Nicolas Sarkozy lance son « Point de départ » pour 2017

Nicolas Sarkozy vient enfin d’annoncer qu’il était candidat à l’élection présidentielle de 2017. L’ancien Président de la République se lance dans la mêlée, il est désormais l’un des treize candidats pour la primaire ouverte du parti Les Républicains qui se tiendra en novembre prochain. Selon François Lietta, à la tête des Républicains66, désormais « les choses sont plus claires et nous connaissons l’ensemble des candidats à la candidature de la primaire » 


« Tout pour la France », 232 pages pour annoncer la candidature de Nicolas Sarkozy
Alors que l’échéance pour déclarer sa candidature approchait, le président démissionnaire du parti Les Républicains a rejoint ses concurrents sur la ligne de départ en publiant un livre en cinq chapitres (compétitivité, liberté, autorité, vérité et identité). Un ouvrage qui se veut un livre-programme dans lequel il a choisi de « tout dire pour tout  faire après ».

« Aujourd’hui les choses sont plus claires »
Affirmait François Lietta, élu à la tête de la formation Les Républicains66 en janvier dernier.

« La candidature de Nicolas Sarkozy. C’était un secret de polichinelle. C’est plus sain qu’il soit clairement candidat car cela pouvait fausser la « concurrence » entre les candidats à la primaire de se maintenir à la tête du parti en étant candidat. Aujourd’hui les choses sont plus claires et nous connaissons, à mon sens, l’ensemble des candidats à la candidature pour la primaire. Le 9 septembre, date limite de dépôt des parrainages, nous saurons qui est vraiment candidat à la primaire. Notre parti retrouvera son rôle de parti d’opposition et chacun devra proposer pour convaincre. La primaire est une chance pour la droite, une avancée dans son mode de fonctionnement et sa démocratisation interne ». 

Les 13 candidats à la primaire des Républicains
Les 13 candidats à la primaire des Républicains

Les soutiens locaux des candidats aux primaires des républicains
Localement certains candidats ont des représentants chargés de diffuser leurs idées et/ou de recueillir les parrainages nécessaires pour solliciter le 20 novembre prochain le suffrage des sympathisants de la droite et d’une parti du centre.
Alain Jupé, Maire de Bordeaux et favori des sondages est représenté localement par Romain Grau, premier adjoint de la Mairie de Perpignan, élu d’opposition au conseil départemental et directeur général de l’entreprise EAS.
Le référent local de Bruno Lemaire, député de l’Eure et ancien ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, est Stéphane Loda, directeur de cabinet de Bernard Dupont, qui accueillait le candidat lors de sa « tournée d’été » à Canet en Roussillon, le 22 aout.
François Fillon, député de la 2ème circonscription de Paris et ancien premier ministre, est représenté par Maïté Sanchez Schmid, adjointe de Jean-Marc Pujol et ancienne député européenne. Elle accueillera le porte parole du candidat le 29 septembre prochain pour présenter son programme.
Jean-François Copé, député de l’Eure et Maire de Meaux est soutenu par Jean Charles Moriconi, premier adjoint de Daniel Mach, Maire de Pollestres et candidat investi par Nicolas Sarkozy pour les élections législatives de 2017.
Hervé Mariton a choisi Diego d’Autan pour porter sa parole dans le département et recueillir les parrainages nécessaires.
Nicolas Sarkozy même s’il n’a pas de soutien officialisé localement peut compter sur le soutien indéfectible de Daniel Mach, qu’il a choisi d’investir aux élections législatives de 2017 au détriment de Romain Grau.
Nathalie Kosciusko-Morizet, Nadine Morano, Henri Guaino, Frédéric Lefebvre, Geoffroy Didier, Jacques Myard et Jeran-Frédéric Poisson, également candidats aux primaires ne manqueront pas de s’appuyer sur des soutiens locaux.

À gauche aussi les candidatures pleuvent
Arnaud Montebourg, Cécile Duflot, Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon,  Emmanuel Macron sont autant de nom qui semblent être sur les starting-blocs ou déjà en course pour se présenter au suffrage universel en mai 2017.

94c08e8e248a2b54715ebf6ab8f6a11aNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN