Les vœux pieux du Conseil départemental au palais des rois

C’est dans la salle de Majorque, au 1er étage du palais du même nom, que la présidente du Conseil départemental avait choisi de décliner ses vœux à la population. Une salle trop à l’étroit pour recevoir les Catalans venus nombreux entendre les souhaits d’Hermeline Malherbe pour le département en 2019.

“Un climat de tension singulier et de profonde inquiétude”

La présidente socialiste du département a choisi de débuter ses vœux sur un constat. Celui des “concitoyens qui expriment à la fois une désespérance, de l’angoisse, de l’indignation et de la colère”. Elle exhorte le chef de l’Etat qui “tente de renouer le fil du dialogue” à apporter une réponse aux “questions sociales, économiques et sociétales” posées par les Gilets Jaunes.
Outre ce sombre constat franco-français, Hermeline Malherbe admet que “le monde bouge. Un ordre international s’est défait et le suivant n’est pas encore né”. Un peu comme si nos sociétés étaient dans un “entre deux mondes”. Un ancien monde déconstruit par les politiques actuellement aux manettes, et un nouveau monde qu’ils ne sont pas en mesure de construire.

Hermeline énumère les injustices, “travailler et avoir tant de mal à boucler les fins de mois”. Ou encore “l’État qui supprime des services publics” avec pour seul maître-mot la “rentabilité”. Se faisant porte-parole de la colère des Français qui ont revêtu leur Gilet Jaune, elle confie : “Ils veulent voir des changements concrets et retrouver des raisons d’espérer”.

♦ Hommage à la Démocratie et rappel à l’ordre

Une démocratie qui “exige d’abord du respect mutuel”

“La démocratie, ce n’est pas empêcher des femmes et des hommes de travailler et de gagner leur vie ;
La démocratie, ce n’est pas le désordre ;
La démocratie, ce n’est pas une bataille rangée ;
La démocratie, ce n’est pas le règne de la violence généralisée ;
La démocratie, ce n’est pas la haine des journalistes ;
La démocratie, ce n’est pas s’attaquer à l’État et aux institutions de la République ! […]
La démocratie, c’est un espace commun d’écoute et de dialogue.”

♦ La vision d’Hermeline Malherbe

Celle qui a en charge la voirie départementale des Pyrénées-Orientales livre sa “feuille de route”. Faisant le vœu que “la France puisse retrouver son unité, sa confiance, et son audace”. Mais aussi que la France redevienne “solidaire et fière d’elle-même”. Un chemin qu’elle entend emprunter sur les 12 mois à venir. Les élus du département n’entendent pas se défausser. Ils veulent donner aux habitants du département “un département fort, cohérent, solidaire, efficace et à l’écoute”.

Un constat 2018, avec entre autres, le lancement du plan Très Haut Débit. En 2018, le département a lancé un plan d’investissement de 12 millions pour permettre au territoire d’accéder au Très Haut Débit et en finir avec les zones blanches ou mal connectées.

Rappelant également l’acquisition par le département du Château de Castelnou qui devrait réouvrir au public en 2020, Hermeline Malherbe est revenu sur son “plan d’investissement de 500 millions d’euros pour les quatre prochaines années”. Un plan approuvé lors du vote du budget primitif au mois de décembre dernier. Pour la présidente, il devra permettre “d’imaginer et faire les Pyrénées-Orientales de demain”.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

venenatis leo. dictum mattis libero et, Aliquam