Revue de presse du 22 Novembre | Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Parcourez notre revue de presse nationale (et pas que) publiée tous les dimanches. Un format Made In Perpignan ; les Pyrénées-Orientales sous le prisme des médias nationaux et étrangers.

♦ Économie – Les commerçants des Pyrénées-Orientales marquent les esprits

⊕ Courrier International / Le confinement réveille la colère des petits commerces français

Dans la France confinée, les libraires ont pris le leadership de la révolte du petit commerce contre les géants de la vente en ligne ; injustement avantagés dans la crise sanitaire. Ce correspondant canadien du journal Le Devoir leur reconnaît un pouvoir de nuisance important et rappelle quelques précédents historiques.

⊕ France Info / Confinement : les restaurateurs, dans l’attente, sont plus inquiets que jamais

Depuis le reconfinement, les cafés et restaurants ont dû fermer leurs portes. Toujours sans aucune perspective de réouverture, mardi 17 novembre, ils sont confrontés à une interminable attente. Le temps passe et les caisses sont toujours vides pour les restaurateurs, chaque jour plus inquiets. “C’est confus, on n’est au courant de rien, on ne sait pas si demain on va crever ou alors sinon on va pouvoir sortir la tête de l’eau”, déplore Thierry Buena Vista, restaurateur à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Si beaucoup espéraient une éclaircie début décembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a été clair mardi 17 novembre : les restaurants ne pourront pas rouvrir début décembre.

⊕ TF1 / Perpignan : les commerçants simulent un enterrement pour dénoncer leur fermeture

La colère des artisans et des commerçants qui demandent à pouvoir travailler continue à monter. Ce lundi matin, ceux de Perpignan se sont rassemblés pour faire savoir leur ras-le-bol. A Perpignan, commerçants, artisans et restaurateurs sont en deuil. Ce lundi matin, ils étaient près de 1 000 à se rassembler pour manifester contre le fait que l’Etat les considère comme non-essentiels. Habillés en noir, ils se sont prêtés à une mise en scène glaçante : celle d’un enterrement. Un à un, ils se sont allongés au sol pour symboliser la mort de leur commerce.

⊕ Nice Matin / A Perpignan, des centaines de commerçants réunis pour une “matinée funèbre”

Plusieurs centaines de commerçants, artisans et chefs d’entreprise des Pyrénées-Orientales, dont les activités sont à l’arrêt depuis le début du confinement, se sont rassemblés lundi dans le centre de Perpignan pour une “matinée funèbre”. Vêtus de noir, debout sur une toile rectangulaire noire symbolisant leur tombe et respectant la distanciation, les manifestants -400 selon la préfecture, plus de 1.000 selon les organisateurs- ont écouté le glas résonner sur la place de la République. […] Après Lyon et Biarritz, lundi, ils étaient près d’un millier de commerçants dans les rues de Perpignan à réclamer qu’on les laisse travailler.

⊕ 20 Minutes / Confinement dans les Pyrénées-Orientales : Des commerçantes posent (presque) nues pour alerter l’Etat sur leur situation

« Quitte à être à poil, autant le faire moi-même », lancent les commerçantes de Bourg-Madame. Dimanche, des commerçantes « non-essentiels » de Bourg-Madame, une commune des Pyrénées-Orientales, ont publié des photos un peu spéciales, pour dénoncer la situation dramatique dans laquelle elles se trouvent, en raison du confinement. Sur Facebook, une agente immobilière, une vendeuse en lingerie ou une bijoutière ont dévoilé des clichés où elles posent (presque) nues. D’autres devraient suivre.

♦ Transports – Après 3 ans sans TER

⊕ 20 Minutes / Accident à Millas : Trois ans après le drame, le trafic ferroviaire a repris intégralement

Le 14 décembre 2017, la collision entre un TER et un car scolaire a causé la mort de six collégiens, sur un passage à niveau, à Millas (Pyrénées-Orientales). Près de trois ans après le drame, le trafic ferroviaire a repris lundi matin, entre Prades et Villefranche-de-Conflent. Il avait été interrompu depuis l’accident. « Ce fut une attente très, très longue qui ne s’est jamais produite en France », a confié Enric Balaguer, le président de Train en Têt, l’association qui œuvrait pour le retour de la ligne. Jusqu’ici, les habitants (et les touristes) prenaient le bus, mais c’était deux fois plus long.

♦ Sports – Ça passe pour l’USAP et casse pour les Dragons

⊕ Le Télégramme / RC Vannes. Battu sur le fil par Perpignan

Devant leur écran, les supporters du RC Vannes, privés de stade, ont dû se lever plusieurs fois de leur canapé tant le suspense a été à son comble lors de ce choc de Pro D2. Mais au final, c’est Perpignan qui l’emporte (19-21).

⊕ Le Dauphiné Libéré / Les Dragons Catalans n’ont pas fait le poids

Les Catalans ont résisté une mi-temps avant de céder sous les coups de boutoir des Anglais.

♦ Environnement – Entre innovation et contestation

⊕ Le Monde Planète / De la douche mobile au four à pain, l’énergie solaire à concentration se développe

Concentrer les rayons du soleil à l’aide de miroirs pour créer de la chaleur sur un point précis : la technique est connue depuis des siècles, mais elle retrouve une nouvelle jeunesse grâce à plusieurs initiatives locales. […] « La France a été un leader mondial du solaire à concentration, mais cette technique n’est pertinente pour produire de l’électricité que dans les régions à fort ensoleillement direct. Ce n’est le cas que de quelques sites en France, à l’est des Pyrénées », observe Alain Dollet, directeur du laboratoire du CNRS Promes, sis à Perpignan et Odeillo ; où se situe un gigantesque four solaire expérimental.

⊕ Green Univers / Eco-Tech Ceram est passé aux travaux pratiques

Son entreprise Eco-Tech Ceram oeuvre dans la récupération de chaleur fatale mais Antoine Meffre, dirigeant et fondateur, est surtout un réservoir de ténacité. Six ans après avoir lancé à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) sa start-up de stockage de calories dans des céramiques issues de déchets, cet ingénieur a inauguré aujourd’hui la première réalisation chez un client.

⊕ Le Point / Jean-Paul Pelras – Radio France offre de la pub aux lobbies verts

TRIBUNE. La radio publique veut offrir de la pub aux ONG environnementales, qui désinforment pourtant massivement sur l’agriculture. De quel droit ?

♦ Personnalités

⊕ Le Monde / Karine Lacombe « La vie, c’est la”fight” »

La crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19 a bouleversé le quotidien de Karine Lacombe ; infectiologue et chef de service à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. Elle le raconte dans une BD autobiographique. […] Côté maternel, c’est la figure de mon grand-père qui a été prégnante : républicain espagnol, il s’est battu pendant la guerre civile, puis a traversé à pied toute l’Espagne pour fuir le franquisme et gagner la France, a été interné de longs mois dans le camp d’Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) avant de remonter, toujours à pied, vers la Normandie et d’y trouver du travail, en 1940, comme commis agricole puisque les hommes français étaient partis à la guerre. Il n’a jamais revu ses parents vivants et n’était que douleur.

⊕ Le Télégramme / Cinq candidats en lice pour le poste de directeur du Quartz, à Brest

Cinq candidats ont été retenus pour prendre la suite de Matthieu Banvillet à la tête du Quartz, la scène nationale de Brest. À la suite de leurs auditions la semaine prochaine, un jury devra les départager début décembre. Jackie Surjus-Collet, directrice adjointe du Théâtre de l’Archipel, la scène nationale de Perpignan, est aussi sélectionnée. Elle a développé le festival Aujourd’hui Musiques, qui s’est affirmé comme un des rendez-vous les plus innovants de la création musicale.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances