Photoreportage – Est-il encore possible de se marier en 2020 ? Par Marie-Lise Modat

Le temps des noces à Perpignan

En France, l’industrie du mariage représente 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. En 2019, 233.916 amoureux se sont passé la bague au doigt. Cette année la crise sanitaire de la COVID-19 touche de plein fouet le secteur de l’évènementiel ; et aucun acteur n’est épargné : traiteurs, restaurateurs, fleuristes, photographes, vidéastes, djs, salles de réception, boutiques de mariage, décorateurs… La haute saison qui s’étend de juin à septembre est terminée avant même de démarrer.

Un photoreportage signé Marie-Lise Modat et parrainé par Lucien Assens.

♦ Se marier à tout prix en 2020 ?

Elles n’échappent pas aux conséquences dramatiques de cette épidémie ; Nathalie Font et Virginie Peron sont « Les Colorieuses ». Depuis 2013, ce duo de wedding-planners crée de somptueux « coloriages » de mariage en pays catalan. Leur clientèle ? En majorité des couples étrangers ou expatriés qui n’ont pas le temps d’organiser leur mariage en raison d’obligations professionnelles ou familiales. Vols annulés, frontières fermées, lieux de culte clos, évolution des consignes sanitaires, travailler en toute sérénité relève de l’impossible.

Depuis plus de deux mois maintenant, elles n’ont eu de cesse d’œuvrer pour réorganiser ces mariages décalés ; et ce sans aucune compensation financière. Nathalie et Virginie estiment qu’il est de leur devoir de poursuivre l’accompagnement et le conseil aux futurs époux. Car des liens de confiance et d’écoute se sont tissés avec ces couples qu’elles suivent depuis parfois plus d’un an.

En “temps normal”, Nathalie et Virginie doivent s’adapter aux désirs des futurs mariés, gérer l’organisation et coordonner les prestataires. Depuis le confinement, Les Colorieuses ne comptent plus les heures passées chaque jour au téléphone à gérer le stress des couples ; sans oublier l’angoisse des autres professionnels.

♦ Vers de grandes salles de réception vides pour l’été 2020 ?

Les domaines et les salles de réception jouent un rôle charnière ; d’autant qu’ils constituent le poste budgétaire le plus important du mariage. Parmi eux, le Château de Valmy est un des lieux les plus prisés des Pyrénées-Orientales. Certains connaissent Valmy pour son domaine viticole bientôt centenaire, d’autres pour son château dont la façade blanche se détache gracieusement des Albères. Pour les amateurs de musique, le lieu évoque un amphithéâtre naturel qui accueille chaque année le festival Les Déferlantes.

En bonne fée du château, Céline Senchet résout habituellement d’un coup de baguette magique la plupart des casse-tête. Mais, cette fois-ci, difficile pour la responsable de prendre les devants. Distanciation physique, limitation du nombre de convives, climatisation, protection du personnel, autant de consignes qui restent en suspens.

Les DJ sont ceux qui connaissent le plus de difficultés ; car leur activité s’est arrêtée brutalement. Les salles de réception ainsi que tous leurs lieux de travail ont dû fermer : discothèques, restaurants, campings… Et même si, à ce jour, leur réouverture est annoncée, ils n’ont aucune garantie sur les délais de reprise. Pour ceux qui ne sont pas intermittents du spectacle, il a donc fallu se reconvertir et chercher un autre travail pour survivre. Indisponibles en 2021, certains prestataires ont également remboursé l’acompte versé ; une difficulté financière de plus à surmonter.

♦ Boutiques de robe de mariée, traiteur, décoration florale, tout un secteur en berne

Les boutiques de robe de mariée comme L’Écrin Blanc et Le Temps des Noces ont réouvert leurs portes le mardi 12 mai. À défaut de directives de la mairie, elles ont mis en place dans leur établissement des mesures indispensables : lavage des mains à l’entrée avec du gel hydroalcoolique et 20 min de battement entre chaque cliente afin de désinfecter les cabines d’essayage.

Décoratrice florale passionnante et passionnée, Estelle Griolet est gérante de La Saladelle. Elle réalise des décorations et des bouquets de mariée personnalisés en privilégiant l’élégance et un esprit au plus proche de la nature. Estelle va même jusqu’à glaner dans nos chemins de campagne de nombreuses fleurs sauvages pour apporter une petite touche personnelle. À aujourd’hui, 85% de ses mariages sont reportés à 2021 ; et pas d’annulation à déplorer. Mais elle espère que ses clients seront tentés par l’originalité en choisissant l’automne ou l’hiver pour leur nouvelle date de cérémonie. Nous avons la chance d’être dans un département extraordinaire par ses décors ; mais aussi sa météo douce et clémente.

♦ Des professionnels solidaires pendant le confinement

Traiteur et gérant de Servi sur un plateau, Didier Pla n’a pas attendu le déconfinement pour reprendre le travail. Fin Mars, il avait publié un appel aux dons et aux bonnes volontés sur les réseaux sociaux. Didier a ainsi pu concocter des repas pour le personnel soignant de l’hôpital de Perpignan et de la clinique Saint-Pierre.

Franck Seguret du Clos des Lys a été un des premiers à répondre à son invitation ; et, pendant 3 semaines, ils ont confectionné à 4 mains des petits plats dans les cuisines de St Estève. Comme Franck Seguret, beaucoup d’autres ont répondu ; un élan de solidarité et de générosité auquel Didier Pla ne s’attendait pas.

♦ Une catastrophe économique pour la saison estivale … et pour les 2 années à venir

Tous ces professionnels ont différé les trois quarts de leurs mariages à 2021 ; une année qui ne sera malheureusement pas extensible. Ce report se fera lors d’un week-end qui aurait pu être réservé à un nouveau couple. Conséquence, une charge de travail supplémentaire et une perte de revenu ; puisque seul le solde de la prestation sera perçu. S’annonce donc une catastrophe économique, non seulement pour la saison estivale, période de ces unions, mais aussi pour les deux années à venir.

L’industrie du mariage est complètement oubliée. Même si nous connaissons aujourd’hui la date de reprise des cérémonies, aucune consigne n’est donnée. L’organisation d’un mariage prend du temps et de nombreuses questions demeurent : Comment agencer la salle ? Le photographe peut-il assister aux cérémonies ? Quelles sont les mesures de sécurité précises à prendre ? Qui est responsable en cas de problème ?

♦ Le désir d’union sera-t-il toujours une priorité des couples ?

Le secteur dépend aussi des réactions émotionnelles et du moral des couples pour lesquels le désir d’union ne semble plus une priorité ; d’autant que certains sont au chômage et n’ont plus les moyens de financer leur cérémonie.

Les conséquences de cette crise sanitaire, sociale, économique, financière, culturelle et psychologique sont désastreuses. Je suis également concernée et solidaire car les reportages photographiques de mariage représentent la majorité de mes revenus. Nous savons qu’il faudra du temps pour que la machine redémarre et que l’humeur joyeuse et festive l’accompagne.

L’amour triomphe de tout, et nous serons tous, de toute manière à leur côté pour leur jour J en 2020, 2021… Mais combien de ces prestataires resteront sur la touche ? J’espère le moins possible car nous sommes avant tout des passionnés.

♦ Remerciements aux mécènes du projet “4 Regards pour notre Territoire”

L’équipe de Made In Perpignan se joint aux photographes pour remercier celles et ceux qui ont rendu possible cette aventure photographique. Parmi eux, nos quatre marraines et parrains : Bénédicte Vincent, Jacqueline Nicolas, Lucien Assens et Jc Milhet. Et bien évidemment nos mécènes : Jonathan Hareau, la famille Morata/Herand, Patricia Morita, Mlle Mercier, Alain Mangeot, Pascale Marchesan, Agnès Langevine, Antoine et Raymond Torres, et Sébastien Ménard. Un grand merci à vous…

♦ Biographie de Marie-Lise Modat

Un peu de Marie-Lise, le regard féminin du projet “4 Regards sur notre Territoire” …

Née dans les années 80, un bon cru paraît-il, Marie-Lise vit dans une petite commune proche de Perpignan. En l’entendant parler, son petit accent chantant vous emmènera directement dans sa belle région ensoleillée des Pyrénées-Orientales.

À l’affût de tous vos instants photo…

La photographie est une passion que lui a transmise son grand-père. Elle a suivi sa voie et en a fait son métier avec le plus grand bonheur. Marie-Lise est spécialisée dans les reportages de mariage et les portraits de couple. De plus, elle réalise aussi des séances photos de grossesse, de nouveaux-nés et des portraits de famille…

Animée par cette passion qu’est la photographie, elle aime prendre le temps de vous rencontrer, apprendre à vous connaître, écouter ce que vous souhaitez en y apportant son regard professionnel.

Photo de Marie-Lise par Lionel Moogin / Pholio Photographe

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances