Les fruits et légumes du site Florette de Torreilles dans les 1464 McDonald’s de France

Florette et McDonald’s ont rendu publique la signature d’un accord avec cinq coopératives agricoles françaises de la filière fruits et légumes. Accord concrétisé lors du dernier salon international l’agriculture qui a fermé ses portes le 3 mars. Sur ses sites de Torreilles et de Saint Pol de Léon (dans le Finistère), Florette élabore et conditionne les ingrédients qui sont ensuite livrés aux restaurants de l’enseigne.

♦ De 2019 à 2021 des fruits et légumes locaux dans les “McDo” de France

Cinq coopératives agricoles sur les territoires du Languedoc-Roussillon, de la Nouvelle Aquitaine, des Pays de Loire, de la Bretagne et de la Normandie vont fournir 13.200 tonnes de pommes, de tomates et de salades à la société Florette. Celle-ci s’engage par la suite à répondre au cahier des charges de l’enseigne de fast food.

Pour le directeur des achats de McDonald’s France Rémi Rocca : “Ce renouvellement de contrat, avec des volumes en hausse de 15%, incarne la confiance que nous avons dans le système coopératif agricole français. À nos yeux, ces contractualisations triennales présentent de nombreux avantages. En assurant des revenus à moyen terme, elles donnent de la visibilité aux coopératives et contribuent à leur développement. De notre côté, cela nous permet de sécuriser nos approvisionnements localement et à long terme».

Les acteurs précisent que “pour chaque catégorie de produit, le prix a été fixé à partir des coûts de production des agriculteurs de chaque coopérative”. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs du secteur alors que l’agriculture française réduit chaque année sa voilure, avec notamment une baisse constante du nombre d’exploitants (de 1,5 à 2% par an selon les derniers chiffres de la Mutualité Sociale Agricole).

La région Occitanie approvisionnera McDonald’s avec 1.200 tonnes/an pour élaborer les petits sachets inclus dans les menus.

♦ 147 maraîchers fourniront les usines Florette de Torreilles et Saint Pol de Léon 

Florette élabore et conditionne, à Torreilles et à Saint Pol de Léon (dans le Finistère), les ingrédients qui sont ensuite livrés aux restaurants de l’enseigne.

Pour Pierre Meliet, directeur général de Florette Food Service, “l’entreprise est un partenaire historique de McDonald’s, et possède une excellente connaissance des enjeux de l’amont agricole ce qui nous permet d’être force de proposition auprès de McDonald’s France et d’approvisionner ses restaurants en fruits et légumes frais de qualité, issus d’une agriculture durable dont l’empreinte écologique ne cesse de s’améliorer ».

♦ Florette Food Service en chiffres

  • un site de 9.500m² à Torreilles près de Perpignan (66)
  • 86 M€ de chiffre d’affaires
  • 522 collaborateurs
  • 2 unités de fabrication
  • 20 lignes de production
  • 25.000 tonnes de produits achetées dont 15.000 tonnes de salades

♦ Approvisionnement : “McDo” voit local pour ses fruits et légumes mais aussi le lait, les œufs et le blé

Pour ses 1,8 millions de repas quotidiens, le numéro 1 du burger en France a choisi de signer des partenariats locaux pour les fruits et légumes, mais aussi pour le blé qui constitue le pain, le lait utilisé dans sa gamme de dessert et les œufs. Ainsi, la marque au M jaune a augmenté de 30% le volume de produits français sur les 10 dernières années.

En 2018, concernant la viande, 55% du bœuf servi dans les burgers McDo’s sont d’origine France. Soit 25.504 tonnes sur 46.358 tonnes. Au total, l’enseigne a cuisiné la viande de 627.800 animaux élevés en France, contre 1.010.186 animaux au total. Des animaux élevés par 52.070 éleveurs dont 37.700 éleveurs français. Selon nos informations, 100% de la viande utilisée par McDo provient de l’Union Européenne. Les 45% de la viande non produite en France proviennent d’Irlande ou des Pays-Bas.

Nous avons également tenté de joindre le groupe Burger King/Quick, numéro deux de la restauration rapide en France. Mais la politique de l’enseigne ne semble pas être la transparence. Nous n’avons donc pas réussi à obtenir l’information quant à l’origine des produits utilisés dans la recette de leurs burgers et autres nuggets.

dolor. justo lectus Praesent id, elit. odio Phasellus tempus