fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Brèves » Revue de presse du 20 novembre l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Revue de presse du 20 novembre l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Procès du drame de Millas l Ouverture des audiences d'un procès hors norme

Article mis à jour le 20 novembre 2022 à 08:41

Procès du drame de Millas, défilé de pro et anti-corrida, ZFE à Perpignan, témoignage d’Élisabeth conductrice de bus… Le dimanche c’est #RevueDePresse

Vous l’avez manquée ? Relire la précédente revue de presse.

 Le verdit du procès du drame de Millas est tombé

⊕ Le Figaro / Procès du drame de Millas : la conductrice du bus condamnée à cinq ans de prison, dont quatre avec sursis

Les avocats de Nadine Oliveira, 53 ans, jugée pour «homicides et blessures involontaires», avaient demandé la relaxe de leur cliente, hospitalisée depuis le 22 septembre. La conductrice du car scolaire percuté par un TER au passage à niveau de Millas (Pyrénées-Orientales) en décembre 2017, accident qui avait causé la mort de six enfants, a été condamnée vendredi 18 novembre à cinq ans de prison, dont quatre avec sursis.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ La Croix / Accident de Millas : la conductrice du car condamnée à cinq ans de prison, dont quatre avec sursis

La conductrice du car impliqué dans l’accident de Millas a été condamnée à cinq ans de prison, dont quatre avec sursis, vendredi 18 novembre. Elle avait franchi un passage à niveau alors qu’un TER arrivait, en décembre 2017, dans les Pyrénées-Orientales, provoquant une collision qui avait tué six collégiens présents dans son véhicule.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Pro et anti-corrida battent le pavé perpignanais

⊕ La Croix / Les chiffres de la corrida en France

Les députés se sont prononcés mercredi contre l’interdiction de la corrida en commission. La proposition était portée par l’Insoumis Aymeric Caron. En France, environ 200 corridas sont organisées chaque année dans les régions où elles sont autorisées. Une « exception qui n’a plus lieu d’être », une « torture ». La proposition d’interdire totalement la corrida du député de La France insoumise Aymeric Caron a été examinée mercredi 16 novembre en commission.

Les députés se sont prononcés contre. Ce vote n’empêche pas son examen dans l’hémicycle le 24 novembre. (…) Alès, Arles, Auch, Bayonne, Béziers, Dax, Istres, Langon, Mont-de-Marsan, Nîmes, Pau, Perpignan… Les villes taurines se mobilisent pour défendre la corrida, « culture vivante » au poids économique important : le chiffre d’affaires de cette activité s’élève autour de 40 millions d’euros.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Le Figaro / Corrida : comment les taureaux de combat sont-ils élevés ?

La majorité des députés ont rejeté jeudi la proposition de loi d’abolition de la corrida. Le retour de ce débat agace les éleveurs de taureaux de combat, qui défendent son apport écologique. «La torture et la mort d’un animal ne peuvent légalement constituer un divertissement digne de l’éthique», assenait le député de la France Insoumise Aymeric Caron dans sa proposition de loi du 11 octobre 2022. Une volonté d’interdiction au nom de la préservation du bien-être animal qui est loin de faire l’unanimité dans la classe politique.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ La Croix / « Il y a tellement de belles choses à voir autour de soi »

Élisabeth Paris, conductrice de bus à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? L’aventure du jour, quelle qu’elle soit, au travail ou pas. Tout m’intéresse. Même les journées moins agréables, ou lorsque je suis fatiguée, je suis preneuse ! Je conduis des bus depuis quinze ans, mais je suis sur la même ligne depuis sept ans. J’ai donc mes habitués. Je sais à quelle heure ils vont travailler et quand ils reviennent. Quand je prends le service à 5 heures du matin, au début, il n’y a personne.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Vers une ZFE à minima pour Perpignan et la communauté urbaine ?

⊕ Capital / ZFE : le maire de Perpignan Louis Aliot se bat pour obtenir une dérogation

Les automobilistes possédant une vignette Crit’Air 3 pourront-ils rouler dans la Zone à faibles émissions de Perpignan en 2025 ? C’est le souhait de son maire, Louis Aliot. Louis Aliot monte au créneau. Le maire de Perpignan veut créer une exception à la règle des ZFE (zones à faibles émissions) dans sa ville. Alors que le principe, posé par la loi Climat et résilience, implique que toutes les villes de plus de 150 000 habitants créent ces fameuses zones à l’horizon 2025, le premier édile souhaite qu’elle impacte au minimum les usagers de la route. Pour ce faire, il souhaite étendre l’autorisation de sa future ZFE aux véhicules dotés de la vignette Crit’Air 3 ; alors que la loi ne prévoit qu’une permission pour les Crit’Air1 et 2.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Musique au théâtre de l’Archipel et Escaro terre d’espoir pour des jeunes de banlieue

La Libre Belgique / Ars Musica : « une expérience musicale, scientifique, vitale »

Quel lien entre Big Science de Laurie Anderson, Metropolis de Fritz Lang et Ombres célestes de Jean-Luc Fafchamps ? Passionnément dédié à la création musicale, Ars Musica offre cette année une programmation foisonnante, interdisciplinaire, quasi explosée. Et c’est bien ainsi que l’a voulue son directeur musical, le Français Bruno Letort, lui-même compositeur, interviewé par téléphone à Perpignan, une heure avant la création de sa dernière œuvre au festival de Perpignan. Pour le festival 2022, cet infatigable arpenteur des voies de traverse a choisi la science….

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ L’Humanité / Escaro, une cité par les jeunes

Récit Squatteurs banlieusards, ils veulent s’installer dans une ferme abandonnée d‘un village des Pyrénées-Orientales, et rêvent d’y construire leur société parallèle.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances