Zapping de l’actualité des Pyrénées-Orientales | 9 septembre

♦ Zoom sur les ports maritimes de commerce d’Occitanie en 2020

La crise sanitaire n’a pas épargné l’activité des trois ports maritimes de commerce (marchandises, passagers, croisières) de la façade méditerranéenne en Occitanie. L’activité cumulée de Sète, Port-Vendres et Port La Nouvelle pour 2020 a reculé de 25,7 % au regard de l’année 2019 ; soit 1.244 entrées de navires contre 1.675.

Selon le comparatif 2019-2020 de l’activité des trois ports de la région établi par l’Observatoire Économique de la CCI Occitanie (OBSéco), « sans surprise, c’est le trafic « passagers » qui a été le plus sévèrement affecté ». Port-Vendres, qui avait enregistré 2.813 passagers de croisière en 2019, a vu son trafic réduit à néant en 2020. Concernant le trafic global de marchandises, le recul sur l’ensemble des trois ports est de 389.129 tonnes en 2020 ; soit 6,2% de moins qu’en 2019.

« Toutefois, ce constat accepte des nuances. Ainsi, le volume de marchandises débarquées est en recul de 10,4%. Mais en revanche le volume de marchandises embarquées est, lui, en hausse ; notamment à Sète qui enregistre en 2020 un surcroît de 19% d’activité. »

Des nouvelles typologies de flux.

Ainsi, Sète a pu relever une montée en puissance du trafic de fret roulant en provenance de Turquie. A contrario, les exportations de céréales à partir de Port la Nouvelle ont marqué un net recul en 2020 ; et sont en partie la cause d’une baisse de 24,5 % de l’activité « commerce embarqué ». Pour Port-Vendres, le flux de véhicules de location en provenance de Corse et ensuite acheminés vers le distri-port du Boulou s’est interrompu. Cependant, les importations en provenance du Maroc (tomates, agrumes, légumes et fruits) qui avaient quasiment disparu en 2019 ont repris en 2020 (1.729 tonnes). Ainsi, Port-Vendres a pu sauver son année et revendiquer un quasi-équilibre de son activité commerciale en 2020 (-0,7% par rapport à 2019).

25/05/2020, Collioure, France, Port Vendres, vignes, côte vermeille, fort St Elme © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Les Dragons Catalans à 80 minutes d’une finale historique

En s’imposant face à St Helens lors du Magic Weekend, les Dragons ont ajouté une ligne à leur palmarès en assurant leur première place au classement 2021 de Super League. La cérémonie de remise du League Leader’s Shield, qui récompense le leader de la phase régulière du championnat, aura lieu samedi sur la pelouse de Brutus après le match face à Huddersfield.

Après la Challenge Cup en 2018, les Dragons remportent donc le second trophée de leur histoire. Les Dragons accueilleront pour la première fois de leur histoire une demi-finale de Super League au stade Gilbert Brutus. Un match historique pour les Catalans qui sont à 80 minutes d’une Finale à Old Trafford. La demi-finale se déroulera le jeudi 30 Septembre à 20h45.

La billetterie des phases finales est gérée par la Super League ; ce match n’est donc pas compris dans l’abonnement 2021. Les abonnés 2021 bénéficieront cependant d’un tarif préférentiel (Pas de tarif abonné le jour du match aux guichets). La vente des tickets est ouverte depuis ce lundi 6 septembre ; les places sont en vente sur dragons-billetterie.com et au stade Gilbert Brutus.

 ♦ En Occitanie, l’excès de décès s’estompe en juin et juillet 

Entre le 1ᵉʳ juin et le 31 juillet 2021, toutes causes confondues, 9.250 décès sont comptabilisés en Occitanie ; soit 156 décès de plus que la moyenne des mois de juin et juillet 2018-2019 (figure ci-dessous). Sur cette période, toutes les régions de France métropolitaine enregistrent un nombre de décès proche de celui de 2018-2019. Avec un excès de décès de 2%, l’Occitanie se situe à mi-chemin entre la Normandie (+5%, plus forte hausse) et l’Île-de-France ( -4%, plus forte baisse). Cette nette amélioration de la situation depuis fin avril, malgré la diffusion du variant Delta de la Covid-19, s’explique en partie par l’étendue de la vaccination, déjà importante au début de l’été.

♦ En 2020, le nombre de séjours hospitaliers hors Covid-19 a diminué de 13%

La Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques vient de publier son rapport sur les séjours hospitaliers en 2020. En synthèse, Diane Naouri (DREES) indique que 10,4 millions de personnes ont été hospitalisées en court séjour ; dont environ 2% pour la Covid-19. Cela correspond à 15,9 millions de séjours. Le nombre de séjours hospitaliers hors Covid-19 diminue de 13% par rapport à 2019.

« Cette baisse inédite du nombre de séjours est davantage concentrée sur la première vague de l’épidémie (-52,9%). Elle n’est pas uniforme géographiquement, puisque les régions de l’est et du nord de la France, plus touchées lors de la première vague, ont connu une diminution plus importante que les autres. »

« Ce recul est plus marqué chez les enfants de 2 à 14 ans (-22,6%) et pour les séjours liés à des motifs ORL (-31,6%), maladies infectieuses (-28,1%) et maladies de l’appareil respiratoire (hors Covid-19) [-26,9 %] ; ce qui est probablement dû à l’application des mesures sanitaires et des gestes barrières. »

♦ Le défi d’une rentrée plus inclusive pour les enfants en situation de handicap 

L’Agence régionale de santé Occitanie et l’Education Nationale ont indiqué dans un communiqué d presse souhaiter renforcer leur engagement commun pour améliorer l’inclusion en milieu scolaire des enfants en situation de handicap ; « afin de leur permettre de bénéficier d’une scolarisation la plus adaptée et la plus proche de leur lieu de vie possible ». À cette rentrée scolaire, près de 22.000 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans les établissements scolaires de l’académie de Toulouse. Une augmentation annuelle régulière, les élèves en situation de handicap représentant en moyenne près de 4% de l’ensemble des élèves.

Pour les jeunes en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire.

Pour accélérer le développement de solutions inclusives, l’ARS Occitanie a lancé en juin 2021 un appel à candidatures régional, pour la création de 250 nouvelles places de services de Services d’Education Spéciale et de Soins A Domicile (SESSAD) en Occitanie. Afin que ces jeunes bénéficient d’un accompagnement médico-social de façon complémentaire à leur scolarisation en milieu ordinaire. 

Les enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme 

À la rentrée 2021, 4 nouvelles unités d’enseignement en maternelle ou élémentaire ont vu le jour ; pour les Pyrénées-Orientales à l’école Paul Eluard à Pollestres. Ces 4 nouvelles unités s’ajoutent aux 24 déjà existantes en Occitanie.

Pour les enfants en situation de polyhandicap.

L’ARS Occitanie souhaite promouvoir le développement d’unités d’enseignement externalisées (UEE) pour les élèves polyhandicapés et de projets de scolarisation en milieu ordinaire avec un accompagnement médico-social adapté. La phase d’instruction de l’appel à projet est sur le point d’être finalisée pour une mise en place des dispositifs dans les prochains mois. 

Pour accompagner les professionnels de l’Education nationale. 

En Occitanie, 26 équipes mobiles d’appui à la scolarisation ont été mises en place, pour un budget de 2,6 M€. Parmi ces 26 équipes, 13 étaient déjà en fonction sur la période expérimentale (2019-2021) et sont donc pérennisées. 

12/05/2020 Perpignan, France, Illustration deconfinement retour enfants en ecole primaire, mise en place des gestes barrière / deconfinement return of children to primary school, implementation of barrier gestures © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Démographie et économie : des disparités évidentes en Occitanie

Avec 5.885.496 habitants répartis sur 72,700 km², l’Occitanie est la seconde région métropolitaine par sa superficie ; et la 5e par la population. Au 1er janvier 2021, 327.391 établissements étaient inscrits au registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Le département de la Haute-Garonne concentre 22,8% des établissements (soit 74.508) et 23,5% de la population régionale (sur 8,7% de la superficie régionale). Mais c’est dans l’Hérault que l’on recense le plus d’établissements inscrits au RCS ; soit 76.851.

Les communes de moins de 500 habitants sont les plus nombreuses (2.826). Elles occupent 49.% de la surface régionale, et rassemblent 24.541 entreprises ou commerces inscrits au RCS. Les quatre villes de plus de 100.000 habitants concentrent quant à elles le plus d’établissements (70.653) sur à peine 0,6% de la surface régionale.

Les unités urbaines (ensemble de communes séparées de moins de 200 mètres) de plus de 45.000 habitants concentrent 45,7% de la population d’Occitanie sur 5,1% de sa superficie et 50,8% des établissements. 

Dynamique des zones d'emploi en Occitanie INSEE
Dynamique des zones d’emploi en Occitanie INSEE

♦ Corbières-Fenouillèdes, un 8e Parc naturel régional pour l’Occitanie

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a salué ce jour dans un communiqué de presse le classement du Parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes ; classement officialisé par la signature du décret le 4 septembre 2021.

Le Parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes devient ainsi le 8e Parc naturel d’Occitanie ; portant à 30% la superficie de la région couverte par un parc naturel.

« Portée par la Région Occitanie depuis décembre 2014, la création du PNR Corbières Fenouillèdes est l’aboutissement d’un important travail de concertation qui a notamment permis la création de la charte de Parc qui accompagne cette labellisation et définit de manière partagée les orientations et les stratégies de développement du PNR pour les 15 prochaines années. Elle permettra de valoriser le patrimoine naturel, paysager et culturel du territoire, bénéficiant aussi à son économie locale. »

♦ Ecozonia dresse un premier bilan après 4 mois d’ouverture

Après l’émotion suscitée par la fuite de 4 loups en janvier dernier, puis la colère des militants EELV et finalement la persistance de la pandémie EcoZonia, Terres de Prédateurs a ouvert ses portes le 19 mai 2021. Situé à Cases-de-Pêne, le parc zoologique dresse ce début de mois sur Facebook un premier bilan de ses actions. Là où certains verront une opération séduction, l’éco-parc préfère voir ses publications comme un moyen « d’apporter des compléments d’information nécessaires mais aussi d’envisager des améliorations futures. »

L’occasion donc pour l’équipe d’Ecozonia de mettre en avant sa participation à 8 programmes de conservation ; mais aussi la création d’une zone refuge pour les chauves-souris, et d’une dizaine de pierrés pour une espèce protégée.

Le parc animalier avance également le financement de 566 arbres plantés via son partenaire Reforestaction ; ainsi que son soutien financier de 13 195€ aux organisations de conservation (dont Wildcats conservation alliance).

Ecozonia aborde également les programmes de réintroduction du Faucon Laggar et de la panthère de l’Amour auxquels le parc participe ; avant de clôturer par le volet recherche scientifique. Quatre mémoires d’étude allant de « L’occupation de l’espace et période d’activité d’un groupe de putois de Sibérie » (Me Salemi UPVD) ; à  »L’étude comportementale d’une meute de dholes suite à un transfert » (Me Guittard), en passant par « L’étude de l’occupation et de la répartition des tigres de l’Amour dans leur nouvel enclos » (Me Jarraya UPVD).

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances