Carles Puigdemont meeting Perpignan Perpinya Catalogne Catalonia Catalunya Catalan independence independencia drapeau flag presos politics Consell per la Republica catalana manifestation llibertat © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Meeting de Carles Puigdemont à Perpignan – Toutes les infos et le Live

LECTURE

Ce 29 février près de 100.000 personnes sont attendues à Perpignan. Depuis son départ précipité suite au référendum du 1er octobre 2017, ce sera la première fois que l’ancien président de la Généralitat, Carles Puigdemont, foulera le sol catalan. Les organisateurs, en lien avec la préfecture des Pyrénées-Orientales, les forces de l’ordre et de secours, ainsi que la Mairie de Perpignan et le Conseil Départemental ont mis en place un plan de circulation et des mesures afin que l’événement se passe sans encombre.

Contre-manifestation des anti-indépendantistes, coronavirus, plan vigipirate ; de nombreux risques pèsent sur cet événement “festif”. L’organisation se veut rassurante. Elle précise que ceux qui s’occupent de la logistique de samedi sont également ceux qui organisent les manifestations qui réunissent, chaque 11 septembre à Barcelone, près d’un million de personnes sans aucun incident. Pour Perpignan et le département, c’est une première ; puisque depuis la révolte des vignerons de 1907, jamais un événement local n’aura accueilli autant de personnes.

Cet article sera régulièrement mis à jour avant, durant et après l’acte du Consell Per la República catalana.

♦ Les dernières informations

    Partager

    ♦ Une mobilisation d’ampleur pour le meeting de l’ancien Président Puigdemont en terre catalane

    • 583 bus, 250 motos, 350 camping-cars, et 12.000 véhicules légers prévus ;
    • 220 journalistes accrédités ;
    • 100.000 personnes.

    Elisenda Paluzie, présidente de l’Assemblea Nacional Catalana*, précise que cette manifestation est déjà un succès en termes de mobilisation. À titre de comparaison, elle rappelait que, lors du déplacement à Strasbourg de juillet 2019, 77 bus et 2 avions avaient été affrétés. Quand, pour la manifestation contestataire durant le procès des indépendantistes emprisonnés, 421 cars avaient fait le déplacement à Madrid.

    ♦ Circulation – Fermetures de voies dans et autour de Perpignan

    Afin de permettre le stationnement des 583 bus confirmés jusque-là, des arrêtés de fermeture de voies ont été pris. De 5h00 à 20h00, le samedi 29 février, deux routes seront coupées dans les deux sens de circulation.

    • La RD617 reliant Perpignan à Canet entre le rond-point de la déchèterie et l’échangeur du crématorium de Canet ; endroit où l’ancienne route de Canet (RD617a) et la voie rapide se rejoignent ;
    • La RD82 où boulevard Louis Noguères ou rocade Est. Cet axe relie le Polygone Nord à partir de la route de Bompas (RD1) aux berges de la Têt (entre le parc des expositions et la déchèterie).

    Les bus et les camping-cars sont incités à quitter l’autoroute par la sortie Perpignan Nord afin d’arriver directement sur le site de stationnement.

    ♦ De nombreux effectifs de sécurité mobilisés pour le meeting

    Selon les responsables, le dispositif des forces sur le terrain est adapté aux estimations de l’affluence ; soit entre 70.000 et 100.000 personnes. À noter que la jauge maximum pour le parking du Parc des expositions est de 110.000 personnes.

    Du côté des forces de l’ordre, même si les chiffres exacts ne sont pas rendus publics pour des raisons de sécurité, le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) indique le doublement de l’effectif sur le terrain ce jour-là. La Préfecture a également fait appel à plusieurs unités de forces spéciales de sécurité mobiles ; sans spécifier son nombre exact.

    Pour les pompiers, le colonel Salles-Mazou confirmait lui aussi un doublement des effectifs par rapport au dispositif habituel.

    Chantal Bruzi, adjointe à la sécurité de la mairie de Perpignan, rappelle que la manifestation est placée sous la responsabilité de l’organisateur ; “avec un niveau de sécurité à tenir, et notamment l’appui d’une société de sécurité et de 400 bénévoles”.

    Certains médias ont d’ores et déjà annoncé une volonté des anti-indépendantistes d’organiser des contre-manifestations. Le directeur de cabinet déclarait, sans s’étendre sur le sujet que “le risque était bien pris en compte”. Pour ce qui est du passage à la frontière, là aussi les effectifs ont été mobilisés pour assurer des contrôles aléatoires sur l’ensemble des axes. Mais, précise le colonel de gendarmerie présent au point presse, “l’objectif n’est pas de créer 20 kilomètres de bouchon”.

    ♦ Plan Vigipirate et sécurisation du site à l’intérieur de l’enceinte

    Afin de respecter les normes en vigueur liées au plan vigipirate, l’organisateur a prévu un filtrage systématique. Avec 4 points d’entrée, avec chacun 8 couloirs d’entrée. “On pourra passer 36 personnes à la fois” précise Josep Bonet, président de la délégation nord catalane du Consell Per la República.

    Afin de fluidifier au maximum l’accès, le site est ouvert à partir de 8 heures du matin ; et il est conseillé de ne pas se munir de sac à dos afin que le travail de filtrage soit plus aisé.

    De nombreux objets sont interdits et seront confisqués. Les drapeaux seront autorisés ; à la seule condition que le mat soit en plastique creux et de moins de 1,5 mètre de long.

    ♦ Le meeting pourrait-il être annulé à la dernière minute ?

    Cette manifestation est placée sous le régime déclaratif. C’est-à-dire que l’organisation fait une déclaration préalable et que les autorités ne l’interdisent pas ; sauf si, “un événement majeur ou un cas de force majeure intervenait”.

    “Si on est obligé, on pourrait l’interdire...” précise le DDPS. Relancé sur l’éventualité de l’arrivée de cas de coronavirus, le directeur de cabinet rappelle que cela dépasse les compétences du Préfet de département ; et que les décisions seraient prises par les États français et espagnol.

    “À ce jour, il n’y a pas de limitation à la circulation des personnes en France ou en Espagne. Et donc pas de problématique sur la manifestation en lien avec le coronavirus. Mais forcément, vu que c’est un sujet concomitant, nous l’avons à l’esprit”.

    Le DDSP de préciser “qu’à ce jour et à cette heure, il n’y avait aucun risque objectif qui pouvait fonder une interdiction. Pas de risque manifeste et patent à l’ordre public”. Il rappelle que “le principe est la liberté de manifestation. Et pour y déroger, il faudrait un cas de force majeure ou un trouble manifeste à l’ordre public”.

    ♦ Les divers lieux de stationnement selon le moyen de locomotion

    • Pas de consignes particulières pour le stationnement des véhicules légers des manifestants. Ils devront néanmoins respecter la signalétique en place et les interdictions de stationnement. La zone du Polygone Nord est conseillée.
    • Les motos pourront se garer sur la voie désaffectée menant à l’ancien passage à gué sur la Têt. À proximité immédiate donc du parc des expositions.
    • Les camping-cars seront stationnés sur les parkings de l’Université Perpignan-Via Domitia ; chemin de la Passio Vella (entre le quartier du Moulin à Vent et la route d’Espagne).
    • Les cars sortiront de l’autoroute A9 au péage de Perpignan Nord (n°41). Ils rejoindront la zone de stockage en empruntant la RD900 ; puis la RD82 en traversant le Polygone Nord.
    • Pour ce qui est des trains, selon Josep Bonet, l’ensemble des billets disponibles est déjà réservé.

    Pour les véhicules légers, les motos et les camping-cars, sortie conseillée au péage de Perpignan Sud (n°42).

    ♦ Le programme du meeting de Carles Puigdemont entre 10h15 à 13h30

    L’accès sur le site est possible dès 8heures. Les animations musicales, notamment avec la présence de Raph Dumas, débuteront à 10h15 et jusqu’à 11h30. À partir de 11h30, les Castells, ces pyramides humaines traditionnelles, prendront place avant l’intervention, prévue à midi, des trois députés européens.

    Josep Bonet précise qu’il s’agit “d’un acte transversal” qui vise à réunir l’ensemble des sensibilités politiques de l’indépendantisme.

    À l’intérieur de l’enceinte, un bar de 70 mètres de long est prévu ; et 200 lieux de commodités seront installés.

    * L’Assemblée nationale catalane – ANC est une organisation qui a pour but l’indépendance politique de la Catalogne sous la forme d’un État de droit, démocratique et social.

     

    Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

    Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

    Article précédent

    Quelle place pour nos producteurs locaux au salon international de l'agriculture ?

    Manifestation grève Retraites 16 janvier syndicats réforme
    Article suivant

    Réforme des retraites - Le Barreau de Perpignan poursuit une grève "dure et totale"

    Praesent neque. venenatis ipsum risus. amet, mattis diam accumsan vel,