Réseaux sociaux – Qui sont les influenceurs à suivre dans les Pyrénées-Orientales ?

LECTURE

À l’heure où le digital est devenu absolument incontournable, les entreprises de secteurs aussi variés que la mode, le tourisme ou bien encore l’artisanat ont bien pris conscience que les réseaux sociaux peuvent tout changer en un clic. Mais comment toucher une audience de qualité ? Comment donner du crédit ou de la visibilité à son enseigne sur une portée locale telle que les Pyrénées-Orientales ?  La réponse est au marketing d’influence, autrement dit le recours à des influenceurs.

Avec l’aide de notre blogueuse complice KikiMagtravel et de Perrine Safont, rédactrice web et spécialisée dans les réseaux sociaux, nous avons tenté de cerner ce qu’implique d’être un “influenceur” pour les Pyrénées-Orientales. Et nous en avons sélectionné huit : quatre femmes, deux hommes et deux couples. Chacun, dans son domaine respectif, a su créer une communauté de confiance.

♦ Qu’est-ce qu’un influenceur, et comment les choisir ?

Grâce à leur pratique des réseaux sociaux ou à leur blog, certains acteurs du web ont réussi à sortir du lot. Ils sont ainsi devenus “populaires”, et sont parvenus à créer autour d’eux une communauté à la fois soudée et cohérente. Très suivis par leurs followers, leur parole et leur recommandation ont de plus en plus de poids.

Une communauté peut se définir par un ensemble d’individualités réunies autour de l’influenceur. Elles peuvent s’identifier à l’influenceur, vouloir lui ressembler ou partager ses expériences.

Ces nouveaux “gourous du web” peuvent être présents sur diverses plateformes. De Youtube à Instagram, en passant par la petite dernière Tik-Tok. En plus de la photo ou de la vidéo, certains s’appuient aussi sur l’écriture. Ils utilisent leur blog pour pouvoir partager des contenus plus longs ou plus détaillés qu’une simple publication sur les réseaux sociaux.

♦ Du Méga au Nano, différentes tailles d’influenceur

Les professionnels du marketing et de la communication ont défini des catégories en fonction du nombre d’abonnés sur Instagram.

  • Méga-influenceurs et Macro-influenceurs ou célébrités (de 100.000 à plus de 1 million de followers). Très populaires, ils disposent d’une large communauté et permettent aux marques d’accroître leur visibilité et leur notoriété. Bénéficiant d’une légitimité accrue dans leur secteur, leur audience est engagée et proche de leurs intérêts.
  • Mid-tiers-influenceurs (de 20.000 à 100.000 abonnés)
  • Micro-influenceurs (de 5.000 à 20.000 abonnés). Malgré une communauté plus réduite, ils sont appréciés pour leur authenticité et leur proximité avec leurs abonnés.
  • Nano-influenceurs (de 1.000 à 5.000 abonnés). Leurs communautés figurent parmi les plus engagées. Là où une célébrité peut regrouper des millions de fans, les nanos, eux touchent une audience plus ciblée. Il est parfois bien plus intéressant pour une marque de miser sa communication sur une communauté de 5.000 personnes bien ciblées. Plutôt que sur une communauté de 50.000 personnes aux opinions et habitudes de consommation inconnues et bien trop diverses.

♦ Comment choisir son influenceur ?

Selon une étude, 86% des Français affirment avoir déjà acheté un produit recommandé par un influenceur. Ce chiffre pousse naturellement toute entreprise ou institution à développer ce type de communication et à faire appel au marketing d’influence.

Mais pour réussir à faire parler de son produit ou de son territoire encore faut-il parvenir à toucher la bonne personne. Celle qui fera l’intermédiaire entre son entreprise et le public ciblé. C’est le rôle de l’influenceur qui a réussi à fédérer autour de son image, ou de sa personnalité une communauté qui lui fait confiance et se fie à ses avis.

Tout acteur souhaitant se lancer dans le marketing d’influence devra avant tout trouver les influenceurs spécialisés dans son secteur d’activité. Il sera plus difficile de parler à un public de jeunes skateurs sur la base d’un partenariat avec une influenceuse spécialisée dans le soin ou la beauté !

Il faut ensuite partir à la recherche d’une personne qui accepte de promouvoir votre produit. L’argent n’est pas le seul critère à prendre en compte. Un influenceur peut refuser un partenariat si le produit ne correspond à sa thématique, à ses valeurs ou à ses goûts. C’est d’ailleurs là qu’on reconnaît l’authenticité d’un influenceur. Il est important de trouver une personne sincère, qui ne fera pas de faux-semblants.

N’oubliez pas qu’un influenceur a le droit de partager le contenu à sa manière. Vous n’avez pas la liberté de juger ou de modifier la mise en avant d’un contenu. Beaucoup d’entreprises l’oublient, mais, un vrai partenariat, c’est respecter la personnalité de l’influenceur.

♦ Détecter un vrai d’un faux influenceur ? 

Le problème qui se pose aujourd’hui est de détecter les vrais des faux influenceurs. La notoriété sur Internet pouvant désormais rapporter gros, de nombreuses personnes ont essayé de profiter du système. Aujourd’hui, il est très simple d’acheter des vues, des likes, des commentaires, des abonnés ou même avoir recours à des faux concours.

Il est donc important de communiquer avec l’influenceur avant de s’engager dans une collaboration. Il est vivement recommandé de prendre contact avec lui, vérifier son trafic et son engagement auprès de sa communauté. Afin que ses followers deviennent réellement de potentiels acheteurs.

♦ Qu’est-ce que le taux d’engagement et pourquoi en tenir compte dans votre choix ?

Perrine Safont nous précise : « Il y a plusieurs sortes de critères à prendre en compte pour sélectionner un influenceur, mais le taux d’engagement est désormais l’indicateur privilégié”. En effet, celui-ci marque vraiment le lien établi entre une communauté et l’influenceur choisi. “Il s’agit d’un ratio prenant en compte les différentes interactions effectuées sur l’ensemble du contenu proposé par l’influenceur et son nombre d’abonnés ». Il coïncide avec un autre critère de sélection évoqué plus haut : L’authenticité de la communauté. 

“Car c’est là que réside l’enjeu : apparaître sur le fil de la cible que nous souhaitons atteindre et non des comptes fantômes”, nous précise Perrine. Attention néanmoins, le taux d’engagement varie en fonction de la thématique choisie. Ainsi le voyage, la mode ou le sport ne génèrent pas le même engagement.

Pour vous faciliter la tâche, plusieurs agences spécialisées et outils en ligne ont vu le jour afin de leur permettre de trouver l’influenceur idéal. Pour cet article, nous avons utilisé l’outil gratuit Tanke qui permet de calculer automatiquement le taux d’engagement.

♦ Huit influenceurs à suivre en 2020 dans les Pyrénées-Orientales

Avertissement : Notre ligne n’est absolument pas de distribuer de bonnes ou de mauvaises notes. Cet article met simplement en lumière des influenceurs qui ont des valeurs qui nous ressemblent. De nombreuses autres personnes auraient mérité de figurer dans ce classement. Nous avons privilégié des comptes qui mettent un point d’honneur à valoriser leur territoire.

⊕ L’Oeil d’Eos, voyage et aventure au bout du monde (69.982 abonnés)

Derrière l’Oeil d’Eos, se cachent les plus gros blogueurs des Pyrénées-Orientales. Malgré leur popularité, le couple formé par Eloïse et Luc sait rester humble et accessible.

Leur style : “Un univers où art et quête intime sont liés pour inciter les gens à voyager, à découvrir et à ressentir la subtilité brute du monde”

Instagram loeildeos : Taux d’engagement : 10,31%/ Nombre de likes moyen : 7.130 / Nombre moyen de commentaires : 92 

⊕ By Coralie Blog pour colorer votre quotidien (21.063 abonnés)

Coralie partage avec douceur et fantaisie son quotidien, ses coups de cœur beauté et mode sans oublier ses bonnes adresses catalanes et notre beau territoire. Une femme pétillante que l’on prend plaisir à découvrir via son blog ou son instagram.

Instagram bycoralieblog : Taux d’engagements : 4,34% / Nombre de likes moyen : 712/ Nombre moyen de commentaires : 202

⊕ Sébastien Marroncles (6.131 abonnés)

Passionné de bivouacs et d’atmosphères épiques, Sébastien aime repousser ses propres limites. Photographies de jour ou de nuit, il apporte un regard différent sur le monde qui nous entoure. Depuis son plus jeune âge, son regard se porte sur les merveilles accessibles qui s’offrent au quotidien. De la côte rocheuse aux Albères, du Canigou au Capcir en passant par le Vallespir ou les Fenouillèdes, ces paysages magnifiques bercent son quotidien.

“Nos montagnes plongent dans la mer et sont le symbole d’une frontière qui unit plutôt que d’éloigner. L’eau, la roche, le soleil et  l’air s’assemblent pour nous offrir des paysages tumultueux et des atmosphères paisibles au goût de vacances. La ville côtoie les espaces vierges et les plages reflètent les sommets …”

Instagram sebastienmarroncles : Taux d’engagement : 18,42% / Nombre de likes moyen : 1.087 / Nombre moyen de commentaires : 42 

⊕ Lexlutin (4.501 abonnés)

Jérôme, plus connu sous le pseudo Lexlutin, partage avec authenticité et bienveillance ses plus belles photographies. Il sait mettre en valeur notre Pays Catalan à travers ses clichés lumineux et plein de vie. La culture catalane n’a plus de secret pour lui

“Sans inspiration, pas de création qui réponde vraiment aux cris du cœur, aux mouvements de l’âme” Paul Javor.

Instagram lexlutinTaux d’engagement : 9,31% / Nombre de likes moyen : 383 / Nombre moyen de commentaires  : 36 

⊕ Babidji (2.809 abonnés)

Derrière Babidji, se cache Mélanie, une maman curieuse, engagée et spontanée qui met son grain de folie un peu partout. Ici, on parle de tout et de rien, mais surtout de bienveillance, de bonheur et d’instants magiques. Elle aime partager son quotidien et faire découvrir les Pyrénées-Orientales à sa façon, un pays catalan au goût délicieux de la liberté.

“Attrape tes rêves et rends les réels”

Instagram babidjileblog : Taux d’engagement : 9,94% / Nombre de likes moyen : 243 / Nombre moyen de commentaires : 36 

⊕ Le Carnet d’une baroudeuse, gourmandise et photographies (1.404 abonnés)

Derrière le carnet d’une baroudeuse, Adeline et Mathieu, un couple de micro-influenceurs gourmands et sympathiques. Simplicité et joie de vivre, ils nous partagent autant leurs bonnes adresses que leurs balades coups de cœur à travers le département. Ils participent bientôt au Salon des Blogueurs qui a lieu à Mandelieu-la-Napoule, nous avons hâte de découvrir la suite de leurs aventures.

 

Instagram carnetsdunebaroudeuse : Taux d’engagement : 16,56% / Nombre de likes moyen : 224 / Nombre moyen de commentaires : 11 

⊕ Cerdanyafotografia (1297 abonnés)

Originaire des Pyrénées-Orientales, Lucie est bercée par les montagnes catalanes depuis sa plus tendre enfance. Curieuse et passionnée, elle est captivée par son territoire et cette nature qui l’entoure. En 2016, elle réalise ses premiers clichés de cerfs qui font naître une nouvelle passion : la photographie animalière. Toujours en quête de nouvelles prises de vues, elle parcourt le département entre mer et montagne afin de capturer la richesse catalane des Pyrénées-Orientales.

Instagram cerdanyafotografia : Taux d’engagement 15,35% / Nombre de likes moyen 193 / Nombre moyen de commentaires : 6

⊕ Jolies lueurs, récits, rencontres et portrait  (1.207 abonnés)

Jolies Lueurs”, c’est l’histoire des lumières, des instants, des détails et des grands espaces que Julie cherche en permanence. C’est l’histoire de son regard sur le monde à travers son objectif. Pour elle, le voyage n’est pas qu’une destination lointaine, c’est un état d’esprit. Elle fait des Pyrénées-Orientales, son terrain de jeu et n’oublie pas de nous faire rencontrer par la même occasion, toutes les personnes qui font vivre le territoire.

Instagram jolieslueurs : Taux d’engagement : 16,99% / Nombre de likes moyen : 189 / Nombre moyen de commentaires : 18

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

SELFIE 1949-2019 Brigitte Kühlewind Brennenstuhl © Musée d’Art Hyacinthe Rigaud / Pascale Marchesan
Article précédent

Exposition d'hiver "L’Esprit du lieu" au musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan

Article suivant

RN116 - 10 Millions d'euros de travaux, des habitants et entreprises isolés, et maintenant ?

felis libero dapibus fringilla risus dolor adipiscing nec mattis