Présidentielle 2022 – Parti de gauche et Insoumis veulent renverser la table

PG66 - France Insoumise - Francis Daspe et Catherine David - Rentrée politique 20 - Aout 2021 © Arnaud Le Vu / MiP

Le parti de Gauche 66, membre fondateur de La France Insoumise a tenu sa conférence de presse de rentrée. L’occasion d’annoncer un rassemblement ce mardi 24 août à Thuir et la réflexion sur la stratégie politique pour l’échéance électorale de 2022. Francis Daspe et Catherine David, co-secrétaires du parti de gauche 66, plaident pour une “union populaire” afin de lancer la “révolution citoyenne”.

♦ “Il s’agit de mettre en place une politique de rupture radicale”

“L’union populaire est la stratégie choisie quand Jean-Luc Mélenchon a déclaré vouloir être candidat à l’élection présidentielle de 2022”. Pour rappel, si Jean-Luc Mélenchon est candidat en 2022, il s’agira de sa 3ème participation. En 2012, le candidat obtient 11,10% des suffrages au premier tour. En 2017, au soir du 1er tour, 19,58% des électeurs avaient voté pour le leader de la France Insoumise ; le plaçant en 4ème position derrière Francois Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Pour Francis Daspe, “l’union populaire est le rassemblement des citoyens au-delà des cartels. C’est ce que nous considérons aujourd’hui le plus efficace pour parvenir à la révolution citoyenne à laquelle nous aspirons depuis le début de mélenchonisme. Francis Daspe nous présente son livre aux éditions Eric Jamet : “2022, pour renverser la table à la présidentielle”.

PG66 - France Insoumise - Francis Daspe et Catherine David - Rentrée politique 20 - Aout 2021
PG66 – France Insoumise – Francis Daspe et Catherine David – Rentrée politique 20 – Aout 2021

“Il s’agit de mettre en place une politique de rupture radicale ; au niveau démocratique, et la mise en place de la 6ème République ; au niveau social, avec un partage des richesses totalement différent ; et au niveau écologique, avec la planification écologique et la règle verte. À la lueur de l’actualité et ce qu’il se passe en Afghanistan, on pourrait rajouter une 4ème urgence. L’urgence géopolitique”. 

♦ Comment renverser la table quand on ne franchit pas les 10% aux municipales, départementales, régionales ou législatives ?

“Ce qui permet de renverser la table, c’est de créer une dynamique et non de l’arithmétique en additionnant les scores. Nous, notre point fort est d’avoir une réelle réflexion stratégique pour créer cette dynamique. Et d’ailleurs, un des échecs du Front de Gauche en 2012, est lié au fait que Mélenchon avait toujours 2 coups sur le PC, et que ce dernier se sentait brutalisé. 

PG66 - France Insoumise - Francis Daspe et Catherine David - Rentrée politique 20 - Aout 2020 ©  Arnaud Le Vu / MiP

Dans les sondages, on est les premiers à gauche entre 10 et 12% parfois 13%. Un socle que nous n’avions pas en 2011, nous n’étions crédités à l’époque que de 3 ou 4% des intentions de vote. En 2016, on avait dans les sondages 7 ou 8% et on arrive à 19% en 2017. Ce qui ne veut pas dire qu’en 2022, on arrivera à 25%, mais on a quand même ce socle. Nous constatons aussi que ce que nous disons a un impact dans la tête des gens. C’est la résonance de notre discours. D’autres partis n’ont pas cette résonance. 

Nous avons quand même une difficulté. Entre chaque élection présidentielle, ce sont des temps morts pour nous. Que ce soit au niveau militant que politique. Mais, on arrive quand même à créer une dynamique avant la présidentielle. Notre électorat ne se mobilise pas pour les élections locales, ils ne se mobilisent que quand ils ont l’impression que leur vote sert à quelque chose. Le Parti de gauche 66, compte une centaine d’adhérents à jour de cotisation. Quant aux militants de la France Insoumise dans le département, Francis Daspe, assure qu’ils sont plus de 1.200 membres sur la plateforme.

The Melenchon's tour à Perpignan-4191722

♦ L’image de Mélenchon est-elle abimée depuis 2017 ?

Ses sorties médiatiques sont instrumentalisées. Mais ce n’est pas nouveau. Depuis 2008, Mélenchon a toujours dit qu’il n’était pas l’homme de la situation, qu’il était caractériel. Mais nous, ce que l’on veut c’est avoir un socle de 20 ou 25% pour être au second tour. Pour renverser la table, il faut être au second tour et gagner ! En étant le premier à gauche, c’est possible. On ne sait pas ce qui va se passer. Le Pen sera-t-elle toujours à 25%, on ne sait pas. Macron pourra-t-il être candidat, avec une telle impopularité ?

♦ Position du PG66 sur le pass-sanitaire

Francis Daspe présent dans les manifestations hebdomadaires anti pass-sanitaire précise, “nous n’appelons pas à manifester, mais nous sommes contre, sans pour autant être antivax. Le problème c’est que les mesures gouvernementales n’ont pas été efficaces”. Catherine David de rajouter, “ce pass-sanitaire est une obligation vaccinale déguisée. La vaccination elle-même n’est pas obligatoire. Ce qui permet à Macron de s’exonérer de poursuites éventuelles si jamais il y avait des problèmes liés à la vaccination”. 

France, Perpignan, 2021-08-07. Illustration, After the validation of the extension of the health pass by the Constitutional Council, demonstrators took to the streets again to shout their opposition to this law. In the streets of Perpignan, they were between 4,000 according to the police, less numerous than last week. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-08-07. Illustration, apres la validation de l extension du pass-sanitaire par le Conseil constitutionnel, les manifestants sont a nouveau descendu dans les rues pour crier leur opposition a cette loi. Dans les rues de Perpignan, ils etaient entre 4.000 selon la police, moins nombreux que la semaine passee. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ La candidature de Fabien Roussel du Parti Communiste est-elle un handicap ?

Que nenni, pour Francis Daspe, en 2017, “le Parti communique nous a soutenus comme la cloche soutient le pendu”. Francis Daspe de revenir sur l’histoire. “En 2008, quand on a créé le Front de Gauche, le Parti Communiste est partie prenante. Et en 2012, Mélenchon est pleinement le candidat du Front de Gauche”. En 2016, le PC commence à prendre ses distances à propos de la candidature de Jean-Luc Mélénchon. Francis Daspe de remarquer que localement, le PC est souvent candidat avec le Parti socialiste. “D’ailleurs partout où nous avons eu des élus Insoumis, il y avait toujours en face un candidat communiste. Et quand nous sommes face à des candidats communistes, nous faisons systématiquement un meilleur score“.

Train Primeurs CGT PCF Fabien Roussel Laurent Brun  Jean Luc Gibelin Nicolas Garcia août 2019
Fabien Roussel, PCF

♦ « L’Union populaire, stratégie pour la révolution citoyenne » Mardi 24 août à Thuir

Le maire de Grabels, René Révol et Francis Daspe, co-secrétaire du PG66 animeront la réunion de rentrée à Thuir. “Après la fin des élections locales, municipales de 2020, départementales et régionales de 2021, une nouvelle séquence politique s’ouvre avec les élections nationales, présidentielle et législatives en 2022. Les réflexions porteront sur la stratégie pour pouvoir renverser la table et réaliser l’indispensable révolution citoyenne à partir de la stratégie d’Union populaire lancée par Jean-Luc Mélenchon au moment de sa proposition de candidature validée par des parrainages citoyens massifs”. La formation militante proposée par le PG 66 s’inscrit dans la logique de la rentrée nationale de La France Insoumise qui aura eu lieu le week-end suivant dans la Drôme à Valence avec les AMFIS d’été (l’équivalent des universités d’été), du jeudi 26 août au dimanche 29 août.

La réunion se tient le 24 août à partir de 18h, à Thuir, salle des aînés, Maison des citoyens, 3 avenue du Docteur Ecoiffier. 

// Sur le même thème

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances