Revue de presse du 29 Novembre | Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

FRANCE - SOCIAL MOVEMENT - POLITICS - FEMINIST - ANTIFASCIST - RALLY FOR THE INTERNATIONAL DAY AGAINST VIOLENCE AGAINST WOMEN

Parcourez notre revue de presse nationale (et pas que) publiée tous les dimanches. Un format Made In Perpignan ; les Pyrénées-Orientales sous le prisme des médias nationaux et étrangers. Photo de Une © Idhir Baha

♦ Une assistance limitée à 30 personnes pour les offices religieux

⊕ C News / L’évêque de Perpignan autorise les curés à accueillir plus de 30 fidèles lors des offices religieux

C’est officiel : les lieux de culte pourront rouvrir en France à partir du samedi 28 novembre. Mais le gouvernement n’a pas cédé concernant la jauge limitant la fréquentation de ces édifices à 30 personnes. Une mesure qui suscite l’incompréhension de l’évêque de Perpignan-Elne (Pyrénées-Orientales).

⊕ Le Monde / Des évêques se refusent à limiter l’affluence aux messes à 30 personnes

Rien ne va plus entre l’Église catholique et l’État. Les conditions de reprise des célébrations publiques de la messe – comme des autres cultes – dans la première phase du déconfinement ont entraîné une réaction courroucée de nombreux évêques. Au point que certains d’entre eux ont annoncé qu’ils ne feraient pas respecter la limitation à 30 du nombre autorisé de fidèles pour les messes en public, samedi 28 et dimanche 29 novembre. […] « Nous respecterons cette jauge qui nous est imposée, écrit Norbert Turini, évêque de Perpignan.(…) Je demande néanmoins à messieurs les curés de ne pas s’ériger en « comptables » de leurs assemblées dominicales et donc de ne pas rejeter, si tel était le cas, la 31e personne et les suivantes qui se présenteraient. »

♦ Coronavirus – Sérologie au quartier Saint-Jacques

⊕ 20 Minutes / Coronavirus à Perpignan : Dans le quartier Saint-Jacques, près de la moitié des habitants ont été contaminés

Selon une étude, plus de 35 % des habitants qui ont été testés ont été infectés dans trois secteurs de la ville. Au printemps, le quartier Saint-Jacques, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), avait déjà été identifié comme un important cluster du Covid-19. Ici, vit une importante communauté gitane, qui a pleuré plusieurs morts, lors de la première vague. Une étude de séroprévalence, menée par le CHU de Perpignan et Santé Publique France, pointe la très forte circulation du virus dans le quartier, et ceux du Haut-Vernet et du Nouveau-Logis. Entre le 30 juin et le 17 juillet, des prélèvements sanguins ont été pratiqués sur 700 adultes et enfants qui résident dans ce secteur de la capitale catalane.

⊕ Les Echos / Covid : « L’isolement contraint serait un échec »

Le Dr Hugues Aumaître est le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Perpignan. C’est lui qui, pour la première fois en France au printemps dernier, a eu l’idée de réquisitionner un hôtel afin d’accueillir des personnes contaminées qui ne pouvaient pas s’isoler chez elles. « Isoler les personnes atteintes de Covid est une nécessité médicale et nous, médecins, assumons la responsabilité de cette prescription. Convaincre les patients de s’y conformer est aussi notre boulot. Mais envisager « une manière plus contraignante » ​, comme l’a déclaré le président, relève de la décision politique. Cela dit, je préfère l’incitation à la punition.

https://twitter.com/LesEchos/status/1332310456162258945

♦ Solidarité Covid – Les excédents de stock cédés aux associations

⊕ 20 Minutes / Coronavirus dans les Pyrénées-Orientales : La marque Florette cède ses stocks invendus à des associations

La marque Florette, célèbre pour ses crudités en sachets, a fait don de ses invendus, en raison de la crise du Covid-19, à des associations d’aide alimentaire. La filiale du groupe chargé de la transformation des fruits et des légumes, Florette Food Service, basée à Torreilles (Pyrénées-Orientales), a cédé plus de 30 tonnes de produits, dont des salades, des fruits et des légumes frais à Cœurs résistants, Aubépine, l’Epicerie de l’Espérance et Au panier garni, qui aident les plus démunis.

♦ Castex, Dupond-Moretti, leur patrimoine dans les Pyrénées-Orientales

⊕ Le Figaro / Les détails insolites du patrimoine immobilier du gouvernement

Le Figaro vous propose sa sélection d’informations inattendues repérées dans les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement, maintenant qu’elles sont au complet. […] Jean Castex, le terrien. Le premier ministre incarne notamment le terroir et une forme de bon sens paysan. Cela tombe bien: son patrimoine illustre également ce rapport à la terre. Outre ses deux maisons des Pyrénées orientales, de 200 m² chacune (acquises en 1989 et 2013), Jean Castex possède deux terrains dans ce département s’étalant sur plus de 8 hectares ainsi que 2 hectares de terres agricoles dans le Gers.

⊕ Capital / Rolex, Bentley, bateau… le luxueux patrimoine d’Eric Dupond-Moretti rendu public

Ce mardi 24 novembre, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a dévoilé les déclarations d’intérêts et de patrimoine des membres du gouvernement de Jean Castex. Outre sa rémunération d’avocat, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti dispose de plusieurs biens luxueux. […] Outre sa maison de 300 mètres carrés à Nice, acquise pour 1,55 million d’euros en 2018, et ses 3,5 hectares de vignes à Collioure (Pyrénées-Orientales), Eric Dupond-Moretti possède un appartement de 200m2 à Paris, acheté 1,8 million d’euros en 2010, et qui vaut désormais 2,8 millions d’euros.

♦ Rassemblement National – Police et départementales

⊕ Europe 1 / Louis Aliot : « Si on affaiblit la police, ce sera le début de la guerre civile »

Louis Aliot, maire Rassemblement National de Perpignan, était l’invité d’Europe 1, samedi matin. Dans un contexte de dénonciation des violences policières et de manifestations, celui-ci a dénoncé le « procès médiatique » fait à la police ; rappelant qu’il ne faut pas faire d’un cas précis, une généralité ».

https://twitter.com/Europe1/status/1332591477407539200

⊕ L’Humanité / Le RN pousse à l’union des droites au département

L’élection d’un nouveau président du département donne lieu à une possible union des droites entre LR et le RN. Mais rien n’est joué avant le vote, ce vendredi. Ce n’est pas un hasard si l’affaire survient dans le Gard, département de l’ex-Languedoc-Roussillon qui vit en 1998 le président UDF de la région, Jacques Blanc, élu avec les voix du Front national. On ne parlait pas alors, d’union des droites. Mais depuis, dans la région, la donne a changé, avec Robert Ménard à Béziers, Louis Aliot à Perpignan, Julien Sanchez à Beaucaire, qui ont pris le pouvoir à la faveur d’une union entre extrême droite et une frange issue de la droite « républicaine ». Et le nouveau président du département, dont l’élection se tiendra ce vendredi 27 novembre, pourrait bien en être le nouveau symbole.

♦ Biodiversité – Plus de couples de vautours fauves en Occitanie

⊕ 20 Minutes planète / Pyrénées-Atlantiques : Plus de 1.000 couples de vautours fauves recensés, record en France

La population pyrénéenne française est estimée à 1.286 couples reproducteurs, en augmentation de 51 % depuis 2012. […] Le nouveau comptage réalisé en 2019 « a permis de dénombrer un total de 1.254 couples reproducteurs en France, dont 1.055 couples dans les Pyrénées-Atlantiques, 101 dans les Hautes-Pyrénées, 13 en Haute-Garonne, 84 dans l’Aude et un dans les Pyrénées-Orientales. » La « population pyrénéenne française est estimée à 1.286 couples reproducteurs. Cet effectif représente une augmentation de 51 % depuis 2012 ; soit un taux d’accroissement annuel moyen de 7,2 %. »

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances