fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Prix Sauvy l Les cadres catalans priment une tyrolienne autonome des hauts-cantons

Prix Sauvy l Les cadres catalans priment une tyrolienne autonome des hauts-cantons

Prix Sauvy l Les cadres catalans priment une tyrolienne autonome des hauts-cantons

Article mis à jour le 17 décembre 2022 à 07:05

Ce 14 décembre, le jury du Prix Sauvy a dévoilé le lauréat de l’édition 2022. Une dotation de 10.000€ qui récompense une innovation à fort potentiel de développement pour le territoire. Et c’est le chariot de tyrolienne autonome ZipTronik qui remporte le 24e Prix Sauvy.

Parmi les 10 finalistes, les semelles thermorégulées SoleCooler, ainsi que Mains d’argent qui propose un compagnon de courses pour personnes âgées et la société Vrroom – spécialiste de réalité augmentée ont également été remarquées. Interview de Floran Schaack, créateur de ZipTronik.

« Je crois que le jury a voulu soutenir un projet industriel et dans les hauts-cantons »

C’était ma première participation à ce genre de concours, et je vous avoue que ça a été un compliqué pour moi. Je ne suis un artisan qui rentre dans le monde de l’industrie, et pour ma première présentation j’avais fait un slide de 17 pages. Alors qu’il était évident que je n’allais pas pouvoir tout dérouler devant le jury ! Donc je ne me sentais pas vraiment à ma place dans ce genre d’exercice et plus largement de présenter l’entreprise et mon activité devant un tel parterre de professionnels.

Et compte tenu de la qualité des autres participants, je n’imaginais pas une seconde que nous aurions pu remporter ce prix. Cela a vraiment été une grande surprise. Même si je ne suis pas dans la tête des jurées, je crois que l’aspect industriel de notre activité a pu peser dans la décision. Et je crois que la localisation de notre activité en secteur de montagne a aussi joué un rôle décisif.

« J’ai créé Pascet* en 2006 et depuis 2015, nous cherchons à innover avec un chariot de tyrolienne autonome »

À l’origine, nous gérions le parcours aérien de Porté-Puymorens, Tyrovol. Puis en 2015, nous avons développé l’activité en vendant notre savoir-faire pour la maintenance de parcours acrobatique. Nous avons aussi développé un partenariat pour ancrer les câbles dans les arbres de manière plus moins dommageable pour l’arbre. Aujourd’hui, nous sommes leader sur cette solution d’ancrage sur les arbres. Avant, les plateformes étaient installées par compression, et depuis 2018, l’ONF a sorti un livret de préconisation d’installation par perçage.

ZipTronik est notre 3e activité. Dès 2015, nous avons monté un bureau d’études pour travailler sur ce chariot que nous voulions programmable et connecté. L’accumulation d’énergie s’obtient grâce à la régulation lors de la descente et du freinage de fin de course, les moteurs se comportant comme des générateurs. Il est ensuite capable de remonter automatiquement à son point de départ.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo


« Mon activité me permet d’allier mes deux passions, l’alpinisme et la technologie »

J’ai dessiné le parcours Tyrovol de Porté-Puymorens, je l’ai autofabriqué. J’ai un niveau BTS microtechnique, j’étais élève à Prades au lycée Charles Renouvier, un pur produit local. Je suis arrivée dans la région car j’avais choisi cette formation dispensée seulement dans 2 lycées en France, à Cluses et Prades, deux lieux de montagne.

Et je suis un fana de montagne, et alpiniste à mes temps perdus. Mon activité me permet de couper mes deux passions, la technologie et l’alpinisme. C’est pour cela que j’ai cette sensibilité pour le développement des activités de montagne en y intégrant mes connaissances en mécanique et en technologie.


Les objectifs de Floran Schaack

Les 10.000€ vont nous servir à rénover nos locaux, où nous pourrons accueillir nos premiers collaborateurs à temps plein. Jusque-là je gérais tout, mais maintenant il faut que je m’entoure pour assurer les deux branches qui font le nerf de la guerre de notre activité. Le volet financier et technique, avec l’embauche d’un expert-comptable et d’un dessinateur industriel dès janvier 2023. Mon rôle est de plus en plus commercial et je dois me dégager du temps pour développer l’entreprise.

Notre chiffre d’affaires de 2021 était de 330.000€, en 2022 on sera à 600.000€. En 2023, nous espérons atteindre les 900.000€ et le million en 2025. Pour la production, nous espérons rapidement installer le volet ingénierie à Porté-Puymorens, la production de nos premiers chariots a été réalisée en Rhône-Alpes.

À terme, nous voulons rapatrier l’assemblage et la maintenance des pièces dans les Pyrénées-Orientales et à Ripoll. Aujourd’hui nous sommes soutenus, entre autres, par la BPI, la CCI, la Région Occitanie et nous préparons un projet avec EDF.

Nous sommes régulièrement sollicités pour l’étude de nouveaux projets d’installation ; ZipTronik permettant d’envisager des installations autrefois impossibles, grâce à ses différentes fonctionnalités de visée au but, régulation, automatisation et passage de pylône intermédiaire.

Nous avons d’ores et déjà été sélectionnés pour un projet de grande tyrolienne dans les Alpes à livrer en décembre 2022 et un autre en Australie pour Juin 2023.

*Pascet est l’acronyme de Pôle d’Activités Sportives Culturelles et Touristiques.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances