fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Brèves » Revue de presse du 22 janvier l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Revue de presse du 22 janvier l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

FRANCE - BORDER CONTROL FIGHT AGAINST ILLEGAL IMMIGRATION

Article mis à jour le 22 janvier 2023 à 12:50

Au programme de la revue de presse du 22 janvier ; l’amitié franco-espagnole pas très évidente au niveau des mobilités ; Visa pour l’Image, Canard enchaîné et nouveau «Monsieur France Afrique», les aventures du RN catalan ; les répliques du séisme des Déferlantes, et les oranges de Eus.

Vous l’avez manquée ? Relire la précédente revue de presse.

De la friture dans la ligne frontière entre la France et l’Espagne

⊕ Le Figaro / Dans les Pyrénées, ces murs qui barrent l’amitié franco-espagnole

Ce sont quatre grosses pierres alignées sur une route de terre. La plus imposante doit mesurer un demi-mètre de haut, pour 1,50 m de long. Là, sur un col des Pyrénées, à la limite de la commune de La Vajol et du village de Las Illas, une frontière physique a ressurgi entre la France et l’Espagne. Quatre gros cailloux barrent l’accès aux véhicules. En principe. Nos guides, trois Français et un Espagnol, nous font remonter dans leur SUV. Dix mètres à droite des rochers posés sur ordre de la préfecture des Pyrénées-Orientales, une piste a été aménagée sur quelques centaines de mètres par un engin de chantier. Elle traverse une parcelle privée, à l’abri donc de l’intervention publique. Quiconque ayant un véhicule assez haut ou assez vieux pour ne pas craindre d’en esquinter le châssis peut défier à peu de frais les remparts de la République.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ La Vanguardia / Francia sigue sin mover ficha para quitar el tapón al corredor mediterráneo en la frontera

Emmanuel Macron, qui tient un sommet avec Sánchez demain, a laissé entendre dans une interview son intention de renforcer l’axe Marseille-Lyon, ce qui pourrait nuire au développement du corridor en Europe. Le gouvernement français n’a pas encore précisé s’il allait prendre des mesures pour désengorger le goulot d’étranglement entre Perpignan et Montpellier, un goulot qui menace la fluidité du corridor méditerranéen dans son intégration à l’Europe.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Visa pour l’Image, Canard Enchaîné et nouveau Monsieur Afrique, aventures de l’extreme droite catalane

⊕ Le Canard Enchainé / Le RN fait un carton

On sait s’amuser au Rassemblement National, en témoigne ce photomontage diffusé « pour rigoler » par Ludovic Butin, un élu RN des Pyrénées-Orientales. (…) Le Canar a contacté cette fine gâchette. Ludovic Butin, qui est à la fois conseiller municipal de Canohés et conseiller départemental suppléant de Louis Aliot, nous a vidé tout un chargeur de versions différentes.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Le Point / Quand le Rassemblement national s’embourgeoise

ENQUÊTE. Chefs d’entreprise, préfets, notaires, francs-maçons… comment les notables sont la nouvelle cible du parti de Marine Le Pen. (…) En remportant la ville de Perpignan en 2020, le RN Louis Aliot a hérité du contrat qui lie sa ville depuis plus de trente ans à un festival de photojournalisme de renommée mondiale : Visa pour l’image. (…) « Je suis accueilli dans une ville qui a fait le choix d’élire Louis Aliot, je n’aurais pas voté pour lui mais je respecte les voix des électeurs », répond sans varier Jean-François Leroy, fondateur du festival. Si le journaliste a pu témoigner des relations urbaines, du « respect mutuel » qui le liait jusqu’ici au maire RN de la cité occitane, l’édition 2022 de son festival le rend aujourd’hui moins amène. Outre les directives sur son emploi du temps ou sur l’agencement du lieu et le chantage aux effectifs mis à sa disposition, l’organisateur de l’événement n’a pas digéré ce qu’il qualifie aujourd’hui de « première tentative d’interférence politique depuis la création du festival », en 1989.

