Festivals à Laroque-des-Albères – Quand bulles de BD et guitares cohabitent le temps d’un week-end

LECTURE

Le 1er week-end d’août sera festif à Laroque-des-Albères. Cette année, la ville organise à nouveau un double festival entièrement gratuit. Le premier : Laroqu’en Bulles, dédié à la bande dessinée et aux mangas. Le second : Larockéenne des Albères, consacré à la musique locale rock. Associés à la Saint Félix, ce sont donc trois jours de festivités qui feront vibrer le massif des Albères. Au programme : concerts, expositions, rencontres, ateliers, dédicaces, performances en live, animations…

♦ La femme mise à l’honneur

La deuxième édition du festival Laroqu’en Bulles a choisi ce thème, car la femme est très peu représentée dans le neuvième art. Il en est de même pour les artistes féminines. Récompensées par différents prix pour leur travail, Pauline Roland et Séverine de La Croix, invitées d’honneur du festival et à qui l’on doit « Lila », organisent un atelier accessible à partir de 7 ans autour de la bande dessinée le 2 août à 15h. L’occasion pour elles de sensibiliser les plus jeunes à la place de la femme dans la société.

Laroqu’en Bulles permet d’échanger et de partager. Le public pourra par exemple rencontrer des auteurs, des éditeurs et des libraires lors de conférences et de dédicaces. Parmi les invités, Carbone, Caly, Philippe Kara ou encore Leen. Leur point commun : leur personnage principal, souvent féminin, s’assume complètement. Des sujets parfois encore tabou sont abordés comme la puberté, la solitude ou l’IVG. Le dessin peut être conçu comme un exutoire.

C’est le cas pour Aude Mermiliod pour qui, « c’est un témoignage personnel, car le dessin m’est indispensable. Et j’ai beaucoup d’émotions qui passent plus par le silence et les attitudes que par une description. »

♦ Des héroïnes à la culture Manga

Côté expositions, « Olympes de Gouges » retracera la vie de cette femme politique, considérée comme l’une des pionnières du féminisme français. Réalisée par la Maison de l’Égalité d’Amiens, l’exposition « 12 regards sur 12 femmes » s’intéresse elle à 12 femmes héroïnes de bande dessinée.

À travers une programmation variée et accessible à tous, ce festival a pour objectif de faire découvrir les arts graphiques et de stimuler l’imagination et la créativité. Des ateliers et animations diverses sont programmés. Le samedi 3 août à 16h, des femmes habillées à la mode des années 60 défileront entre le théâtre de verdure et le gymnase de la ville. Un atelier de dessin de personnage avec Bruce Millet, coloriste de la bande dessinée « Arthur et les Minimoys » se tiendra le 2 août à 10h30 et 14h30 et le samedi à 10h. L’illustratrice Maëva Corderet animera plusieurs ateliers d’animation durant le week-end.

La culture japonaise sera également mise en avant. Organisé par l’association Cosplay Arts, un atelier permettra de réaliser des cosplays issus de différentes bandes dessinées japonaises. Durant le week-end, Crea-Manga offrira la possibilité d’apprendre à dessiner des mangas. Eliane Audebert et Hisae Mori, membres de l’association « Les Couleurs du Temps », donneront rendez-vous aux curieux le 3 août à 14h30 pour une initiation à la peinture japonaise.

♦ Let’s Rock ! 

Le 2 août, une soirée concert/BD est organisée en plein air au théâtre de verdure à partir de 20h30. Toni Benages et Thierry Guitard, deux illustrateurs qui avaient déjà participé au festival international du disque et de la BD de Perpignan, dessineront pendant le concert d’Ivette Nadal & Pascal Comelade et pendant la prestation de « The LLamps ». Cet évènement fait le lien entre les deux festivals de ce premier week-end du mois d’août. Outre ces deux concerts dessinés, la DJ Ninaï installera ses platines pour la soirée. 

Larockéenne des Albères célébrera sa 3e édition en 2019. Les artistes invités font partie de la scène musicale des Pyrénées-Orientales. L’objectif est donc de promouvoir des groupes locaux. Le vendredi soir, les spectateurs pourront écouter Ivette Nadal, qui a reçu le prix de la meilleure chanson écrite en catalan cette année, accompagnée de Pascal Comelade. À noter également la présence de The Llamps, un groupe emmené par Nadège Figuerola, qui s’est déjà produit lors d’évènements culturels dans la région comme les Jeudis de Perpignan.

La soirée du samedi accueillera 4 groupes ou artistes. Le public retrouvera le groupe HelloLisa, originaire de Collioure, présent en 2016 lors des Déferlantes et la veille à Torreilles dans le cadre du festival 20/20. 3 guitaristes associés à 3 voix pour créer une musique que le groupe qualifie de « rock indépendant en toute indépendance ! ».

Après la Casa musicale et le festival 10/10 en 2017, les quatre membres du groupe Noise In A Zoo viendront représenter la nouvelle génération. Après un passage au Live au Campo, le duo DHamma jouera ses musiques rythmées. Enfin, le Dj Select Aïoli offrira une session musicale 100% vinyle et mélangera les genres. Durant ces deux soirs de concert, la ville de Laroque-des-Albères vibrera au rythme des batteries, guitares et morceaux rock !

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Article précédent

Division autour de l'accord France / Canada - CETA en perdre son latin

Article suivant

KikiMagTravel nous invite à découvrir la beauté naturelle et préservée du Parc du Haut-Languedoc

libero fringilla dolor Donec neque. ut libero