fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Catalogne » Prats de Mollo ouvre un centre culturel pour « casser les frontières » pyrénéennes

Prats de Mollo ouvre un centre culturel pour « casser les frontières » pyrénéennes

Prats de Mollo ouvre un centre culturel pour "casser les frontières" pyrénéennes

Article mis à jour le 21 février 2022 à 15:56

La Verneda, une ancienne usine textile à Prats de Mollo, a récemment accueilli ses premiers élèves suite aux travaux de rénovation et à sa transformation en centre culturel. La Verneda devient l’un des sièges du projet « Pays d’art et d’histoire transfrontalière dans les vallées catalanes » ; un projet qui a bénéficié de fonds européens.

♦ « Ici, nous n’exposons pas des objets mais des histoires »

« Nous expliquons à quoi ressemble ce territoire composé d’espaces non pas différents mais unis par les Pyrénées ; où les gens vivent de la même manière des deux côtés de la frontière, unis par leurs points communs », explique l’une des techniciennes du centre, Clara Pedrosa. Selon Josep Coma, le maire de Molló dans le Ripollès voisin, cette collaboration peut également aider à briser la saisonnalité du tourisme dans la région.

« Ici, nous n’exposons pas des objets mais des histoires » explique Clara Pedrosa. Le Centre Le Verneda se concentre sur l’architecture, l’environnement naturel, l’industrialisation et les tranches d’histoire commune aux deux côtés des Pyrénées. Cette ancienne usine textile, qui a également servi d’accueil pour les réfugiés et les familles défavorisées, est désormais l’un des sièges du projet « El País d’Art i d’Història Transfronterer de les valls catalanas ». Ce dernier implique 44 municipalités des Pyrénées-Orientales mais aussi du Ripollès, de la Garrotxa et de l’Alt Empordà. Le projet rayonne grâce à un réseau de dix autres centres sur tout le territoire ; par exemple ceux de Camprodon et de Sant Joan de les Abadesses dans le Ripollès.

Le maire de Molló, Pep Coma, souligne que le projet poursuit un double objectif. D’une part, faire prendre conscience du patrimoine, de l’environnement et de l’histoire partagés ; et d’autre part, aider à désaisonnaliser la période touristique et « casser » la frontière. « Nous voulons que les Catalans du sud sachent ce qu’il y a au-delà du Coll d’Ares ; et que les gens au nord de la frontière ne s’arrêtent pas à Prats de Mollo et poussent plus loin », explique le maire de Molló. Pour rappel, les calendriers scolaires et les périodes de vacances diffèrent de part et d’autre de la frontière ; ce qui peut contribuer à rallonger les saisons touristiques.

Prats de Mollo ouvre un centre culturel pour "casser les frontières" pyrénéennes
Photo © ACN

♦ Les premiers écoliers à visiter La Verneda

« Aujourd’hui est un jour spécial » souligne Clara Pedrosa avec un sourire. Après des années de travail, cette semaine, le centre a reçu son premier groupe d’élèves. Et La Verneda a fait un exception car le centre n’ouvrira ses portes au public qu’au printemps. « La Bressola cherchait un projet à faire en catalan et comme ils travaillent en bilingue on s’est dit que c’était l’opportunité de faire la première avec une école » rapporte la technicienne.

Une cinquantaine d’élèves ont donc participé à la journée qui comprenait une visite mais aussi des entretiens avec des habitants de la ville ; ces derniers leur ont raconté aussi bien leur retraite que comment a été vécue l’arrivée des réfugiés républicains en 1939. Si Rémi Casanova, 14 ans, élève à l’école La Bressola, s’est dit très intéressé par cette période de l’histoire, Romana Kehres, également présente ce jour-là, n’a pas caché être « impressionnée » d’être la première à visiter ce lieu.

https://twitter.com/valls_catalanes/status/1494304236015951879

♦ Un projet en bonne harmonie entre les territoires

Clara Pedrosa explique que la réalisation de ce projet transfrontalier a été un défi car il a impliqué deux manières différentes de travailler avec les administrations. Néanmoins, l’enthousiasme de toutes les parties a rendu cela possible.

Une idée partagée par le maire de Molló qui souligne également la bonne entente entre tous les participants tout en souhaitant continuer à travailler ensemble à l’avenir. « Nous avons les mêmes problèmes de dépeuplement, de vieillissement et de manque d’infrastructures et d’objectifs communs » conclut Josep Coma.

Prats de Mollo ouvre un centre culturel pour "casser les frontières" pyrénéennes
Photo © ACN

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

MiP via ACN