Revue de presse hebdomadaire du 14 juin – Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

LECTURE

Parcourez notre revue de presse nationale (et pas que) publiée tous les dimanches. Un nouveau format Made In Perpignan. Les Pyrénées-Orientales sous le prisme des médias nationaux et étrangers.

♦ Les Municipales de Perpignan : du front républicain fissuré à Robert Ménard

⊕ Valeurs Actuelles / Municipales à Perpignan : Louis Aliot force le “barrage républicain”

“Bien qu’ancrée à l’UMP depuis une vingtaine d’années, la mairie de Perpignan pourrait bientôt basculer dans les mains du Rassemblement national. D’après un sondage réalisé par la Fondation pour l’innovation politique, Louis Aliot, candidat RN aux élections municipales de Perpignan, pourrait s’imposer lors du second tour prévu le 28 juin. Donné en tête face à Jean-Marc Pujol, l’ancien compagnon de Marine Le Pen rassemblerait 54,05% des suffrages.”

NDLR : Malgré les propos de Valeurs Actuelles, il ne s’agit pas d’un sondage, mais d’un simulateur. Ce simulateur a permis à la rédaction de Made In Perpignan de publier un dossier complet pour étayer les 54,5% qu’obtiendrait Louis Aliot au soir du 28 juin.

⊕ Paris Match / Municipales : A Perpignan, Ménard en soutien au candidat Aliot, dont il prédit la victoire

“Le maire de Béziers Robert Ménard est venu soutenir la candidature à Perpignan du député RN Louis Aliot. Le député RN Louis Aliot, arrivé largement en tête au 1er tour des municipales à Perpignan, a reçu jeudi le soutien du maire de Béziers Robert Ménard, qui lui a prédit une victoire “qui va changer les choses”. Le 28 juin, Louis Aliot affrontera au second tour le maire LR sortant Jean-Marc Pujol ; après les désistements des têtes de liste En Marche et EELV en faveur de M. Pujol. Au 1er tour, M. Aliot a totalisé 35,5% des voix devant M. Pujol (18,4%).”

⊕ Le Figaro / Municipales: Ménard en soutien d’Aliot à Perpignan

“Le député RN Louis Aliot, arrivé largement en tête au 1er tour des municipales à Perpignan, a reçu jeudi le soutien du maire de Béziers Robert Ménard, qui lui a prédit une victoire «qui va changer les choses». Le 28 juin, Louis Aliot affrontera au second tour le maire LR sortant Jean-Marc Pujol, après les désistements des têtes de liste En Marche et EELV en faveur de M. Pujol. Au 1er tour, M. Aliot a totalisé 35,5% des voix devant M. Pujol (18,4%).”

⊕ Le Figaro / Opposé au RN à Perpignan, le maire LR reçoit l’appui du PS

“Opposé au député RN Louis Aliot lors du second tour des municipales à Perpignan, le maire sortant LR Jean-Marc Pujol a reçu vendredi un soutien appuyé de la présidente socialiste de la Région Occitanie Carole Delga. «Le bon choix pour Perpignan, c’est Jean-Marc Pujol», «le 28 juin, votez Jean-Marc», a lancé l’ancienne ministre aux électeurs qu’elle rencontrait dans les rues du centre de Perpignan ; à l’occasion d’une visite de présentation d’un fonds d’aide économique.”

♦ Maintenu à Perpignan, VISA pour l’Image aura également une programmation en ligne

⊕ Libération / Visa favorable pour Visa

“Malgré des mesures sanitaires restrictives et la probable victoire de l’extrême droite aux municipales, le festival de Perpignan maintient sa 32e édition, in situ… et en ligne. Avec, cette année, l’accent mis sur l’environnement et les femmes photographes. S’il faut concéder quelque vertu aux restrictions liées à la gestion de la crise sanitaire, en voici une, notable : Jean-François Leroy, le directeur au caractère réputé entier de Visa pour l’image, ne devra pas s’afficher sur scène au côté du nouveau maire de Perpignan, dont on connaîtra l’identité fin juin, dans le cadre spectaculaire des soirées de projections qui, en sus des expositions, caractérisent l’événement. Car lesdites soirées n’existeront pas sous leur forme usuelle cette année. Contrairement au festival qui, lui, a bien officialisé la tenue de son édition 2020, fatalement remaniée mais pas moins combative, dans le cadre d’une visioconférence, vendredi matin.”

⊕ AFP / Covid, écologie et révoltes au menu de Visa pour l’image, festival maintenu

“Covid, crise écologique et révoltes urbaines seront à l’agenda de la 32e édition de Visa pour l’image, maintenue début septembre à Perpignan, ont annoncé les organisateurs, soulignant leur ancrage dans cette ville du sud de la France qui pourrait basculer dans le camp de l’extrême droite aux municipales. Le choix de sauvegarder la «dimension physique» du rendez-vous, premier festival de photojournalisme au monde, s’est imposé «à un moment où beaucoup de photojournalistes rament, quasiment sans commandes depuis deux mois», a souligné dans une visioconférence de presse le directeur du festival, Jean-François Leroy.”

⊕ Le Monde / Le 32e festival Visa pour l’image prévoit une édition réduite, numérique et féminine

“Malgré les incertitudes liées aux élections municipales et à l’épidémie, la manifestation dédiée au photojournalisme maintient en septembre une vingtaine d’expositions et une programmation en ligne. Contre vents et marées, le festival Visa pour l’image, qui rassemble chaque année les acteurs majeurs du photojournalisme, veut garder le cap et maintenir son édition 2020 en septembre à Perpignan. « Visa, c’est le temple de la liberté d’expression et, dans des conjectures tragiques, la mission des photojournalistes est encore plus cruciale », a résumé son président, l’ancien ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabres, lors d’un point presse virtuel vendredi 12 juin.”

♦ Économie & Société dans les Pyrénées-Orientales

⊕ Le Point / TRIBUNE. L’État doit cesser de mettre agriculteurs et riverains dos à dos

“L’écologie ne s’invite plus, elle s’impose. Avec la charte mise en place dans le cadre de la loi Égalim concernant les distances à respecter entre les parcelles traitées et les zones habitables, l’État joue les Ponce Pilate et oppose, d’une certaine façon, l’agriculteur et le riverain. Ce riverain influencé par la pensée environnementale du moment qui va, bien entendu, cocher la bonne case. Celle qui, sans plus de discernement, va expédier ad vitam æternam le paysan et ses pratiques à l’autre bout du champ.”

⊕ Le Figaro / Moi, Patrick Collin, référent Covid-19 de Cemoi

“Un tiers des effectifs a déjà rejoint le siège du chocolatier à Perpignan ; tandis que la production a été réorganisée selon les nouvelles normes sanitaires. Premier chocolatier français avec plus de 5000 références et une présence sur toute la chaîne – du pied du cacaoyer à la vente de produits finis -, Cemoi est implanté depuis trois générations à Perpignan (Pyrénées-Orientales). À la mi-mars, quasiment du jour au lendemain, les 250 personnes qui travaillent au siège de l’entreprise familiale ont dû plier bagage.”

⊕ Tétu / À Perpignan, une association porte plainte après un dessin de presse jugé homophobe

“Sur fond d’élections municipales, un quotidien satirique a publié un dessin visant un membre de l’association LGBT+66 ; par ailleurs impliqué dans la politique locale. La réaction ne s’est pas fait attendre. D’après le média local L’Indépendant, Jean-Loup Thévenot, président de l’association LGBT+ de Perpignan, LGBT+66, a déposé plainte lundi 8 juin au tribunal de grande insistance de Perpignan contre Le Bourricot 66, un quotidien satirique. Plus tôt dans la matinée, il a reçu un appel l’informant qu’un dessin qualifié d’homophobe circule sur les réseaux sociaux. Celui-ci vise Michel Sitja, adhérent de l’association et par ailleurs collaborateur depuis longtemps du maire LR de Perpignan Jean-Marc Pujol.”

♦ Sport – Le regard tourné vers les Jeux Olympiques

⊕ M6 Info / Mudasir Sano, réfugié éthiopien, est devenu, un athlète de haut-niveau

#çaarriveprèsdechezvous : Aujourd’hui, Laetitia_Simoes et AsmaMehnana rencontrent une “vedette” locale dans les Pyrénées-Orientales. Mudasir Sano, réfugié éthiopien, est devenu, un athlète de haut-niveau. Il rêve désormais de représenter la France aux Jeux Olympiques. #12h45.

⊕ L’Equipe / Jean Castex redevient « ministre des Jeux »

“Sa mission de gestion du déconfinement achevée, Jean Castex retrouve ce lundi son costume de délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques et aux grands événements sportifs. « Monsieur déconfinement » a achevé sa mission vendredi au soir. Épuisé après deux mois à travailler sans relâche mais « toujours vivant », selon le message que Jean Castex a envoyé à plusieurs acteurs des Jeux. Nommé le 2 avril par le Premier ministre Édouard Philippe « coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement », le haut fonctionnaire âgé de 54 ans avait constitué une cellule d’environ vingt personnes rassemblant tous les grands corps de l’État afin d’organiser le retour à la vie d’avant l’épidémie de Covid-19 à partir du 11 mai.”

♦ Elle, par contre, court beaucoup moins vite

⊕ 20 Minutes / Pyrénées-Orientales : Une tortue rare (et pas inoffensive) retrouvée en pleine rue

“Les sapeurs-pompiers sont intervenus dimanche matin, à Saint-André, une commune des Pyrénées-Orientales, alertés par des habitants de la présence en pleine rue d’une drôle de bestiole : une tortue serpentine. Cette espèce rare, originaire du Canada et des Etats-Unis, peut s’avérer dangereuse en raison de sa mâchoire particulièrement coupante.”

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?