fbpx

Perpignan assiégée par la mobilisation des gilets jaunes ce 17 Novembre

Plusieurs milliers d’habitants du département des Pyrénées-Orientales ont convergé vers Perpignan ce samedi 17 Novembre pour la manifestation dite “des gilets jaunes”. Le soleil catalan ne s’était pas encore levé que les premiers blocages et barrages filtrants se mettaient en place sur les sites névralgiques de la périphérie perpignanaise. Car c’est un véritable siège stratégique qui se met en place à l’aube, sous l’œil vigilant des forces de l’ordre promptes à pacifier certaines situations tendues entre automobilistes et manifestants.
Les deux accès à l’autoroute A9 au Nord et au Sud de l’agglomération, les ronds-points de la Porte d’Espagne, du centre commercial de Claira, ainsi que celui de la caserne Sud des pompiers sont rapidement neutralisés. Entre ces différents points, quasiment aucune circulation exceptée les manifestants eux-mêmes en convoi, que ce soit à deux roues ou en semi-remorques. Une ville de Perpignan vidée de sa circulation et bien tranquille, les “consommateurs” habituels du samedi ayant anticipé ou reporté leurs achats. Le 17 novembre perpignanais en images.

Des centaines de motards ont fait le tour des différents points de blocage perpignanais avant de prendre la route du Boulou. Dans leur sillage, les poids lourds qui manifestaient également ce 17 Novembre.
En souvenir du mouvement de protestation d’Octobre 2013, certains manifestants du jour arboraient le célèbre couvre chef coloré.
Les poids lourds ont, pour certains, été contraints à l’arrêt. À l’inverse, d’autres chauffeurs ont défilé en convoi par solidarité avec le mouvement.
Le péage de Perpignan Nord a été l’un des premiers points de blocage de la journée dès l’aube.
Les manifestants ont installé des barrages filtrants aux différents points névralgiques de Perpignan. Comme sur la “4 voies” desservant le centre commercial de Claira.
Des jeunes aux retraités, le mouvement a fédéré les générations autour d’un symbole. Le slogan fait ici référence au célèbre “Gaulois réfractaires au changement”, phrase prononcée par Emmanuel Macron fin août 2018.
Tous les axes majeurs permettant d’accéder à Perpignan étaient bloqués ce 17 Novembre.
Symbole des “Cars Macron”, ce Oui Bus a été stoppé un long moment par les manifestants au péage Sud de Perpignan.
Avec ou sans mégaphone, les slogans réclamant la démission du président Emmanuel Macron ont alterné avec les concerts de klaxon.
Point de blocage symbolique, le rond point d’accès au péage nord de Perpignan et son célèbre cadran solaire géant. Le temps d’une grillade entre gilets jaunes …
Chiens voire même chevaux, les animaux étaient aussi à la “mode” gilet jaune.
Mobilisation importante au péage Sud de Perpignan. Cette gare de péage a été le point de départ d’opérations escargot sur l’autoroute A9.
Slogan “Sans-Dents” en référence au SMS de François Hollande révélé par Valérie Trierweiler en Octobre 2016.
En provenance de St Cyprien, une opération escargot a pris position tôt dans la matinée au niveau du cinéma Mega Castillet.
V des motards. V comme Victoire. Le V est né dans les années 70′, de la main du grand champion de GP Barry Sheene. Il réalisait ce signe sur la piste pour célébrer ses succès.

Une pensée sur “Perpignan assiégée par la mobilisation des gilets jaunes ce 17 Novembre

Commentaires fermés.

suscipit ultricies commodo libero. Aenean Sed justo eget id, diam lectus tristique