La majorité municipale de Perpignan se divise sur le soutien à François Fillon

« NON ! le Conseil Municipal de Perpignan n’est pas unanime derrière F. Fillon » déclarait, dans un communiqué de presse, Jean-Michel Henric, conseiller municipal de Perpignan et secrétaire départemental du Parti Radical 66. Réagissant ainsi à la dernière déclaration de Jean-Marc Pujol lors de la réunion de soutien à Francois Fillon.


♦ « NON ! le Conseil Municipal de Perpignan n’est pas unanime derrière F. Fillon »
… faisait savoir le conseiller municipal à la mobilité et à l’accessibilité par communiqué de presse. Lors de la réunion de soutien à François Fillon, le maire de Perpignan déclarait

« Alain Juppé est en train d’agiter le chiffon rouge en prenant conseil auprès de François Bayrou. Quand on est dans une équipe, même si on n’est pas d’accord avec le capitaine on ne fait pas une passe à l’adversaire ! Mon conseil municipal et moi-même nous nous devions d’être présents ce soir pour mettre fin au mandat de François Hollande. Pour répondre à la France profonde qui s’est réveillée, celle qui ne regarde pas BFMTV. Ils essayent de délégitimer le programme de François Fillon en disant que supprimer 500.000 postes de fonctionnaires est impossible. À Perpignan, en 5 ans nous avons fait baisser de 10% les effectifs tout en recrutant 70 policiers, donc c’est possible ! ».

Jean-Michel Henric, au téléphone, nous indiquait avoir déjà interpellé, par une note interne, le maire alors qu’il écrivait dans son blog « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent qui change de direction »… En ce qui les concerne, c’est plutôt la tempête de leurs ambitions et le calme plat de leurs convictions » faisant référence au ralliement du responsable de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde à Alain Juppé, la veille du premier débat des primaires.

Jean-Michel Henric rappelait dans son communiqué : « il existe au sein de l’équipe municipale, une composante centriste. Celle-ci, avec loyauté, compte exercer pleinement ses responsabilités mais également sa différence et sa spécificité politique durant le mandat. Les membres du Parti Radical Pays Catalan, rappellent donc leur choix, celui de soutenir depuis le 1er tour, Alain Juppé. Ce dernier est le seul à rassembler largement les Français autour d’un projet ». 

Présents à la réunion de soutien de François Fillon
Lors de la réunion de soutien à François Fillon, Chantal Gombert, Jean Marcel Rostand tout deux vice-présidente du Parti Radical66 et Marcel Zidani, président d’honneur étaient présents parmi les 150 personnes venues écouter Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, représentante locale du candidat également adjointe au conseil municipal.

Décidément la primaire, dite de la droite et du centre, risque de créer au sein de la majorité municipale des dissensions dont nous verrons ou non les répercussions prochaines…

e7978a30851b48e5c498588df8cd27ecJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