Lors de la remise du Visa d’orde la ville de Perpignan, prix traditionnellement remis par le maire, les équipes de Louis Aliot ont voulu imposer que montent sur scène une dizaine d’Ukrainiens, dont des enfants, en tenue traditionnelle. Jean-François Leroy ne décolère pas : « Louis Aliot a voulu en faire un moment de communication politique. Pour rappeler que la ville avait accueilli des personnes fuyant la guerre. Sauf que ce n’est absolument pas l’endroit. Jamais un politique n’a fait ça en trente ans. Visa, c’est de la photo, point. » En coulisse, le désaccord est allé jusqu’à pousser l’adjoint à la Culture de Louis Aliot, André Bonet, à traiter devant témoins de « pourriture » le président du festival. Louis Aliot balaie, lui, une « confusion » liée à l’accueil que lui auraient réservé, dans le public, une vice-présidente de la région – dirigée par la PS Carole Delga – et ses proches : « Ils ont hué le prix décerné par la ville ! » Si aplanies que soient les digues, aussi alignées que puissent paraître les planètes, il n’est jamais exclu de se tirer une balle dans le pied.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Le Monde / Marine Le Pen s’aventure au Sénégal, en quête d’une image internationale

Avant de se rendre à Dakar, la cheffe de file du RN affiche une vision pour l’Afrique qui tranche avec ses déclarations habituelles. De quoi sera fait le voyage de Marine Le Pen au Sénégal ? La candidate battue à l’élection présidentielle de 2022 s’est envolée, lundi 16 janvier, pour Dakar, dont elle reviendra vendredi, enjambant ainsi la mobilisation sociale contre la réforme des retraites. (…) M. Ceccaldi n’a pas contribué à l’élaboration de ce voyage, qui est plutôt l’œuvre du maire de Perpignan, Louis Aliot, l’autre « M. Afrique » du RN, et de l’ancien directeur de cabinet de Marine Le Pen, Nicolas Lesage.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Cantine du Département, malbouffe et irrégularités

⊕ Blast le souffle de l’info / Malbouffe au menu pour les mineurs isolés de Perpignan

Soupçonnés de prises illégales d’intérêts dans une affaire de marchés publics révélée par Blast, deux agents du département des Pyrénées-Orientales ont été suspendus le 6 janvier. Au-delà d’irrégularités dont le procureur est saisi, les deux prestataires de restauration en cause – également suspendus – étaient pointés du doigt depuis des années pour la piètre qualité des repas délivrés. Loin des standards exigés de ses autres services de restauration par le département.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Les répliques du séisme des Déferlantes à Perpignan

⊕ 20 Minutes / Rassemblement national : A Perpignan, la crainte d’un boycott culturel après la polémique des Déferlantes

Les Déferlantes, l’un des festivals les plus importants des Pyrénées-Orientales, a annoncé ne plus se produire à Perpignan à la suite du boycott d’Indochine et de Louise Attaque. Depuis 2020, Perpignan est la plus grande ville de France à être administrée par le Rassemblement national. Une situation qui jusque-là, n’avait pas d’impact sur sa vie culturelle. Mais la semaine dernière, les organisateurs du festival les Déferlantes ont annoncé leur souhait de ne plus se produire dans la ville, à la suite du refus d’Indochine et de Louise Attaque de jouer dans une ville pilotée par le RN. Simple cas isolé ou début d’un boycott généralisé de Perpignan par le monde de la culture ?

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Le Monde / Rima Abdul Malak : « Pour la culture, la vague du populisme sera très violente »

La ministre de la culture présente, lundi soir, ses vœux et ses projets au milieu culturel. Elle revient, dans un entretien au « Monde », sur les difficultés et les défis du secteur. (…) Indochine et Louise Attaque ont refusé d’aller jouer au festival Les Déferlantes, relocalisé à Perpignan, la ville de Louis Aliot (Rassemblement national). Cela vous interpelle-t-il ? Ces artistes ont leur liberté d’expression et de choix. Mais le boycott ne me semble pas la manière la plus efficace de lutter contre le RN. Je crains même que ce soit contre-productif. Il faut lutter contre le RN sur le terrain. Y compris dans les villes où il a pris le pouvoir. 

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Le journal Le Monde s’intéresse aux oranges de Eus

⊕ Le Monde / Pour la beauté du zeste

Un jeune couple d’agronomes, Perrine et Etienne Schaller, ont fait du domaine Bachès, à Eus, près de Perpignan, un royaume pour la biodiversité des agrumes où s’épanouissent citrons caviars, mains de Bouddha et autres kalamantsis.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Photo de Une, frontière franco-espagnole à Cerbère.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances