fbpx
Aller au contenu
Accueil » Photographie » Photoreportages » Photoreportage l Voix de femmes à Maury dans l’oeil de la photographe Marie-Lise Modat

Photoreportage l Voix de femmes à Maury dans l’oeil de la photographe Marie-Lise Modat

Article mis à jour le 23 juin 2022 à 20:09

L’excellente photographe Marie-Lise Modat nous dévoile ses coups de cœur de la 1re soirée du festival Voix de femme de Maury. « Nous sommes le vendredi 17 juin 2022 et me voilà en route pour le Festival Voix de femmes à Maury. Pour cause de pandémie, cela fait trois ans que le rendez-vous annuel des plus belles voix féminines de la nouvelle scène musicale était suspendu. Cette année le festival fête ses 20 ans et je n’aurai raté ce rendez-vous pour rien au monde. Il s’agit de l’un de mes festivals préférés de notre région. J’adore la dimension familiale et bon enfant que cet évènement a su imposer et garder après toutes ses années. 

Au programme pour cette soirée d’ouverture : Stéphane, Laeti, Marie-Flore et Camélia Jordana. Sous une chaleur harassante, Stéphane ouvre le bal tout en douceur avec ses balades envoutantes « Douleurs je fuis » et « Green Dream » dernier single en date ».

Puis la petite brindille aux yeux bleus, Marie-Flore enchaine avec sa pop dansante qui met tout le public d’accord. Elle nous confie que c’est la première fois qu’elle monte sur scène en petite robe et claquettes.

Sur la petite scène des invitées spéciales, les MY’S UKRAINI. Ce sont des réfugiées accueillies à Maury. Une mère et ses deux filles. Mais avant d’être réfugiées, elles sont avant tout chanteuses professionnelles. Invitées à participer, elles nous font découvrir leurs mélodies.

La rapeuse Laeti, star de la série « Validé » accélère le tempo. Son sourire et sa générosité sont communicatifs. Elle nous confie ses diverses influences musicales et nous offre une reprise de Manu Chao, « Me gustas Tu » magnifique. Camélia Jordana clôture cette soirée, mais pas de tour d’images pour la tête d’affiche de la soirée. 

Le maire de la commune, Charles Chivilo et toute son équipe se battent chaque année pour récolter les fonds nécessaires pour renouveler ce rendez-vous et surtout rémunérer tous les artistes y compris ceux qui passent sur la petite scène. La concurrence féroce entre les festivals du territoire met en danger la pérennité de Voix de femmes à Maury. Mais qu’importe, « Charly » ne s’avoue pas vaincu et il ne lâchera rien pour que son « bébé » soit à nouveau présent en 2023.

Tous les artistes ont eu un petit mot de soutien et je sais que d’autres le soutiendront. Je tiens à remercier particulièrement Marie Chivilo pour son accueil et sa disponibilité. C’est une actrice incontournable de cet évènement. J’espère vous avoir donné envie de venir ou revenir passer un agréable moment à Maury à ce festival si cher à mon cœur et je vous donne rendez-vous l’année prochaine ».

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances