fbpx

Les ménages des Pyrénées-Orientales restent en 2018 bien plus surendettés que la moyenne française

C’est par un communiqué de presse de la préfecture que les chiffres de 2018 sont arrivés. Des chiffres montrant, pour l’année dernière, une très nette amélioration avec une diminution du nombre de dossiers reçus par la commission départementale de surendettement. Malgré cette baisse de plus de 18%, les Pyrénées-Orientales se positionnent encore bien au-dessus de la moyenne nationale. Avec 322 dossiers de surendettement pour 100.000 habitants, contre 305 au niveau national et 280 en Occitanie.

♦ Le revenu fiscal par foyer le plus bas de France

Le responsable de la Caisse des allocations familiales locales indiquait récemment que 26% des bénéficiaires catalans ne perçoivent que les prestations de la CAF en guise de ressources mensuelles. Rien d’étonnant donc à ce que le surendettement soit élevé dans notre territoire. Un territoire qui se classe en queue de peloton des départements en terme de revenu fiscal par foyer. En effet, en 2015, le revenu fiscal mensuel moyen des Pyrénées-Orientales était de 1.756€ contre 3.417€ à Paris.

Philippe Chopin, le préfet du département, rappelait que 1.297 dossiers ont été déposés en 2018 auprès de la commission du département, contre 1.591 en 2017. Si la tendance à la baisse, amorcée il y a deux ans, était limitée, elle est très marquée en 2018 avec un recul de 18,7%. Elle se révèle, sur l’année écoulée, deux fois plus importante que la tendance nationale pourtant de -9,6%.

♦ Un site pour apprendre à gérer son budget

C’est lors de la réunion annuelle plénière de la commission de surendettement qu’a été présenté le fonctionnement du portail numérique «Mes questions d’argent, mieux comprendre et mieux décider».

Le site internet https://www.mesquestionsdargent.fr/,mis en place par la Banque de France, tend à répondre à un besoin pédagogique en terme de gestion de budget.

Selon l’Institut Français d’Opinion Publique, 85% des Français n’ont pas bénéficié d’enseignement d’éducation budgétaire et financière alors que 43% d’entre eux en ont ressenti le besoin. Cet outil numérique a été conçu pour répondre à ce réel besoin.

Celui-ci propose au grand public, 8 rubriques et 100 thématiques d’informations pratiques, factuelles, accessibles et gratuites sur des sujets liés aux finances personnelles et à la gestion d’un budget. L’objectif étant de favoriser les comportements préventifs pour réduire le surendettement et la fragilité financière ainsi que transmettre aux jeunes générations une information fiable et impulser des réflexes.

♦ Typologie des personnes surendettées dans les Pyrénées-Orientales

En 2018, le profil socio-démographique dominant dans le département est le suivant :

  • 42,6% des surendettés catalans sont en couple
  • 61% n’ont aucune personne à charge
  • 27% ont entre 45 et 54 ans
  • 55,2% sont des femmes
  • 71% sont locataires de leur logement
  • 40,8% sont au chômage
  • 31,1% ont des ressources mensuelles inférieures à 1.136€
  • 79,7% ont un patrimoine immobilier et financier inférieur à 2.000€

♦ Enquête du surendettement au niveau national

  • Au niveau national, l’étude publiée par la Banque de France fait apparaître 6,6 milliards d’euros d’endettement global pour les 147.853 ménages dont la situation a été déclarée recevable par les commissions de surendettement, dont 3,5 milliards pour les 79.826 primo-dépôts recevables.
  • Le taux d’effacement des dettes s’établit à 30% en 2018, contre 27%, à méthodologie comparable, en 2017.
  • 16.812 euros d’endettement médian, hors immobilier, par ménage surendetté. Concernant les crédits à la consommation, l’endettement médian s’élève à 12.734 euros. La part des dettes à la consommation dans la dette globale des ménages surendettés a baissé de plus de 20 points depuis 2011, passant de 58,2% à 37,8% du total.
  • Plus d’une situation de surendettement sur cinq (env 20%) ne comporte aucune dette à la consommation, contre une sur dix (10%) en 2011.
  • 93.503 euros de dette immobilière médiane, les dettes immobilières étant présentes dans 14,5% des situations de surendettement.
  • 12,4% d’arriérés de charges courantes dans l’endettement total, ces arriérés figurant dans plus de 81% des situations de surendettement.

Les dettes de charges courantes sont constituées notamment :

  • De dettes de logement, représentant 45% du total, présentes dans près d’une situation sur deux, pour un montant médian de 2.651 euros par ménage.
  • De dettes fiscales, représentant 29,4% du total, présentes dans 40% des situations, d’un montant médian de 1.068 euros et d’un montant moyen de 4.083 euros par ménage (celui-ci ayant plus que doublé par rapport à 2013).
  • De dettes d’énergie et de communication, représentant 14% du total, présentes dans 53% des situations, dont les montants médians et moyens sont respectivement de 915 euros et 1.475 euros par ménage.
Lorem mi, Curabitur consectetur ultricies fringilla