Photoreportage | Contrôles migratoires à la frontière franco-espagnole

FRANCE - SECURITY - BORDER - POLICE - CONTROL - MIGRATION

Col des Balistres, à la frontière franco-espagnole, les unités des forces de l’ordre françaises sont à pied d’œuvre ce samedi 14 novembre. Le président Macron l’avait annoncé dans la précipitation lors de son déplacement au Perthus : les contrôles à la frontière seront multipliés. Une décision prise à la suite de l’attentat de Nice, perpétré le 29 octobre par un tunisien ; et au risque de créer l’amalgame entre migration et terrorisme.

♦ Les Pyrénées-Orientales ont reçu 200 personnels (policiers et militaires) en renfort

Cette décision est déjà effective au niveau des passages entre Catalognes Sud et Nord. Les forces de l’ordre contrôlent désormais les trains et les voitures ; tout comme les chemins de traverse.

Pour soutenir l’effort, le département des Pyrénées-Orientales a reçu 200 personnels (policiers et militaires) en renfort ; Police Aux Frontières, gendarmes mobiles, CRS, militaires de l’opération Sentinelle, unités spécialisées dont une avec drone.

Samedi 14 novembre, en visite au Col des Balistres de Cerbère puis au péage du Perthus, le Préfet des Pyrénées-Orientales, Étienne Stoskopf, annonçait : “Nous ne confondons pas migration avec terrorisme. Il faut rappeler cependant que les contrôles sont bien là”.

“Nous avons eu de gros soucis cet été, liés à une forte pression migratoire, de populations venues principalement d’Algérie et du Maroc. Avec ces renforts d’effectifs, nous pourrons être davantage présents, notamment sur les petits passages. Nous n’excluons pas la fermeture de certains chemins pédestres à ce sujet”.  Étienne Stoskopf


En images : Photoreportage – Nuit de confinement dans un Perpignan sous couvre-feu


♦ Gérald Darmanin s’attaque à la complémentarité territoriale entre policiers et gendarmes

Ce week-end, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin annonçait sa volonté de réajuster la complémentarité territoriale entre policiers et gendarmes. Cette annonce s’inscrit dans le cadre du Livre Blanc de la sécurité intérieure à venir.

Gérald Darmanin détaillait une nouvelle organisation et plus spécifiquement au niveau de la police. “Une direction départementale unique sera créée, et aura sous ses ordres, la sécurité publique, la police aux frontières et la police judiciaire”.

L’expérimentation de cette nouvelle organisation débutera dès 2021 ; et ce pendant un an, dans trois départements : les Pyrénées-Orientales, le Pas-de-Calais et la Savoie.

Gérald Darmanin de préciser : “Deux de ces trois départements connaissent des difficultés liées à l’immigration”. Cette stratégie devrait être adoptée à l’échelle nationale si les tests sont concluants.


En images : Photoreportage – L’opération militaire Résilience à Perpignan

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances