fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Le Brasilia : un héritage et une fondation comme Ikea, Pierre Fabre ou Rolex

Le Brasilia : un héritage et une fondation comme Ikea, Pierre Fabre ou Rolex

France, Perpignan, 2021-06-15. Illustration, . Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-06-15. Illustration, . Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

Propriétaire du camping Le Brasilia à Canet-en-Roussillon, Roger Pla a annoncé la création de la Fondation Famille Pla lors d’une conférence de presse. Depuis 8 ans, le fils des fondateurs du Brasilia refuse tout potentiel acheteur qui se présente à lui. Sans héritier, sa seule option afin de faire perdurer les valeurs familiales du leader européen des campings était la création d’une fondation. Si Ikea ou le groupe Pierre Fabre sont déjà gérés sous forme de Fondation, dans les Pyrénées-Orientales, cette initiative est une première. La fondation Famille Pla aura un triple engagement social, patrimonial et environnemental.

♦ Il était une fois un camping…

France, Perpignan, 2021-06-15. Illustration, . Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-06-15. Illustration, . Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

En 1963, dans le sillon de la mission Racine, René et Simone Pla, viticulteurs, faisaient le pari fou de troquer leurs ceps de vigne contre des emplacements de tentes. Le Brasilia voyait ainsi le jour en 1964. Sous la direction de Roger Pla, le camping se modernise et grandit, tout en conservant l’âme de ses fondateurs. Le Brasilia conquiert nombre d’étoiles et devient leader européen. Avec émotion le directeur du Brasilia Yann Marlic se souvient de Simone Pla à la réception du camping. « Quand je suis arrivé en 1992, les ordinateurs ce n’était pas encore ça, on a essayé d’amener l’informatique. Mais Madame Pla n’avait pas besoin d’informatique, elle connaissait tous les clients. Elle savait qu’untel avait une caravane de 7 mètres et qu’il fallait lui donner le I2 et pas le I3 parce qu’il y a l’arbre au milieu. Madame Pla c’était un monument ! « .

Roger Pla se rappelle aussi la venue au monde de la petite Lou en 2013. Le 23 juillet 2013 à 4h03 exactement la petite Lou avait décidé de pointer le bout de son nez sans même attendre que sa maman n’arrive à la maternité. Une naissance comme une révélation pour Roger Pla. Naissance qui conforte son choix de ne jamais vendre ce lieu chargé de belles histoires.

> À lire : Développement économique l Comment attirer les entreprises dans les Pyrénées-Orientales ?

♦ Aider, protéger, préserver

Pour le fils des fondateurs du Brasilia, il est important de privilégier l’humain : « il est aujourd’hui essentiel que les entreprises aient une responsabilité sociale et environnementale ». Roger Pla à travers cette fondation souhaite « inscrire des valeurs, construire en soutenant des actions qui lui sont chères ». Ainsi la fondation défendra plusieurs engagements : sociaux, patrimoniaux et environnementaux. Favoriser l’accès aux vacances aux enfants issus de milieux précaires ou aux handicapés. « Beaucoup d’enfants du département ne vont jamais à la mer » s’indigne Monsieur Pla. Des actions d’aide à l’enfance menées, notamment, en partenariat avec le Secours Populaire.

Il s’agira aussi de préserver le patrimoine « très riche » de la ville de Canet, dont Roger Pla est si fier : le château vicomtal, l’étang de Canet ou le village des pêcheurs. L’environnement est aussi au cœur des préoccupations de Roger Pla. Il souhaite protéger le littoral, les dunes, ou encore préserver le trait de côte victime d’érosion. Toutes ces actions débuteront dès 2022.

07/05/2020, Canet-en-Roussillon, France, Illustration déconfinement interdiction plages, bord de mer, terrasses des cafés et restaurants / deconfinement banning beaches, seaside, café and restaurant terraces © Arnaud Le Vu / MiP / APM

> À lire : L’Occitanie, première région française pour le nombre de résidences secondaires

♦ Fonctionnement de la fondation

Dirigée par un conseil d’administration de 9 membres, le jeune retraité présidera cette fondation. Un comité d’investissement a également été créé. Côté budget, malgré le Covid, le Brasilia a dégagé 160.000 euros de dividende, somme désormais destinée aux actions de la fondation. Roger Pla s’est également dessaisi de 11% de son capital en faveur de la fondation. Permettant ainsi de lancer sur de bonnes bases ce projet. Le montant versé à la fondation variera en fonction des bénéfices du camping chaque année.

Sur cet exemple, plusieurs grandes entreprises familiales telle que l’enseigne IKEA ont légué leur capital à une fondation. La fondation IKEA vise par exemple à la protection de la planète ou à l’aide aux familles défavorisées dans le monde. La fondation travaille en partenariat avec des organisations telles que « l’Unicef ». Les actions de la fondation IKEA visent à prendre soin des gens et de la planète. Valeurs que l’on retrouve aussi dans le projet de fondation « Famille Pla ». Plus près de chez nous, en France, c’est le groupe Pierre Fabre qui a choisi ce mode de fonctionnement.

France, Perpignan, 2021-06-15. Illustration,  . Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-06-15. Illustration,  . Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

> À lire : Quelle entreprise sera la plus innovante et remportera le Prix Alfred Sauvy 2022 ?

♦ Le Brasilia en quelques chiffres

– 1964 : création du Brasilia ;
– Plus d’1,5 millions de vacanciers depuis 1964 ;
– Depuis 1965, classé au guide Michelin ;
– 300.000 nuitées annuelles ;
– 67% de clientèle étrangère ;
– 25 emplois CDI ;
– 100 emplois saisonniers de 3 à 7 mois ;
– 8M de Chiffre d’affaires ;
– Un fond de commerce valorisé à 40 M€, 100M€ en comptant la valeur des biens immobiliers ;
– Un conseil d’administration dirigé par 9 membres.

♦ Une entreprise sur deux vendue au départ à la retraite de son dirigeant

Aujourd’hui en France, près de la moitié des cessions d’entreprises s’effectuent au départ à la retraite du dirigeant. Pour Roger Pla, la transmission de son entreprise était un véritable enjeu économique et social. Peu de possibilités s’offraient au patron et fils des fondateurs du Brasilia. N’ayant pas d’héritier direct, une transmission à une personne sans lien de parenté aurait entraîné une taxation de 60% de la totalité de l’héritage. Une somme que même le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, qualifie de « confiscatoire » et qui contraint souvent l’héritier à devoir vendre pour régler les frais de succession. D’où la nécessité de bien préparer sa succession en amont précise le juriste qui a accompagné Roger Pla dans le montage de la Fondation.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances