genre-là, parce qu’il n’y a pas vraiment de limites. Tu peux faire de la country, du blues, de la musique à thème pour un film d’espionnage… et tout fonctionne ! C’est super. On est plutôt du genre à essayer de s’adapter en fonction du morceau sur lequel on travaille. Au final on s’est retrouvés à tenter des choses, à se secouer un peu, et le trip-hop est le seul genre qui te permet de faire tout ça. On est ravis d’en faire partie”.

Après le piano-jazz d’Alain Manoukian et la poésie rock et torturée de Soan en 2017, place au style planant de Morcheeba qui en ces temps de canicules sauront à coup sûr porter le public dans les senteurs des peupliers du parc de Pia. Le groupe interprétera quelques nouveaux morceaux extraits de l’album «Skye|Ross» et jouera également ses tubes: « Rome Wasn’t Built in a Day », « Blood Like Lemonade », « The Sea », « Blindfold », en passant par « Let Me See », ou encore « Otherwise ».

♦ Les Mountain Men ouvrent le festival le vendredi 3 août

Depuis leur 1er album Spring Time Coming, sorti en 2009, le groupe poursuit sa route, pavée de rock, de folk et de blues. Aucune limite artistique ne s’impose à eux, seules l’émotion et l’énergie priment. Leurs influences qui vont du rock à la chanson, de Metallica à Brassens en passant par Bob Dylan ou Tom Waits, font de MOUNTAIN MEN un groupe à part et singulier alliant émotion et sens aigu du spectacle.
Partis des montagnes grenobloises pour Mat, et de l’Australie pour iano, le duo a su conquérir son public au fil de 600 concerts (France, Europe et Amérique du nord), 3 albums studio et 2 albums live.

♦ Le hip-hop à l’honneur avec Fianso, sur scène le 4 août

Originaire de Seine Saint Denis, Sofiane, commence à faire ses armes à l’âge de 12 ans dans le milieu hip hop. Il se révèle sur le label Karismatik par un premier Maxi (9 titres) intitulé « Première Claque » édité en Décembre 2007.
Ce premier pas lui permet de s’imposer comme un élément prometteur malgré le succès relatif de ce premier opus. En 2013 Fianso sort « Black List 2 » sur lequel il rencontre le producteur Tefa. Ils se lient d’amitié et c’est naturellement un an après que Fianso signe dans sa structure Suther Kane, rejoignant ainsi Kery James et Lino.
Depuis, Sofiane a bouleversé le game avec sa série de freestyle à succès intitulée « #jesuispasséchezSo ! ». Disque d’or en quelques semaines avec ce projet, Sofiane sort le 12 mai 2017 l’album « Bandit Saleté » lui-même disque d’or en un mois seulement  et dont les deux premiers singles « Mon p’titloup » (+ de 20 millions de vues) et « Toka » (25 millions de vues) se sont classés singles d’or en quelques semaines.

♦ Un tremplin pour les artistes locaux

En 2018, Supamoon sera à l’honneur, en 2017, Sebah et les Ghetto Studio avaient foulé la scène de FestinPia, en 2016 c’est Nu et Clément qui s’offraient au public du “festival improbable”.

leo. dolor. mattis Donec dictum ut sit