Le pays Pyrénées-Méditerranée s’offre aux routards avec un nouveau guide

Le guide du routard a sélectionné le Pays Pyrénées-Méditerranée pour lancer une nouvelle collection de guides consacrés aux « Pays ». Un guide de 112 pages qui met en avant ses coups de coeurs et ceux de ses enquêteurs qui ont sillonné ce territoire qui s’étend du haut-vallespir à la côte vermeille en passant par les Aspres et les Albères. L’association Pays Pyrénées-Méditerranée, regroupant 58 villes et plus de 103.000 habitants, a su faire valoir le patrimoine auprès du leader des guides touristiques.


Le Guide
Philippe Gloaguen, créateur du célèbre guide, est venu présenter le dernier des éditions du routard : Il invite à la découverte d’un « pays niché entre la Méditerranée, les Pyrénées et sa frontière avec la Catalogne, voici un Pays qui revendique avec fierté ses racines et sa culture catalane ».

Une partie exceptionnelle de notre département qui bénéficie d’une mosaïque de paysages exceptionnels. Un patrimoine, architecturale et artistique à découvrir ou à redécouvrir.

Un territoire qui fut le berceau du fauvisme à Collioure, avec Derain et Matisse, et du cubisme à Céret, avec Picasso.

Ce guide a été réalisé par une femme, toujours anonyme comme tous les inspecteurs du routard, qui a sillonné le territoire en y faisant de belles rencontres et en appréciant les meilleurs aspects. Elle y a en dégusté de bons vins gorgés de soleil et les spécialités locales comme la charcuterie catalane, les rousquilles ou encore les cerises de Céret.

Autant de coups de coeurs qu’elle partage au long des 112 pages du nouveau guide du routard en Pays Pyrénées-Méditerranée. Lien direct vers la page du guide du routard consacrée au Pays Pyrénées-Méditerranée. Guide du routard, version brochée aux éditions Hachette, 4,90 €.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

♦ Les coups de cœur du Routard

  • Explorer la Côte Vermeille, d’Argelès-sur-Mer à la frontière espagnole, via le cap Cerbère, avec ses vignobles qui se jettent dans la mer et sa côte ciselée.
  • Flâner sur le port de Collioure et se régaler de la spécialité locale : les anchois !
  • Partir à la découverte des Albères, massif aux paysages pleins de couleurs et de charme avec sa végétation dense et fraîche de châtaigniers et de forêts verdoyantes. S’arrêter çà et là, pour visiter cloîtres et églises romanes.
  • Découvrir la région la plus méridionale de France, en parcourant les petites routes du Vallespir, belle vallée où s’écoule le Tech depuis les sommets pyrénéens du Haut-Vallespir.
  • Prendre son temps pour découvrir Céret et son beau Musée d’Art Moderne.
  • S’offrir quelques frayeurs en participant à l’une des trois fêtes de l’Ours en Haut-Vallespir, en le poursuivant à travers le village.
  • Suivre une visite avec une guide-conférencière du Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier des Vallées catalanes du Tech et du Ter, pour mieux comprendre l’histoire et les particularités du Pays.
  • Se balader dans l’un des plus beaux villages de France, à Castelnou, village médiéval admirablement conservé, puis découvrir l’histoire surprenante des caves Byrrh à Thuir.
  • Parcourir le territoire à vélo, en suivant l’un des itinéraires du réseau des vélo-routes voies vertes.


Les projets de l’association Pays Pyrénées-Méditerranée
Fête de l'Ours-patrimoine UNESCOL’association Pays Pyrénées-Méditérranée milite activement depuis 2013 pour faire inscrire les fêtes traditionnelles du haut vallespir sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité auprès de l’UNESCO. Les habitants, fiers de ce patrimoine, conviennent ensemble de l’intérêt grandissant que suscitent ces manifestations, tout en étant  conscients  des  risques  de  perte  de  ses  valeurs  fondatrices. Pour soutenir ce projet vous pouvez signer votre la pétition en ligne sur le lien suivant

a04de7eb691ac6c20fb9fc6748d9c0a0#######################